AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.85 /5 (sur 17 notes)

Biographie :

Maître de conférences à l’université Paris Sud (Orsay), Raphaël Haumont est chercheur en physico-chimie des matériaux. Sa rencontre en 2005 avec le chef étoilé Thierry Marx oriente définitivement ses activités de recherches vers... les fourneaux et il crée en 2012 le Centre français d’innovation culinaire en partenariat avec Thierry Marx.

Source : Dunod
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Colorants, conservateurs, agents de texture, épaississants, exhausteurs de goût, arômes… 53 % des aliments ultra-transformés contiennent au moins 3 additifs, et certains produits vendus en grande surface affichent jusqu'à 30 ingrédients. Dans ce livre de cuisine militant, en s'appuyant sur le plaisir qu'ils ont tous trois à cuisiner, Marina Carrère d'Encausse, Raphaël Haumont et Benoît Thevenet, respectivement présentatrice, chroniqueur et producteur du Magazine de la santé, s'engagent auprès des consommateurs dans une lutte contre les produits ultra-transformés, mettant en lumière ses risques avérés ou potentiels pour la santé. Ketchup, mayonnaises, tarama, guacamole, nuggets, poisson pané, cordon bleu, lasagnes, pizza, quiche, mousse au chocolat, crèmes glacées… 80 produits quotidiens dans le collimateur, passés au crible, avec un classement qualitatif : rouge/jaune/vert, alertant les lecteurs sur la quantité d'additifs et leur éventuelle toxicité. Trop caloriques, trop gras, trop salés, trop sucrés… Si le tout-prêt n'emballe pas, cuisinez ces produits à la maison ! C'est facile, souvent moins cher, plus responsable et tellement meilleur pour la santé ! de l'ultra-transformé à l'ultra-maison : 80 recettes addictives pour en finir avec ces plats qui nous empoisonnent. Avec des pas à pas, des focus sur les additifs et la malbouffe et leur impact sur la santé, des conseils pour décrypter les étiquettes et déjouer les pièges des emballages et autres produits marketing. Pour allier santé, responsabilité et gourmandise. Ce livre fait partie du label Yliga, le label éco-responsable des éditions De La Martinière et des éditions Delachaux et Niestlé. Lire un extrait de « Halte aux plats industriels » : https://fr.calameo.com/editions-de-la-martiniere/read/005631067cf2f43ea6512 Consulter notre Programme de parutions : https://fr.calameo.com/editions-de-la-martiniere/read/005631067233de99aa7e0 Suivre notre actualité : Facebook : https://www.facebook.com/lamartiniere.cuisine/ Instagram : https://www.instagram.com/lamartiniere.cuisine/?hl=fr Twitter : https://twitter.com/ed_lamartiniere #LaMartiniere

+ Lire la suite

Citations et extraits (7) Ajouter une citation
Jangelis   19 octobre 2014
Le petit chimiste en cuisine - 30 expériences à faire en famille de Raphaël Haumont
C'est en comprenant ce qui se passe en cuisine que nous pourrons proposer des plats innovants et gourmands. Car il y a de la gourmandise dans ce livre.
Commenter  J’apprécie          70
Niele   25 octobre 2013
Un chimiste en cuisine de Raphaël Haumont
Alors que nous paramétrons la trajectoire d'un robot capable de se déplier sur Mars, de rouler sur le sol via l'énergie solaire, de prélever de la roche et de l"analyser in situ avant de nous renvoyer les données collectées là où nous maîtrisons parfaitement tous les paramètres, température-pression etc... nous sommes incapables de bien cuire un œuf, composé simplement d'eau, de protéines et d'un peu de matière grasse, chez nous, sur terre, à pression atmosphérique!
Commenter  J’apprécie          20
SEP   22 mars 2019
Les couleurs de la cuisine de Raphaël Haumont
Le diable est souvent associé au soufre, présent dans la moutarde, et plus généralement aux profondeurs de la Terre et son activité géologique (fusion, lave, Soufrière ...). Mauvaise odeur et couleurs jaune, rouge et noire caractérisent ainsi le diable. De nombreux composés soufrés sentent mauvais: chou-fleur surcuit, asperge, œuf dur, poisson, ail et oignon.
Commenter  J’apprécie          20
SEP   25 mars 2019
Les couleurs de la cuisine de Raphaël Haumont
Prendre le jus de cuisson de pois chiche réduit (ou bien le jus obtenu après avoir égoutté des pois chiches en conserve). Fouetter rapidement en versant très lentement un filet d'huile. Avec l'ajout progressif d'huile, la texture prend comme une mayonnaise. Assaisonner de sel noir de l'Himalaya et de poivre. Moutarde facultative.
Commenter  J’apprécie          20
kiki23   30 octobre 2013
Un chimiste en cuisine de Raphaël Haumont
Pourrais-tu me passer les pot de polysaccharides réticulés à teneurs élevées en saccharose et anthocyanes et le paquet d’aérogel de gluten s’il te plait ?
Commenter  J’apprécie          10
SEP   22 mars 2019
Les couleurs de la cuisine de Raphaël Haumont
Il ne suffit pas qu'un aliment soit bon à manger, encore faut-il qu'il soit bon à penser.
Commenter  J’apprécie          10
SEP   22 mars 2019
Les couleurs de la cuisine de Raphaël Haumont
L'homme est probablement consommateur de symboles autant que de nutriments.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur