AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.59 /5 (sur 98 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Clermont-Ferrand , 1980
Biographie :

Raphaëlle Riol, née à Clermont-Ferrand en 1980, a fait des études de lettres à Clermont-Ferrand et Paris, notamment une maîtrise sur la poésie contemporaine. Elle vit et travaille à Paris où elle est professeur de lettres.

Comme elle vient est son premier roman.

Ajouter des informations
étiquettes
Podcast (1)

Citations et extraits (57) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   17 août 2018
Amazones de Raphaelle Riol
Aimer sa famille est une obligation complexe proche du masochisme. Accepter d’être une réplique, une pâle copie, comme on dit, ou bien une mutation génétique, dernier maillon atavique, déjà en décomposition. Un clone ou un monstre, autant dire. Accepter d’office la décollation du moi, chantage compris. C’est pas toujours facile. Je suis sans doute trop narcissique pour consentir à devenir la truie attitrée de « ma tribu ». Peau rose, cuisses calibrées, mamelles pendantes. Non merci. L’adolescence m’a indiqué la direction de ma première ligne de fuite. Je l’ai suivie sans hésiter.
Commenter  J’apprécie          160
charlottelit   27 novembre 2014
Amazones de Raphaelle Riol
Avant de le rencontrer, j'avais posé des balises bien précises dans le champ des rencontres que j'allais potentiellement faire.

D'abord, éliminer les lâches, puis parmi ceux qui restaient, les machos,

les infidèles, les incultes, les radins, les mecs de droite,

les possessifs, les autoritaires, les trop gentils, les bavards

et enfin les fils à maman.

J'ai rencontré Robin avec de multiples éliminations d'office.

Beaucoup trop vite, je me suis félicitée d'avoir décroché le gros lot ...

Mais voilà, j'avais tout simplement omis les menteurs dans ma liste.

C'était une erreur de débutante.
Commenter  J’apprécie          100
bibliothequedebracieux   17 juin 2014
Amazones de Raphaelle Riol
Ce qu'on dit de moi, suffit à ma vengeance. je n'en réclame pas autant. Mon mari est mort à la chasse, foudroyé par une crise cardiaque.

(...)

Longtemps que je n'étais plus sa "colombe" mais plutôt sa pigeonne. Ou plutôt la dindonne de sa farce abjecte.
Commenter  J’apprécie          100
fanfanouche24   04 décembre 2013
Amazones de Raphaelle Riol
La vieillesse est une phobie. Autant la mienne, à venir, que celle des autres, avérée. Je ne vieillirai jamais. Je ne planterai pas de petits navets et je ne trônerai pas dans une ruche d'assistés. Je mourrai quand je le déciderai. On ne me gavera pas de karaoké ni de bouffe en gelée. au mieux, j'inventerai un monde parallèle, ou bien je me tuerai. (p.12)
Commenter  J’apprécie          80
fanfanouche24   04 décembre 2013
Amazones de Raphaelle Riol
Parce que plus je vieillis, et moins je supporte d'avoir peur. Alors je m'oblige à affronter tout ce qui m'effraie. Et marcher dans le noir de la campagne, la nuit, est encore une épreuve difficile. On affronte ses peurs dès lors qu'on accepte d'y renoncer. (p.76)
Commenter  J’apprécie          81
Nadael   26 septembre 2013
Comme elle vient de Raphaelle Riol
« Plus on attend ton retour, plus le salon se peuple... Nos mouvements meublent l'espace laissé vide par ton corps évaporé un matin, ils l'habitent plus encore que nous-mêmes. Nos paroles comblent les échos de ton silence. Ça remue dans tous les sens et la vie grouille et fourmille entre les murs. Le salon n'est plus une zone neutre. Il a désormais une odeur, une respiration parfois haletante et des battements de coeur. Il se contracte, il se dilate. »
Commenter  J’apprécie          71
Herve-Lionel   06 octobre 2015
Amazones de Raphaelle Riol
L'euphémisme est la figure de style favorite des maisons de vieux, la dragée magique réconfortant les douloureuses escarres des vieilles Cathos et Magdelon
Commenter  J’apprécie          70
coca   29 mai 2014
Amazones de Raphaelle Riol
- Soyons claires, Alphonsine. Je ne suis pas altruiste et même plutôt centrée sur ma personne. Je ne vous ai pas enlevée pour m'occuper de vous ni pour me lancer dans l'humanitaire. Admettons qu'il s'agisse de vous rendre service quelque temps... Disons que j'ai eu pitié. Faudra respecter mon indépendance et recouvrer la vôtre... Je ne sais pas comment vous vous débrouilliez chez les matelots... Je ne suis ni aide-soignante ni infirmière. Alors, je vais être franche avec vous. Il est hors de question que je vous lave avec un gant mouillé, que je vous prépare vos habits le matin, que je vous fasse boire du minestrone à la cuillère, que je pèle vos poires dégoulinantes de jus poisseux ou que je coupe votre viande en menus morceaux...

Hors de question également que l'on s'occupe à faire des petits coloriages à la con ni que l'on écoute du Michel Sardou pour passer le temps.

- Non, bien sûr. Vous me prenez pour qui ?
Commenter  J’apprécie          50
Herve-Lionel   02 octobre 2015
Ultra Violette de Raphaelle Riol
L'écriture force les destins; elle déterre des fins.
Commenter  J’apprécie          70
Juin   24 juin 2014
Amazones de Raphaelle Riol
Le plat principal nous a tentées davantage. C'était un gratin aux pommes de terre, sans prétentions et sans histoires.
Commenter  J’apprécie          60
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
39 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur