AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.63 /5 (sur 91 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Bazoches-au-Houlme, dans l'Orne. , le 4 avril 1858
Mort(e) à : Paris , 1915
Biographie :

Remy de Gourmont est né le 4 avril 1858 au château de la Motte, à Bazoches-au-Houlme, dans l'Orne.

En 1866, la famille de Gourmont revient dans la Manche, dont elle est originaire, et s'installe au manoir du Mesnil-Villeman, près de Gavray. De 1868 à 1876, Remy de Gourmont est interne au lycée de Coutances où il fait de brillantes études et se lie d'amitié avec son professeur d'anglais, le poète normand Paul Blier.

Après avoir « suivi » des études de droit à Caen, il s'installe à Paris et entre le 7 novembre 1881 comme attaché à la Bibliothèque nationale ; il est révoqué dix ans plus tard à la suite de la publication dans le Mercure de France de son pamphlet « Le joujou patriotisme ».

Son œuvre variée comprend des ouvrages destinés à la jeunesse (Chez les Lapons), des poèmes (recueillis dans Divertissements), des essais linguistiques (Le Latin mystique, Esthétique de la langue française, Le Problème du style), littéraires (Le Livre des masques, Promenades littéraires), philosophiques (Promenades philosophiques), des « réflexions sur la vie » (Epilogues), des pièces de théâtre (Le Vieux Roi), des romans (Sixtine, le grand roman du symbolisme, Les Chevaux de Diomède, Une nuit au luxembourg), des nouvelles (Couleurs), des aphorismes.

Il est l'un des fondateurs et l'âme du Mercure de France, directeur de revues (L'Ymagier, La Revue des idées...), de la Collection des plus belles pages, traducteur. Rémy de Gourmont est atteint, à l'âge de 26 ans, d'un lupus à la face qui fait de lui un « reclus ». La plupart de ses romans, comme Merlette, Un cœur virginal, Le Songe d'une femme, se situent dans la Manche.

Trois femmes comptèrent dans son existence, la mystérieuse A.A. du Journal intime, Berthe de Courrière, la Sixtine de Sixtine et des Lettres à Sixtine et Natalie Barney, l'Amazone, des Lettres à l'Amazone et des Lettres intimes à l'Amazone. Remy de Gourmont est mort en 1915, peu à peu il tombera dans l'oubli.

+ Voir plus
Source : http://www.remydegourmont.org/rg/biographie_rapide/notice02_rg.htm
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
L’émission « Surpris par la nuit », par Mathieu Bénézet, diffusée le 9 mai 2008 sur France Culture. Invités : Pierre Viar et Emmanuel Rubio.

Citations et extraits (98) Voir plus Ajouter une citation
Rémy de Gourmont
carre   11 mai 2013
Rémy de Gourmont
« Quand un peuple n’ose plus défendre sa langue, il est mûr pour l’esclavage. »
Commenter  J’apprécie          713
Rémy de Gourmont
genou   23 octobre 2015
Rémy de Gourmont
Le loisir, voilà la plus grande joie et la plus belle conquête de l'homme.
Commenter  J’apprécie          534
Rémy de Gourmont
Piatka   15 février 2014
Rémy de Gourmont
LES ROSES DANS L'ORAGE



Les rose pâles sont blessées

Par la rudesse de l'orage,

Mais elles sont plus parfumées,

Ayant souffert davantage.

Mets cette rose à ta ceinture,

Garde en ton coeur cette blessure,

Sois pareille aux roses de l'orage.

Commenter  J’apprécie          361
genou   03 mars 2016
Des pas sur le sable de Rémy de Gourmont
M... dirait : "J'aime mieux être l'esclave de mes passions que l'esclave d'une morale.
Commenter  J’apprécie          360
genou   23 octobre 2015
Des pas sur le sable de Rémy de Gourmont
Un imbécile ne s'ennuie jamais : il se contemple.
Commenter  J’apprécie          310
LydiaB   11 mai 2013
Pendant l'orage de Rémy de Gourmont
Nouvelles littéraires

14 décembre 1914.



