AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 2 /5 (sur 1 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Renaud de Rochebrune est journaliste, écrivain, éditeur.

Il est auteur de plusieurs ouvrages d'histoire dont "Les patrons sous l'Occupation" (1995), a collaboré à de nombreuses publications, dont "Le Monde".

Il fut rédacteur en chef à l'hebdomadaire "Jeune Afrique", où il écrit toujours, et est membre du comité de rédaction de "La Revue". Il fut aussi rédacteur en chef de la "Revue française de gestion".



Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Groucho   02 janvier 2015
Les patrons sous l'Occupation. Tome 2 : Pétainisme, intrigues, spoliations de Renaud de Rochebrune
Le 21 décembre 1942, Henri C., un fonctionnaire du ministère de la Production industrielle, de rang assez élevé puisqu'il est directeur de l'Organisation professionnelle, écrit une lettre au comité d'organisation du commerce.

Il veut inciter ce dernier, soucieux de concentration du secteur, à ne pas hésiter à liquider les entreprises juives en priorité quand une zone paraît suréquipée en magasins.

Pour bien se faire comprendre, il explique au destinataire de son courrier, que même si un commerce juif, par exemple une chemiserie, est en meilleure posture économique que ses concurrents aryens, soit d'autres chemiseries du voisinage, c'est bien lui qui est inutile et doit disparaître...

.../...
Commenter  J’apprécie          40
Groucho   02 janvier 2015
Les patrons sous l'Occupation. Tome 2 : Pétainisme, intrigues, spoliations de Renaud de Rochebrune
.../...

Les trois frères Bouchara, principaux actionnaires et dirigeants du groupe, ont très tôt décidé, à l'été 1940, d'anticiper d'éventuelles mesures économiques antijuives.

.../...

Il a donc sélectionné parmi ses fournisseurs quelques hommes de toute confiance auxquels il a demandé de former un groupe, avec avec à sa tête Jean Barrioz, pour racheter l'entreprise.

Il leur a tenu le discours suivant : "On ne sait pas ce qui va arriver. Vous allez acheter nos affaires. Je m'engage, si dans un délai raisonnable tout se termine bien à les reprendre en vous laissant 25 % pour service rendu.

L'accord est conclu raconte Jacques Bouchara, fils de Raoul, "ces gens ont géré très bien l'affaire. Ils ont approvisionné décemment les magasins et ont conservé les stocks : en 1944, mes parents retrouveront la même quantité de tissus qu'en 1940."

Barrioz réussira à persuader le Commissariat, sceptique de la sincérité de l'aryanisation et à atteindre ainsi l'été 1944.

.../...

A la Libération, le "groupe Barrioz," comme convenu, rétrocédera l'entreprise, déclarant en substance, selon Jacques Bouchara : "On vous rend toutes vos affaires et on ne veut pas de vos 25 %. Tout ce qu'on vous demande, c'est autant que possible, de travailler avec nous."

Ce qui sera fait, bien entendu.







+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Groucho   02 janvier 2015
Les patrons sous l'Occupation. Tome 2 : Pétainisme, intrigues, spoliations de Renaud de Rochebrune
Bien que prenant vite du recul, scandalisé par de nombreux comportements peu glorieux au moment du départ des Allemands, étonné que l' "on vit de plus en plus de gens sortir d'une clandestiné dans laquelle ils n'étaient jamais entrés," selon ses propres mots, Paul Ricard restera toujours considéré comme ayant été un allié sûr de la Résistance et comme patriote, au point d'être bientôt choisi comme juré à la cour de justice de Marseille.
Commenter  J’apprécie          40
Groucho   02 janvier 2015
Les patrons sous l'Occupation. Tome 2 : Pétainisme, intrigues, spoliations de Renaud de Rochebrune
L'effet paradoxal de cette approche raciste de la gestion sera... de sauver l'entreprise Galeries Barbès. Puisque celle-ci est désormais bien gérée, de façon "aryenne," on ne peut qu'entériner son rachat, conclut logiquement le Commissariat, qui refuse la liquidation réclamée par les professionnels du secteur.
Commenter  J’apprécie          40
Groucho   02 janvier 2015
Les patrons sous l'Occupation. Tome 2 : Pétainisme, intrigues, spoliations de Renaud de Rochebrune
L'aryanisation des Galeries Lafayette ne sera donc jamais examinée au cours d'un véritable procès public. Au sein de l'entreprise, on essaiera surtout d'oublier cette période pénible, considérée comme close après la récupération de leurs parts du capital par tous les actionnaires juifs.

.../...

A son retour de Buchenwald, à la mi-mai 1945, Max Heilbronn décidera lui-même de tirer un trait sur ces péripéties...

.../...

il ne cherchera donc pas à savoir quelle avait été l'attitude de tel ou tel pendant l'Occupation, au sein du personnel.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Apprenez à connaître et à aimer Françoise Dorléac

En 1952, elle double en français, l'actrice allemande Elsbeth Sigmund, qui joue le rôle principal, une jeune orpheline gardienne de chèvres en Suisse, dans le film de Luigi Commencini adapté du roman éponyme de Johanna Spyri.

Annette
Bécassine
Heidi
Ursula

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur