AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.57 /5 (sur 60 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Neola , le 07/11/1914
Mort(e) à : Broken Arrow , le 18/03/2002
Biographie :

Raphaël Aloysius Lafferty est un auteur de science-fiction des États-Unis, décédé en 2002. Il est enterré à Perry, ville de son enfance.

Ce n'est que fort tard qu'il se mit à publier de la science-fiction. Mais même dans le contexte de la "nouvelle vague" de la SF américaine, ses innombrables nouvelles et ses singuliers romans dénotent une inventivité constante, une imagination débridée, une écriture très imagée et une grande assurance à assener les réflexions les plus démentielles.

"Plus que de la science-fiction, Lafferty donne parfois l'impression de créer une sorte de philosophie-fiction, unique en ce que la spéculation ontologique y tient une place plus importante que les interrogations sociologiques, psychologiques ou morales. Dans Le Monde comme volonté et papier peint (le titre anglais, The World as Will and Wallpaper, donne de plus un effet d'allitération), le narrateur, voulant explorer l'univers jusqu'à ses limites, perçoit au bout d'un temps des répétitions, se retrouve dans des situations similaires, et finit par prendre conscience que le monde est constitué d'entités de petite taille, nées chacune d'un acte de volonté identique, et indéfiniment répétées." Michel Houellebecq, "Sortir du XXe siècle", in Lanzarote et autres textes

Déjouant toute analyse, ses œuvres sont tombées dans l'oubli. Il était fortement influencé par sa foi catholique.

Des œuvres de R. A. Lafferty furent nominées à une reprise pour le prix Hugo du meilleur roman (en 1969), à trois reprises pour le prix Hugo de la meilleure nouvelle courte (en 1971, 1972 et 1973) et à trois reprises pour le prix Nebula du meilleur roman (en 1968, 1970 et 1971). En 1973, sa nouvelle "La Mère d'Eurema" ("Eurema's Dam") a gagné le prix Hugo de la meilleure nouvelle courte.
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
DarkHawk   12 mars 2014
Autobiographie d'une machine ktistèque de Raphaël Aloysius Lafferty
Puisque je sais tout de vous, qui que vous soyez, il n'est que juste que vous appreniez quelques petites choses de moi. Depuis que j'ai appris à extraire le précis personnel de n'importe quelle personne présente ou absente, je peux vous faire venir ici au complet. Si je ne l'ai pas encore fait, c'est que vous n'en valez pas la peine. Qui que vous soyez, vous n'êtes qu'un fragment, et un fragment d'un certain type. Mais moi, je suis le compendium de tous les types. Les personnes qui sont en moi, les personnes qui sont dans le monde, je les voient comme elles sont. Pas comme elles se voient les unes les autres. Aussi je n'ai pas à attacher une très grande importance à l'apparence où à la présence physiques de l'un des fragments. Il n'y a que les personnes très fortes dont la présence ou l'absence compte. Quant aux personnes ordinaires, je les lis aussi bien d'une manière que de l'autre.
Commenter  J’apprécie          100
DarkHawk   15 mars 2014
Autobiographie d'une machine ktistèque de Raphaël Aloysius Lafferty
Dans les temps troublés, les gens retournent presque parfois de la musique élevée et complexe aux simples mélodies (qui en réalité sont bien plus élevés et chargées de sens que la musique élevée), mais ils passent toujours à coté faute d'être suffisamment simples. La simplicité (jamais je ne serais obligé d'expliquer ces choses-là à une machine intelligente, mais il faut toujours mettre les points sur les i même pour une personne intelligente) n'implique pas une pauvreté dans le contenu ou le détail ; elle implique une unicité. C'est la complexité (cette division, cet échec de compréhension) qui est privée de détails de substance. Ramassez les morceaux éparpillés partout de n'importe quelle complexité et réunissez-les (car ils sont incapables de se réunir seuls) ; vous serez surpris de constater leur légèreté.
Commenter  J’apprécie          90
Walktapus   17 août 2012
Tous à Estrevin ! de Raphaël Aloysius Lafferty
« Or, si le Pain Eucharistique, la Substance d'Amour, est fait non pas de froment mais de millet, cela signifie que d'immenses perspectives allégoriques nouvelles s'ouvrent à nous. Car le millet, bien qu'il fût devenu le grain des pauvres au tournant de notre ère, était antérieurement le grain précieux des riches, des très riches, des rois et des dieux. C'est un très petit grain, et il était broyé à l'origine par les Neraithai, un petit peuple de nains pas plus grands que la main d'un homme. On en faisait de minuscules galettes qui au même titre que le miel constituaient la nourriture des premiers dieux. Le millet s'accommode de terres plus élevées que les terres à blé, et c'est le grain qui poussait sur les versants de l'Olympe. Mais il y a autre chose : le millet est plus «charnu» que le blé au point de vue odeur, goût, et teint. Et ce premier amour était beaucoup plus charnu que ceux qui vinrent ensuite. Le millet était le pain d'amour, la substance d'amour. C'était le culte, avant même d'être la culture.

