AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques de Rebecca Brocardo (15)
Classer par:   Titre   Date   Les plus appréciées
Le K de KISMET
  10 février 2020
Le K de KISMET de Rebecca Brocardo
En 1985, deux jeunes frères sont kidnappés sur une plage brésilienne. Ainsi débute ce qui se révèlera être un récit d’aventure au fond philosophique. Des années plus tard, nous retrouvons huit personnages, chacun ayant un chapitre qui lui est dédié. Si le fil conducteur n’apparaît pas au premier abord, nous nous rendons compte en progressant dans l’intrigue qu’il existe bel et bien un lien qui unit les différents personnages.



Après un premier roman intitulé Les Carnets de Pauline Thot, Rébecca Brocardo revient avec Le K de Kismet, un roman choral. Je tiens à la remercier chaleureusement pour la confiance qu’elle m’a accordée !



A travers des personnages en quête de sens de l’existence, l’autrice nous tisse un véritable jeu de piste pour découvrir le lien qui les unit, agrémenté de diverses réflexions existentielles. Philosophie, religion, musique, littérature, politique… tout y passe ! Mais c’est surtout vers le destin que le roman se veut être orienté. Comment nos huit personnages vont-ils impacter le destin des uns et des autres ?



J’ai bien aimé cette lecture, notamment son côté original, que ce soit dans la forme ou dans le fond. L’écriture est agréable, les descriptions donnent envie de voyager dans les différents paysages évoqués. Ce qui m’a le plus plu sont sans hésiter les réflexions métaphysiques et contemporaines. Elles m’ont semblé suffisamment approfondies pour que nous puissions nous en imprégner, et très bien adaptées aux différents personnages. Ces derniers sont travaillés, je n’ai pas relevé d’incohérences, ils sont tous très intéressants et ne tombent pas dans les clichés contemporains que l’on retrouve souvent.



Pour ce qui est des points négatifs, ils sont relativement faibles. Je dirai seulement qu’il faut s’accrocher au départ, lorsque le lien entre les personnages n’apparaît pas encore, et que les dialogues ne sont pas suffisamment réalistes, ils ne sont pas le reflet de la personnalité des interlocuteurs, même si leur contenu est profond.



Je recommande cette lecture, j’y ai passé un très bon moment !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Les carnets de Pauline Thot
  24 juin 2017
Les carnets de Pauline Thot de Rebecca Brocardo
Tout d’abord je voudrais remercier l’auteur de m’avoir proposé de lire son roman. Les carnets de Pauline Thot nous plonge dans l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte. C’est grâce à cinq carnets que nous allons découvrir la jeune femme. Il tiennent non seulement une place importante dans sa vie, mais aussi dans ce magnifique roman. Pauline est tout à la fois la même dans chacune des phases de sa vie sans toutefois l’être vraiment, car les années qui passent la font grandir, s’épanouir et se découvrir. Nous découvrons une héroïne forte, impressionnante, mature, intelligente et volontaire. On apprends à la connaître et à l’apprécier au fil des pages. C’est un roman à la fois compliqué, mais tellement réaliste par certains côtés. On arrive même à en apprendre beaucoup sur soi-même et de notre propre vie. J’ai été happée par cette magnifique histoire dès les premiers mots et ce jusqu’à la dernière page. Il m’a été très difficile de m’en détacher si bien que je l’ai lu en une nuit. C’est une histoire magnifique qui, par moment, ma fait verser des larmes tellement j’ai été touchée par Pauline. Ce roman est un livre étonnant, qui fait un bien fou et arrive même à vous faire reconsidérer certaines choses. Une vraie bouffée d’oxygène et un énorme coup de cœur. Alors je voudrais dire merci à Rébecca Brocardo et à sa plume aussi magnifique qu’irrésistible. Laissez-vous tenter, vous ne le regretterez pas ! À lire !
Lien : http://unpeudelecture.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Les carnets de Pauline Thot
  17 juin 2017
Les carnets de Pauline Thot de Rebecca Brocardo
« La Corse (…) c'était le paradis originel, majestueux, spectaculaire, orgueilleux dans sa rudesse et sa beauté picturale. Les plages angéliques et montagnes oniriques (…) rendaient l'Ile féminine …» Les Carnets de Pauline Thot.



