AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 5 /5 (sur 1 notes)

Né(e) à : Saint-Jean-d'Acre en Palestine , 1940
Biographie :

Raymonda Hawa-Tawil est une écrivaine et journaliste palestinienne, née en 1940 à Saint-Jean-d'Acre en Palestine mandataire (aujourd'hui Israël).
Raymonda Hawa-Tawil est une femme de lettres et journaliste palestinienne, née en 1940 à Saint-Jean-d'Acre au sein d’une famille de notables chrétiens palestiniens. Elle passe une partie de son enfance comme pensionnaire chez des sœurs catholiques françaises. Sa vie publique débute avec un salon d'intellectuels qu’elle tient à Naplouse, au Nord de Cisjordanie. Son indépendance d’esprit lui vaut le surnom de « La Lionne de Naplouse ». En 1978, Raymonda Hawa-Tawil ouvre une agence de presse palestinienne à Jérusalem qui publie la revue Al Awda (Le Retour). Á cause de ses activités politiques comme journaliste, elle est placée en résidence surveillée pendant six mois par décision militaire israélienne. Elle est aussi emprisonnée pendant quarante-cinq jours pour des activités dites « subversives », période pendant laquelle elle subi un violent passage à tabac. Ces expériences la pousseront à rédiger Mon pays, ma prison en collaboration avec le journaliste israélien Peretz Kidron. Son travail qui cherche à réconcilier son peuple avec les Israéliens lui vaut le Prix de la Paix à Vienne.
Elle se réfugie en France tandis que Yasser Arafat dirige l’OLP à Tunis, où il épouse Souha, la fille de Raymonda Tawil. Celle-ci devient alors familière du leader palestinien. Farouchement indépendante, elle n’hésite à prendre position là où personne ne l’attend. En 1994, elle rentre à Gaza. Elle assiste à la mise en place de l’Autorité palestinienne, tout en restant très proche de ses amis français et israéliens.
En l’an 2000, au moment où éclate la seconde Intifada, elle habite Ramallah, non loin de la Mouqata'a, quartier général de l’Autorité palestinienne en Cisjordanie. Vivant aux côtés de yasser Arafat, Raymonda Tawil devient la confidente et l’amie des derniers jours. De 2004 à 2007, elle habite Tunis avec sa fille Souha Arafat. La famille est expulsée du territoire tunisien par le président Ben Ali en août 2007 et se réfugie à Malte.


+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Raymonda Tawil   (1)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo

Les Arabes dans les territoires occupés
Depuis la dernière guerre, ce reportage fait le point sur la situation des réfugiés palestiniens dans les territoires occupés en Cisjordanie et à Gaza. le point de passage entre la Jordanie et Israël, le pont Allenby, n'a jamais été fermé, assurant semble-t-il le calme dans cette région. Une réfugiée de Naplouse, Raymonda HAWA TAWIL, s'exprime à propos du récent conflit entre Israël...


Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LA CHAMBRE DES MORTS

Comment s'appelle la deuxiéme victime du serial killer ?

Mélinda
Eleonore
Léonie
Léna

10 questions
123 lecteurs ont répondu
Thème : La chambre des morts de Franck ThilliezCréer un quiz sur cet auteur