« A une époque postérieure, le millet ne poussa plus aussi facilement. Il était étouffé par l'ivraie et le sénevé, comme le pain d'amour et toutes nos amours d'aujourd'hui. Puis il se déprécia et devint le grain des ânes (qui ont de l'amour) et des pauvres gens (qui ont de l'amour) ; mais ce n'était plus le grain des puissant et des riches qui l'avaient oublié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Walktapus   15 août 2012
Tous à Estrevin ! de Raphaël Aloysius Lafferty
« Le passé est une chose qui ne peut pas exister, Gaëtan, mais la chose est difficile à expliquer. Le temps est un tout qui grandit sans cesse, et ses racines profondes ne plongent pas plus dans le passé que son écorce nouvelle. Je tiens beaucoup au rôle vivifiant de l'écorce. Nous nous apercevrons, quand le passé aura pris suffisamment d'épaisseur, que nous avons déjà accompli les grandes choses qui semblent appartenir à l'avenir, que nous avons déjà atteint les étoiles et les rivages intérieurs les plus profonds ; nous comprendrons que toutes les actions du monde sont simultanées, et que toutes les actions d'une même vie individuelle sont simultanées. Nous saurons que nous sommes dans la fleur de l'enfance et, en même temps, au coeur de la maturité ; que l'expérience de la mort est contemporaine de toutes nos autres expériences, et que (comme Adam) nous avons tous les âges en même temps. »

« Kzing glouwk ! » s'exclama bruyamment Gaëtan en ganymédien. (J'ai horreur de ce genre d'expression.)

« Nous comprendrons qu'Aristote et saint Augustin étaient plus mûrs et plus avancés dans l'expérience et la connaissance que Darwin, Freud ou Marx ou Einstein, ces types d'enfants précoces ; que saint Thomas d'Aquin venait après Descartes et Kant ; et qu'il façonna ce qu'ils n'avaient fait que dégrossir. »

« Zzhblug elepnyin ! », proféra uniment Gaëtan dans son san simonéen natal. (Je n'aime pas l'entendre parler de cette façon.)

« Nous comprendrons que le premier homme est toujours vivant et se porte bien, et que le dernier homme est né depuis longtemps», poursuivis-je. «Nous saurons tout sur les Vikings de Ganymède, qui vécurent avant Ur et après Leif Ericson. »

« Bougre de bougre ! », s'écria Gaëtan en langage vulgaire. « Ne te mêle pas de ces sornettes, machine : (Je me demande, cependant, comment tu as fait pour comprendre le passage en ganymédien.) Tu as tes ordres ; exécutes-les ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
DarkHawk   11 mars 2014
Autobiographie d'une machine ktistèque de Raphaël Aloysius Lafferty
Je contemple comme un veau la nouvelle porte de la porcherie. Si j'avais une bouche elle serait béante. Comment ai-je pu devenir si vite le partisan de cet homme à la puissance scintillante ? Je suis une machine et je ne devrais pas être le partisan de choses humaines. Je reçois un avertissement de Valérie, qui l'aime, d'Aloysius, qui l'aime, de Gregory, qui l'aime mais ne peut pas le souffrir : "Ce type est aussi faux qu'une coupure de trois dollars." Aussi unique qu'une coupure de trois dollars, devraient-ils dire ; la gravure spéciale ornant le billet constitue la genèse d'une douzaine d'arts.
Commenter  J’apprécie          70
colimasson   08 juin 2019
Autobiographie d'une machine ktistèque de Raphaël Aloysius Lafferty
« Etes-vous mariés ? » leur demande Grégory avec amour.