Il y a des endroits sur Terre où on sait qu'on peut souffler, réfléchir, se retrouver. Pour Pauline, c'est la Corse. Cette île a marqué notre personnage principal à tout niveau : son enfance, son adolescence, sa vie adulte. C'est une entité à part entière.

Tout la mène vers elle. Aurait-elle dû y vivre? (...)



Pour lire la petite note en entier, cliquez sur le lien ;)




Lien : http://bit.ly/2tdW4Qb
Commenter  J’apprécie          20
Les carnets de Pauline Thot
  17 juin 2017
Les carnets de Pauline Thot de Rebecca Brocardo
C'est le synopsis qui m'a donné envie de découvrir ce roman. Je m'attendais à autre chose mais finalement, la lecture n'a pas été si désagréable.



Nous suivons Pauline de sa jeunesse à sa vie d'adulte, sur une dizaine d'années. Elle écrit dans des carnets tout ce qu'elle ressent, ce qu'elle imagine de la vie, ce qu'elle aime et surtout ce qu'elle vit côté cœur. On va la découvrir amoureuse, sensible, honnête avec les hommes de sa vie. Mais elle ne m'a pas touchée, je n'ai pas réussi à l'aimer pour ce qu'elle est et ce qu'elle représente. Et pourtant, je pense que Pauline représente une grande partie de la population, mais la lire ne m'a pas vraiment intéressée.



Par contre, nous avons également des passages où ce n'est pas Pauline qui s'exprime et qui se livre, mais une personne qui nous donne des détails intéressants et surtout extérieurs aux sentiments profonds de Pauline. C'est cette narration que j'ai préféré, peut-être parce que je ne suis pas à l'aise avec l'utilisation du "Je", je ne sais pas trop.



Concernant l'auteur, sa façon d'écrire est brute et sincère, elle ne mâche pas ses mots, elle donne tout, les mots sont simples mais parfois "jetés" sur le papier comme on se débarrasse de quelque chose qui nous gène. Ça ne m'a pas ennuyée, bien au contraire, car j'ai trouvé que c'était l'écriture qui donnait du rythme à cette histoire un peu trop plate et tendre pour moi.



Un petit mot sur la couverture pour dire qu'elle est vraiment belle et attirante et qu'elle correspond parfaitement au roman.



Un récit authentique et rythmé par l'auteur mais un personnage dont je n'ai pas réussi à m'attacher.
Lien : http://leslecturesdemaryline..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Les carnets de Pauline Thot
  20 mai 2017
Les carnets de Pauline Thot de Rebecca Brocardo
C'est avec curiosité que je voulais découvrir cette mystérieuse Pauline qui en plus se trouve être née plus ou moins dans les mêmes années que moi.



Pour le coup, je pouvais vraiment me mettre à sa place et comprendre cette évolution qu'elle subit en même temps que la société qui l'entoure se transforme.



Le récit nous est raconté par Pauline à travers les lignes qu'elle dépose sur ses carnets : exutoire de ses incompréhensions du monde qui l'entoure mais aussi de ses questionnements sur la position qu'elle occupe dans la société et celle qu'elle cherche.

Un deuxième narrateur intervient permettant d'avoir un point de vue plus objectif et moins pétri d'émotions que les mots de Pauline.

C'est une manière de faire que j'ai trouvé vraiment intelligente : nous ne sommes pas sous l'influence permanente de la tempête émotionnelle qu'incarne Pauline ce qui nous permet d'avoir un jugement, une manière de voir les événements, plus neutre.



Je ne suis pas une grande amatrice du genre épistolaire comme vous le savez sans doute, mais le fait que ces carnets soient de temps en temps refermés pour laisser la parole à un narrateur inconnu m'a permit d'apprécier davantage le roman.

Cependant, j'ai trouvé parfois le récit trop "factuel", je m'explique : on assiste à une avalanche d'événements dans la vie de Pauline.

Cependant, je n'ai pas eu le temps de m'imprégner d'un événement qu'un autre venait interférer.

En conséquence, je n'ai pu m'immerger pleinement dans ce roman.

Pauline est pourtant un personnage très intéressant et complexe qu'il est plaisant de vouloir effeuiller, décortiquer pour la comprendre, elle et ses émotions si intenses et tempétueuses.

J'ai été prise dans une tornade qu'est la vie de Pauline, ponctuée de découvertes, de désillusions et parfois de joie.