Elles nous viennent maintenant des tranchées, des dépôts, des hôpitaux, des camps de prisonniers. Qui est mort, qui est blessé, qui est malade ? Le Bulletin des Écrivains, n° 2, répond à ces questions pour le mois qui vient de s’écouler. Il n’a pas été très meurtrier pour les lettres, d’où on peut en inférer qu’il a été le même pour l’ensemble des armées, malgré la fréquence des combats et la progression des lignes, mais il n’y a pas mal de blessés, quelques prisonniers et encore des disparus. Avec ces trois catégories, on ferait un excellent sommaire de revue ou de journal littéraire, on alimenterait une librairie. Que faut-il entendre par « disparus » ? On reporte toujours à cette liste le charmant du Fresnois. Hélas ! Quel espoir laisse-t-il encore ? Il est disparu depuis les premiers combats en Belgique. Serait-il blessé grièvement et prisonnier en Allemagne ? Triste perspective et c’est la meilleure. Il en est de même du jeune romancier Alain-Fournier. Cependant, son ordonnance aurait pu revenir sur le lieu du combat où il était tombé et reconnaître le corps. Il est donc peu permis, à moins d’une erreur inexplicable, d’avoir des doutes sérieux. Par prudence, les rédacteurs l’ont mis parmi les disparus. Ce serait une perte très sensible pour les lettres. En somme ce bulletin continue d’être un document très triste et très glorieux, quoique la gloire qui échoit à quelques-uns soit une gloire définitive et sans le lendemain qu’ils avaient rêvé. Mais les lendemains sont bien incertains et peut-être vaut-il mieux mourir en pleine force et en pleine jeunesse que d’en courir les risques. Il y a longtemps que les Anciens, si sages, avaient mis au premier rang des amis des dieux ceux qui meurent jeunes. Ce qui nous paraît une injustice du sort est peut-être un privilège. N’importe Il est douloureux pour ceux qui le contemplent.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
genou   08 juin 2016
Des pas sur le sable de Rémy de Gourmont
Des femmes sont des maîtresses ; d’autres, des amantes ; d’autres

des amies. Les maîtresses se remplacent ; les amantes, rarement ;

les amies, jamais.
Commenter  J’apprécie          251
Rémy de Gourmont
Darkcook   11 mai 2018
Rémy de Gourmont
On croyait Jules Renard bien portant, et il était très malade ; on le croyait riche, et il était pauvre ; on le croyait heureux, et il avait déjà voulu se suicider ; on le croyait philosophe, et il ne supportait pas l'apparence d'une critique ; on le croyait détaché des vanités politiques, et il soutenait âprement des guerres de clocher ; on le croyait parisien, et il était resté profondément paysan ; on le croyait naturaliste, et il aimait surtout Victor Hugo ; on le croyait sceptique, et il lisait Pascal ; on le croyait gai, enfin, et il était triste. Nous connaissons nos contemporains à peu près comme cela, ce qui ne nous empêche pas de les juger, de leur attribuer des intentions, de mesurer leur esprit, de pénétrer dans leur pensée, de qualifier leur âme. 
Commenter  J’apprécie          202
nadejda   31 octobre 2015
Le téléphone a-t-il tant que cela augmenté notre bonheur ? de Rémy de Gourmont
Tout ce qui tend à entraver la différenciation des sexes est mauvais et nuisible à la civilisation, contraire à l’esthétique générale de la vie. Plus l’homme et la femme sont différents d’esprit, de goûts, de désirs, de besoins, plus leur rapprochement est harmonieux, plus leur union est solide et complète. Pour que deux êtres puissent vivre heureusement ensemble, il faut que la disparité soit portée à la limite. Sans étonnement, il n’y a pas d’amour ; il faudrait que l’homme et la femme fussent l’un pour l’autre une surprise perpétuelle.

« Le Congrès des femmes », Épilogues 1899-1901, 1904.

Commenter  J’apprécie          180
Rémy de Gourmont
pierre31   11 janvier 2019
Rémy de Gourmont
Toutes les intelligences originales sont ainsi faites ; elles sont l’expression, la floraison d’une physiologie. Mais, à force de vivre, on acquiert la faculté de dissocier son intelligence de sa sensibilité : cela arrive, tôt ou tard, par l’acquisition d’une faculté nouvelle, indispensable, quoique dangereuse, le scepticisme.
Commenter  J’apprécie          181

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le p'tit bal ....

C'est mon dernier bal ... "J'ai dit à mes copains Y'a un baloche à Sarcelles On va y faire un saut Y aura p't'être des morues Et puis ça fait un bail Qu'on s'est plus bastonné Avec de la flicaille Ou des garçons bouchers C'est mon dernier bal Ma dernière virée Demain dans l'journal Y'aura mon portrait" Indice : Lola

La compagnie créole
Bernard Lavilliers
Renaud
Michel Sardou

16 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson , fêtes , françaisCréer un quiz sur cet auteur