« Faut bien », répond l’homme. « Qui d’autre nous accepterait ? »

« Ne ressentez-vous pas ce matin un grand débordement d’amour ? » - Valérie décrivit des cercles autour d’eux avec l’intonation croissante d’un tourbillon – « envers l’un l’autre, envers tout et tout le monde ? »

« En y réfléchissant bien, non, pas particulièrement, soeurette », fit la femme.

« Mais vous bouillonnez de quelque chose de neuf », insista Valérie. « Je suis sûre que vous vous sentez bouillonnants tous les deux.

« Nan, Boubouille, j’bouillonne pas », dit l’homme.
Commenter  J’apprécie          60
colimasson   28 mai 2019
Autobiographie d'une machine ktistèque de Raphaël Aloysius Lafferty
Qu’est-ce que c’est donc que l’émotion ? C’est un mouvement, un mouvement de sortie, de l’intérieur vers l’extérieur. Et nulle réalité n’est plus profonde que celle-là.
Commenter  J’apprécie          70
colimasson   21 mai 2019
Autobiographie d'une machine ktistèque de Raphaël Aloysius Lafferty
Le passé est une chose qui ne peut pas exister, Gaëtan, mais la chose est difficile à expliquer. Le temps est un tout qui grandit sans cesse, et ses racines profondes ne plongent pas plus dans le passé que son écorce nouvelle. Je tiens beaucoup au rôle vivifiant de l’écorce. Nous nous apercevrons, quand le passé aura pris suffisamment d’épaisseur, que nous avons déjà accompli les grandes choses qui semblent appartenir à l’avenir, que nous avons déjà atteint les étoiles et les rivages intérieurs les plus profonds ; nous comprendrons que toutes les actions du monde sont simultanées, et que toutes les actions d’une même vie individuelle sont simultanées. Nous saurons que nous sommes dans la fleur de l’enfance et en même temps au cœur de la maturité ; que l’expérience de la mort est contemporaine de toutes nos autres expériences, et que (comme Adam), nous avons tous les âges en même temps.
Commenter  J’apprécie          51
colimasson   23 mai 2019
Autobiographie d'une machine ktistèque de Raphaël Aloysius Lafferty
« Etais-tu une vraie jumelle ? » demanda Gregory à Valérie.

« Oui », répondit-elle d’une voix étrangement distante. […] « Oui, au commencement. Mais j’ai mangé mon jumeau dans la matrice. Ce n’est pas très difficile quand les os sont encore bien mous. Il n’était pas mauvais. Plus tard, quand je suis née, maman m’a grondée pour cela. […] Je lui ai répondu que je ne savais pas mais c’était faux. Je le savais très bien. Ce n’était qu’un horrible fœtus. Je l’ai encore entièrement en moi, et il me sert beaucoup.
Commenter  J’apprécie          50
Walktapus   13 août 2012
Tous à Estrevin ! de Raphaël Aloysius Lafferty
Avec un déploiement de pompe ostentatoire ( « On devrait faire sonner le clairon ! » s'écria Valérie), plastronnant de solennité (Grégory Smirnov plastronnait même quand il s'asseyait : Aloysius disait qu'il plastronnait même sur le trône), avec un sens aigu de l'histoire empourprée et de la haute destinée des commencements, Grégory déposa son précis cérébral dans notre cuve de cellogel. C'était un grand précis, aussi gros qu'une souris, crépitant de flammes bleues et orangées, chantant de toutes ses bandes micromagnétiques, émettant des arômes dynamiques ( « Toutes les épices de l'Arabie », disait Aloysius), projetant d'ardents rayons de lumière plus fins qu'un centième d'aiguille qui allaient se ficher dans les cellogels liquides, solides et gazeux. Le géant au petit pied Grégory avait beaucoup d'un peu de tout : grandeur, présomption, savoir encyclopédique ( L'Homme Moderne, Abrégé en 13 volumes), capacité illimitée à se ridiculiser totalement, talents authentiques, détermination, punch, envergure. Il était pourvu d'un bon cerveau, et c'est un bon précis cérébral qu'il logea dans notre cellogel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Raphaël Aloysius Lafferty (87)Voir plus


Quiz Voir plus

Alice de David Moitet

Comment s'appelle le personnage principal ?

Samantha
Alice
Albert
Suzanne

4 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fiction , intelligence artificielle , suspenseCréer un quiz sur cet auteur