Je pense que beaucoup d'adolescent(e)s peuvent se retrouver en Pauline et l'auteure a magnifiquement décrit son personnage comme son univers qui sont criants de réalité, je parle en connaissance de cause étant donné que certains faits ont trouvé un écho dans la mémoire de celle que j'étais adolescente.



Une très belle plume, des descriptions légères et à la fois complexes sachant désigner chaque émotion avec le mot qui lui sied le mieux. Les émotions sont incroyablement bien décrites et même si effectivement je n'ai pu m'immerger pleinement dans cette histoire, je reste impressionnée par la plume de Rebecca Brocardo, une auteure de grand talent.



En bref, un témoignage extrêmement réaliste qui ne peut laisser indifférent!
Lien : http://cocounettecroquelesli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Les carnets de Pauline Thot
  29 octobre 2017
Les carnets de Pauline Thot de Rebecca Brocardo
Il reste un bon ouvrage de par le talent de l'auteure qui m'a fait vraiment bonne impression. Donc si le cœur vous en dit de découvrir sa plume à travers les yeux de Pauline Thot, je vous invite à le découvrir car cet avis n'engage que moi et j'avais eu de bons échos sur cet ouvrage avant de me lancer. J'essaierai surement de lire l'auteure avec une autre histoire pour avoir un œil neuf sur son style car son héroïne m'a vraiment dérangée ainsi que la fin qui m'a laissé... Sur le cul !
Lien : https://booksetboom.blogspot..
Commenter  J’apprécie          10
Les carnets de Pauline Thot
  19 juin 2017
Les carnets de Pauline Thot de Rebecca Brocardo
Merci beaucoup à l’auto-éditée Rebecca Brocardo pour l’envoi de son livre, la confiance et le suivi de notre blog.



C’est une chronique un peu particulière que je vous présente là car j’ai eu du mal à accrocher à l’histoire. Cela ne remet pas en doute le travail de l’auteure car ses mots sont bien choisis et Rebecca sait écrire, sans aucun doute. Les phrases sont travaillées et le style est sympathique.

C’est l’histoire en elle-même qui ne m’a pas séduite.



On rencontre Pauline, une jeune fille mal dans sa peau car elle ne se sent pas proche du monde dans lequel elle vit. Elle est trop différente de ses parents, des jeunes de son âge et ne souhaite pas rentrer dans le « moule » défini par la société. Elle étouffe et le lecteur le ressent très bien.

Il n’y a qu’en Corse, où elle passe ses vacances, qu’elle trouvera sa place et le sentiment de liberté qu’elle recherche. Et dans ses carnets, Pauline nous raconte ses états d’âme, ses rencontres, ses rebellions, ses déceptions et ses rêves.



Ce qui m’a gêné dans la lecture, c’est qu’il y a des passages assez longs. C’est normal dans un sens car nous ne sommes pas sur un livre à suspense mais sur une histoire de vie (au moins sur un passage de vie). Mais du coup, j’ai mis du temps à lire ce livre.

De plus, je n’ai pas réussi à apprécier Pauline. Je l’ai trouvée trop en colère contre tout. Elle est un peu provocatrice derrière l’aspect « invisible » qui se dégage d’elle parfois. Elle incarne très bien la jeune fille mal dans sa peau. Et quand nous la retrouvons en Corse, elle dévoile un aspect prétentieux un peu trop fort.

Après ce n’est pas un reproche de ne pas l’avoir aimé car je pense que l’auteure a bien travaillé son personnage pour que le lecteur puisse aussi bien ressentir ses états d’âme. Mais du coup, pour moi, cela a rajouté au fait que je n’arrivais pas à « rentrer » dans l’histoire.



J’ai eu l’impression de lire ici un recueil de témoignage sur le passage de l’adolescence à l’âge adulte. Globalement, la forme est bien mais le livre manque de fond.

Cependant, Rebecca Brocardo arrive très bien à démontrer les soucis que peuvent subir les jeunes. Les pressions sociales ou entres amis. Les échanges filles/garçons, très lourds parfois.

Nous suivons la vie de Pauline Thot jusqu’à son entrée dans le monde adulte.



Ma note : 13 / 20



Si je le conseille ? Par vraiment car ce livre ne m’a pas séduite… Mais après je pense que c’est une question de goût et l’écriture est très bien, vraiment. Je le conseille à celles et ceux qui aiment les livres (ou petits témoignages) porteurs de message sur notre société. C’est un roman très réaliste en fin de compte.
Lien : https://sanshistoire.wixsite..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Les carnets de Pauline Thot
  10 mai 2017
Les carnets de Pauline Thot de Rebecca Brocardo
Dans ce livre, on suit l’évolution de Pauline, de son enfance à l’âge adulte. Cela nous permet d’avoir une vision globale de sa construction en tant qu’être humain, et plus particulièrement du passage à la petite fille à la femme (avec la fatidique période de l’adolescence).



Dans ce livre, nous avons une alternante entre des citations des carnets de Pauline, où elle fait part de ses interrogations, ses émotions, ses réflexions, ses angoisses dans un texte brut puisque souvent écrit « sur le moment » ; et une narration externe qui va donner une autre dimension au vécu de Pauline, en s’attardant sur certaines scènes, ou décrivant des anecdotes non décrites par Pauline. Nous avons alors une sorte de double lecture de la vie de la jeune personne, ce qui rend le roman très intéressant.



Bien qu’elle soit un peu plus âgée que moi (si l’on se réfère aux dates du roman), j’ai eu l’impression de revivre certains événements de mon adolescence à travers elle (l’arrivée des téléphones portables, Internet, les forums, les chats, etc…), cela était très nostalgique pour ma part



Je me suis facilement identifiée à Pauline, bien que nos caractères diffèrent, je me retrouvais assez dans ses réflexions, dans ses choix. Bien évidemment, parfois ils sont contradictoires, mais dans la construction de soi nous avons parfois nos idéaux, et notre « apparence » avec les autres à maintenir. Nous faisons souvent ce que les autres attendent de nous, même si cela ne nous correspond pas totalement, jusqu’au jour où nous décidons d’être nous-mêmes sans se préoccuper des autres et du quand-dira-t-on.



Les réflexions de Pauline sur la place de la femme, qui l’intrigue dès son plus jeune âge, sont très intéressantes, et elle va peiner à trouver sa propre réponse (et donc sa propre place) tout au long du récit. Mais on va aussi pouvoir parler de pas mal de sujet de société (politique, progrès technologiques et leur influence sur les utilisateurs, etc.) qui sont abordés parfois un peu rapidement, mais toujours de manière à questionner. J’ai apprécié toutes ses réflexions, même si j’ai eu l’impression qu’elles étaient parfois très intellectuelles pour quelqu’un de son âge (ne vous méprenez pas, je ne dis pas que les ados sont idiots, seulement que rares sont ceux qui vont vraiment utiliser les principes de Kant dans leur vie quotidienne)



Pour résumer, j’ai passé un très bon moment de lecture. La double narration est très bien maîtrisée par l’auteure. L’écriture y est agréable. Encore merci Rébecca !
Lien : https://desplumesetdeslivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Les carnets de Pauline Thot
  05 mai 2017
Les carnets de Pauline Thot de Rebecca Brocardo
« Je ne suis pas que du doute. Je suis aussi réaction, alchimie, expérimentation. Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il se dirige, alors changement de cap, trouve ta voie! »



Qu’il est long, hasardeux et difficile le passage vers la vie adulte. Pauline n’échappe pas aux bouleversements psychiques et corporels. Fragilisée, elle se retrouve sans défense face aux dangers de son environnement et tente tant que mal de l’intégrer. Alors, elle cherche des identifications au travers les copines et les copains, tente d’acquérir son autonomie au travers d’expériences diverses dont elle ne maîtrise pas toujours les limites. Le sexe et ses expériences amoureuses et sexuelles priment dans ce récit. Elle ne choisit pas les bons chevaux et avec eux enterre ses contes de fées. Elle alterne entre expériences multiples, et périodes de replis sur soi. Son regard sur la gent masculine est dur et cru. Pas de place au romantisme, elle semble ne pas maîtriser ses sensations, les jeunes hommes lui en font baver, son objectif futur sera de prendre le pouvoir sur eux et les faire payer ce désert affectif. Elle semble reproduire le même schéma et cheminement amoureux tout au long de ces dix années : rencontre, espoir, passage à l’acte, démon. C’est une question de choix, elle semble aimer les garçons compliqués. Pauline a un vide intérieur profond qui ressemble à une dépression et c’est à travers l’écriture qu’elle le comble durant une décennie en tenant un journal où elle se livre avec sincérité.



« Mon cher journal, tu es le journal des calamités, mais pour les gens comme moi, vivre, c’est risqué et compliqué (…) Sans toi, je serais grise et sèche comme la mine de ce crayon. Je dois me regarder dans les lignes pour le comprendre. Tu es mon ange gardien ».



Je tiens à remercier Rebecca Brocardo, l’auteur de m’avoir envoyé son roman et de m’avoir fait confiance. Une forme narrative à deux voix, celle de Pauline et celle du narrateur qui vient souligner, compléter les péripéties de l’adolescente et la femme en devenir. Des longueurs parfois qui ont ralenti ma lecture. Et que dire de la chute, de l’épilogue ? Surprenante… Certains pourraient y voir une fin bâclée… Pour ma part, pas vraiment de surprise, juste une fin annoncée.
Lien : https://chroniquesaigues.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Les carnets de Pauline Thot
  08 mars 2017
Les carnets de Pauline Thot de Rebecca Brocardo
Les Carnets de Pauline Thot est un roman, certes, compliqué, mais réaliste en tout point. Il parle de la découverte de soi et de la vie en générale. Dès les premières lignes j’ai su que je m’embarqué dans une histoire réaliste à souhait et qui me donnerai à réfléchir pendant un certain temps. Le personnage de Pauline m’a perturbé par bien des aspects notamment sa maturité qui m’a mise une claque monumentale. C’est une enfant, une adolescente, une femme normale, mais qui a un est d’une intelligence sans faille. Son histoire m’a, par moment, broyé les entrailles parce que je trouvai ça beau. Les mots sont beau, dure et percutants. Oui, beau parce qu’il y a de la poésie dans ce livre. Ce n’est pas seulement de la psychologie de comptoir comme on pourrait s’attendre, mais bien un livre qui parle entièrement de la femme, de sa place dans la société et de la découverte de soi. Dans son ensemble, j’ai aimé l’histoire. Il y a des aspects qui m’ont parfois repoussés et donnés envie d’arrêter ma lecture parce que je trouvais que l’histoire allait parfois trop loin, mais je suis têtue alors j’ai tout de même continué. Tout le long, je me suis remise en question sur moi même, mais aussi sur le monde qui m’entoure. C’est fou comme certains livres peuvent faire cet effet là. Ce qui est sûr, c’est que Rebecca Brocardo a encore de long jours devant elle et sa plume est aussi jolie que convaincante.
Lien : https://leslecturesdhatchi.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Les carnets de Pauline Thot
  25 août 2016
Les carnets de Pauline Thot de Rebecca Brocardo
Dans ce livre, on suit l'évolution de Pauline, de son enfance à l'âge adulte. Cela nous permet d'avoir une vision globale de sa construction en tant qu'être humain, et plus particulièrement en tant que femme, puisque c'est le thème principal de ce livre.

On alterne donc entre des passages des carnets rédigés par Pauline, où elle va s'interroger, déballer ses émotions, ses réflexions, ses angoisses et une narration externe, qui va donner une autre dimension au texte, en s'attardant sur certains moments, en en donnant une autre vision ou même en décrivant des anecdotes que Pauline ne mentionne pas elle-même. Cette double lecture de la vie de la jeune femme est super intéressante.

Elle est un peu plus âgée que moi d'après les dates qui sont données, mais j'ai revécu à travers elle certains évènements de ma toute jeune adolescence comme l'arrivée des téléphones portables, la démocratisation d'Internet, les forums et autres chats. Je dois avouer que c'était assez nostalgique pour moi (sérieusement, les plus jeunes n'auront jamais galéré sur leur connexion en 56k, ni entendu le doux son du modem qu'on se jetait sur le son pour pas réveiller les parents quand on allumait le PC plus tard qu'autorisé).

De Pauline, de sa construction, on va principalement voir ses histoires d'amour et de désamour puisque c'est malgré tout beaucoup dans son rapport aux hommes qu'elle va se construire. Très vite séductrice (elle a ainsi le contrôle), elle va vouloir vivre intensément quitte à se tromper de chemin. J'ai vraiment eu l'impression que manquant d'une passion dans sa vie (je veux parler d'un hobby qui l'intéresserait vraiment) elle cherchait à rendre sa vie plus palpitante, notamment par ses choix amoureux.

Malheureusement, je n'ai pas réussi à m'attacher à Pauline. Elle m'a agacée de façon assez récurrente et je n'ai pas compris certains de ses choix : elle m'a parfois paru hyper soumise là où elle revendiquait sa liberté, j'avais l'impression qu'elle choisissait le "moins pire". Et même si ses choix sont compréhensibles, ils étaient parfois à l'opposé de son discours. C'est peut-être aussi ce qui fait d'elle un personnage très humain, cela dit. Elle a des idéaux, mais ne va pas forcément au bout des choses. On n'échappe pas à quelques clichés, mais ils sont tout à fait cohérents avec sa façon de penser du moment (ex : les autres filles jalouses d'elle, là où elle a simplement un comportement un peu puéril).

Ses réflexions sur la place de la femme, qui l'intrigue dès son plus jeune âge, sont super intéressantes, et elle va peiner à trouver sa propre réponse (et donc sa propre place) tout au long du récit. Mais on va aussi pouvoir parler de pas mal de sujet de société (politique, progrès technologiques et leur influence sur les utilisateurs, etc.) qui sont abordés parfois un peu rapidement, mais toujours de manière à questionner. J'ai apprécié toutes ses réflexions, même si j'ai eu l'impression qu'elles étaient parfois très intellectuelles pour quelqu'un de son âge (ne vous méprenez pas, je ne dis pas que les ados sont idiots, seulement que rares sont ceux qui vont vraiment utiliser les principes de Kant dans leur vie quotidienne) (lire Kant avait été une plaie pour moi à 17 ans, donc je ne suis pas objective !). En parallèle, l'excès qui est une des caractéristiques de cette période de la vie chez beaucoup de gens est superbement bien rendu, tout comme les moments de doute.

Comme souvent dans mes lectures, je me serais largement passée de l'épilogue (d'ailleurs, j'ai eu plutôt l'impression d'un rétro-pédalage de sa part dedans) : ça ne me dérange pas de ne pas savoir ce qu'il arrive aux personnages X années plus tard, et la fin post-épilogue me convenait très bien.

En bref, malgré quelques petits soucis somme toute assez subjectifs, j'ai passé un très bon moment de lecture. Le double système de narration est maîtrisé, le style est agréable et certains passages sont vraiment très jolis à lire. Mon véritable problème a vraiment été ce manque d'attachement au personnage principal et narrateur.


Lien : http://delaplumeauclic.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Le K de KISMET
  19 février 2021
Le K de KISMET de Rebecca Brocardo
J’ai apprécié cette lecture originale. Cependant, par moment, je me suis vraiment demandée où l’auteure voulait m’emmener puisque les liens entre les personnages ne sont pas flagrants et apparaissent petit à petit. De plus, le livre nous donne beaucoup de pistes de réflexion qui ne sont pas toujours développées. Le lecteur est donc invité à faire des pauses pour réfléchir à certains passages.
Lien : https://armoirealire.wordpre..
Commenter  J’apprécie          00
Le K de KISMET
  23 février 2020
Le K de KISMET de Rebecca Brocardo
L'autrice, Rebecca Brocardo, a une plume soutenue, très littéraire et ce n'est pas pour me déplaire. On est dans "ce qui se fait de mieux dans l'autoédition", pour moi ; que cela soit au niveau du fond (l'intrigue, constitution des personnages) et de la forme (pas de faute d'orthographe, pas de phrase alambiquée : une maîtrise parfaite du français, etc.) !!!



J'avais beaucoup aimé son premier roman, "Les Carnets de Pauline Thot" (lien) emprunt de beaucoup de féminisme et de psychologie. Dans ce second roman, on retrouve ce dernier aspect, bien plus travaillé.



L'intrigue de "Le K de Kismet" peut sembler décousue de prime abord et trop riche en personnages... Mais il s'agit d'un roman choral où chaque détail compte, où chaque personnage a un lien avec le suivant : tout est orchestré de main de maître par Rebecca Brocardo.



Plusieurs thèmes sont abordés, tels que : la politique, la religion, la quête de soi, etc. et plusieurs pays sont visités. C'est un road-trip planétaire où le passé formate le présent, où le présent prévaut sur l'avenir.



Quelques personnages m'ont moins emportée que d'autres, surtout ceux pour qui la religion avait une grande place... Mais ceux de Lalie et de Joan m'ont bien plu.

D'ailleurs, on retrouve Pauline Thot. Elle a droit à son chapitre ! Un chouette clin d’œil au précédant roman de l'autrice.


Lien : https://fofielit.blogspot.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Les carnets de Pauline Thot
  14 août 2017
Les carnets de Pauline Thot de Rebecca Brocardo
Je tiens à remercier l’auteure de m’avoir permis de lire ce livre. Même si je ne l’ai pas apprécié et si j’ai franchement été déçue, je tiens à vous rappeler que ce n’est pas parce que ce livre ne m’a pas plus qu’il ne vous plaira pas à vous aussi.



Je vais essayer de vous expliquer au mieux pourquoi je n’ai pas aimé et accroché avec cette histoire. Dans un premier temps je n’ai pas du tout réussi à me plonger dans l’histoire, que ce soit à la première page ou à la dernière. Je n’ai réussi ni à accrocher avec les personnages, ni à la plume de l’auteur, ni à la trame de l’histoire … Je suis restée très à l’écart de l’ensemble de l’histoire.



Je trouve que la plume de l’auteur manquait de maturité, mais aussi les personnages, notamment Pauline qui avait des réaction vraiment … je ne sais pas, elle n’avait pas des réactions, des propos ou des pensées d’une fille de son âge. Je n’ai pas réussi à m'identifier ni à Pauline ni à aucun autre des personnages de l’histoire tout comme je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire.



Pendant ma lecture j’ai pu remarquer une grande absence de sentiments alors que c’est ce que j’aime tant ! Ça a rendu ma lecture que plus glaciale. Je n’avais ni envie de découvrir la suite, ni envie de rouvrir ce roman. J’avais l’impression d’être complètement étrangère à l’histoire, en plus de cette impression de glace à ma lecture, rien n'aiguisait ma curiosité. Je trouvais que ce roman n’était en rien addictif.



D’autant plus qu’il y a plusieurs passages qui me mettait extrêmement mal à l’aise. En plus de ça, je trouvais certains personnages extrêmement malsains et certaines réaction de Pauline étaient vraiment malsaines aussi.



J’étais en décalage complet avec les personnages, l’histoire et la plume de l’auteure et c’est ce qui je pense m’a autant déçu. J’avais une constante impression d’être étrangère au roman, ma lecture était glaciale, sans aucun sentiment et sans aucune envie de replonger dans l’histoire.

Je ne veux absolument pas descendre ni cette histoire ni l’auteur, mais je n’ai juste absolument pas été réceptive à cette histoire, et si jamais vous la lisez, j’espère qu’elle vous plaira plus qu’à moi.

Pour moi cette histoire a été une grosse déception.
Lien : https://lespenseesdunelouve...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Les carnets de Pauline Thot
  24 juillet 2017
Les carnets de Pauline Thot de Rebecca Brocardo
Le résumé du livre me semblait vraiment très intéressant et l'histoire de base le fût. J'ai commencé le roman en étant agréablement surprise par la plume de l’auteure. C’est un roman qui se lit très vite et qui fait très bien passer les messages. Je pense que pour apprécier à sa juste valeur ce livre il faut s'investir émotionnellement par rapport à Pauline et son histoire. C’est une écriture très fluide composée de nombreuses phrases courtes qui sont accrocheuses.
Lien : https://livretoile.blogspot...
Commenter  J’apprécie          00


Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Edie, Fais-moi peur !

On peut trouver plusieurs raisons à la fascination qu’il continue à exercer sur nous, à commencer par la couleur de sa barbe, qui est déjà un élément étrange, plaçant ce personnage dans un cadre inquiétant, ni tout à fait réaliste, ni tout à fait surnaturel… Il y a ensuite un objet qui change de statut : la clé que sa nouvelle femme ne doit utiliser sous aucun prétexte se révèle être magique, acquérant une valeur symbolique dans un récit au réalisme terrifiant. En ouvrant la porte interdite, sa femme découvre en effet les corps des précédentes épouses de son mari, et, terrifiée, laisse tomber la clé dans le sang, qui restera tachée à jamais. Qui est l'auteur de ce conte ?

Charles Perrault
Jean de La Fontaine
Hans Christian Andersen
Grimm

10 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychopathe , tueur en série , littérature , contesCréer un quiz sur cet auteur