AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.68 /5 (sur 155 notes)

Nationalité : Haïti
Né(e) à : Jacmel , le 29/08/1926
Biographie :

René Depestre est un poète, romancier et essayiste.

Il publie en 1945 ses premiers vers dans le recueil "Étincelles". Engagé dans la vie politique de son pays, il est incarcéré puis doit quitter son île natale pour partir en exil en France.

Il s'installe à Paris où il suit des études de lettres et de sciences politiques à la Sorbonne entre 1946 et 1950. Très proche des mouvements de la décolonisation, il est expulsé du territoire français.

Il rejoint la Hongrie avec sa femme, Edith Gombos Sorel, d'origine hongroise qu'il a épousé en 1949. Il s'installe à Prague qu'il doit quitter en 1952. Il rejoint Cuba mais le régime de Fulgencio Batista le fait expulser. Il voyage dans le monde et revient finalement à Cuba en 1959.

Il y exerce pendant près de vingt ans d'importantes fonctions aux côtés de Fidel Castro et Che Guevarra. Il continue à écrire des poésies et publie notamment "Minerai noir" en 1956 dans lequel il évoque les souffrances et les humiliations de l'esclavage.

Il part pour Paris en 1978 où il travaille de nombreuses années pour l'UNESCO grâce à la recommandation d'Amadou-Mahtar M’Bow. René Depestre poursuit son œuvre d'écrivain-poète à Lézignan-Corbières où il s'est installé dans les années 1980.

Son roman "Hadriana dans tous mes rêves" (1988) reçoit le Prix Renaudot, le Prix du roman de la Société des gens de lettres et le Prix du roman de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique. En avril 2007, il fut le lauréat du Prix Robert Ganzo de poésie pour son livre "La rage de vivre" édité aux éditions Seghers.

René Depestre est l'oncle de Michaëlle Jean, journaliste et Gouverneure générale du Canada.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de René Depestre   (33)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Avec Arthur H, Rim Battal, Seyhmus Dagtekin, Maud Joiret, Sophie Loizeau, Guillaume Marie, Emmanuel Moses, Anne Mulpas, Suzanne Rault-Balet, Milène Tournier, Pierre Vinclair & les musiciens Mathias Bourre (piano) et Gaël Ascal (contrebasse) Soirée présentée par Jean-Yves Reuzeau & Alexandre Bord Cette anthologie reflète la vitalité impressionnante de la poésie francophone contemporaine. Quatre générations partagent des textes pour la plupart inédits. La plus jeune a 17 ans, les plus âgés sont nonagénaires. Ils sont ainsi 94 à croiser leurs poèmes sur la thématique du désir, un mot aussi simple que subversif. ADONIS – ARTHURH – Olivier Barbarant – Linda MARIA BAROS Joël BASTARD – Rim BATTALClaude BEAUSOLEILTahar BEN JELLOUN – Zoé BESMOND DESENNEVILLE – Zéno BIANUCarole BIJOUAlexandre BONNET-TERRILE – Alain BORER – Katia BOUCHOUEVAJulien BOUTREUXNicole BROSSARDTom BURONTristan Cabral – CALI – Rémi ChecchettoWilliam CLIFFFrançois de CORNIÈRECécile COULONCharlélie COUTURELaetitia CUVELIERSeyhmus DAGTEKINJacques DARRASMichel DEGUY – Chloé DELAUME – René Depestre – Thomas DESLOGIS – Ariane DREYFUSRenaud EGOMichèle FINCKBrigitte FONTAINEAlbane GELLÉGuy GOFFETTECécile GUIVARCHCécile A. HOLDBANPhilippe JAFFEUXMaud JOIRETCharles JULIETVénus KHOURY-GHATAAnise KOLTZPetr KrÁLAbdellatif LAÂBIHélène LANSCOTTE – Jean LEBOËL – Yvon LE MEN – Perrine LEQUERREC – Jérôme LEROY – Hervé LETELLIER – Sophie LOIZEAULisette LOMBé – Mathias MALZIEU – Guillaume MARIESophie MARTINJean-Yves MASSON – Edouard J.MAUNICK –

+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (166) Voir plus Ajouter une citation
Piatka   26 mars 2015
Rage de vivre : Oeuvres poétiques complètes de René Depestre
LA RIVIÈRE

Voilà, c'est fait, je suis devenu une rivière.

Ce sera une grande aventure jusqu'à la mer.

Quel nom me donnera-t-on sur les cartes ?

D'où vient ce cours d'eau inconnu ?

Quel ciel reflète-t-il dans ses flots ?

Quelle paix, quelle faim, quelle douleur ?



Pardonnez-moi messieurs les géographes

Je ne l'ai pas fait exprès

J'aimais voir couler l'eau

Sur toutes les soifs

Il y a tant d'assoiffés dans le monde

Pour eux me voici changé en rivière !



Je n'aimais pas voir couler les larmes

Étant rivière je pourrai qui sait

Couler à leur place.

Je n'aimais pas voir verser le sang

Étant rivière je pourrai

Être versé partout à sa place.

Mon destin est peut-être d'emporter

À la mer toutes les peines !
Commenter  J’apprécie          531
Piatka   20 mars 2015
Rage de vivre : Oeuvres poétiques complètes de René Depestre
La poésie, c'est

le pouvoir de vivre

et de voler jusqu'à la Grande Ourse

dans l'éclat d'un brin d'herbe.



3. Corps simples de la poésie - En état de poésie, 1980

Commenter  J’apprécie          380
René Depestre
mcd30   26 avril 2018
René Depestre
Pour le Mahatma Gandhi



Hier ta résistance passive

laissait ma raison de poète

plus froide que le nez d'un chien

au soleil mon ombre avait l'air

d'un petit avion de chasse à l'homme

aucun de mes poèmes ne pouvait être

en état de charité avec son prochain

Aujourd'hui ta non-violence est l'escalier de rêve qui mène à la fraîcheur de tous les jardins

Plus que jamais le monde a besoin

que ta grande santé de père de la tendresse

lui lave ses yeux et son coeur en lambeaux.
Commenter  J’apprécie          350
René Depestre
Piatka   07 mai 2017
René Depestre
On est poète quand on a des pieds à donner sans repos aux bonnes nouvelles de la tendresse.
Commenter  J’apprécie          342
René Depestre
chrysalide   13 novembre 2014
René Depestre
Une fois, il y a très longtemps



J'ai voulu aimer une femme sans couleur.







Une femme sans jour et sans nuit



Une femme sans azur dans ses gestes



Ni tournesols dans ses passions



Une femme sans neige ni lumière



Sans oranges ni cerises



Une femme sans la belle couleur noire



De la noblesse humaine.







On me parla d'une petite fée



Qui vit dans une étoile lointaine.



Une nuit elle me donna à aimer



Sa jeune peau sans couleur.







J'aimai ses seins, son enfance,



Ses cuisses, ses secrets, ses cris,



Ses nuages, son ventre, ses vagues



Et les papillons sans couleur



Qui volaient dans son silence.







Au moment de nous séparer



Là-haut dans son étoile



En guise d'adieu son corps de fée



Dessina au beau milieu du lit



Un arc-en-ciel.



Quelques traces de craie dans le ciel, Anthologie poétique francophone du XXe siècle
Commenter  J’apprécie          291
lavinia02   22 novembre 2012
Rage de vivre : Oeuvres poétiques complètes de René Depestre
Cri de l'été brûlant



Tu es la vie, la lumière,

Tu es l'eau, le vent, la tempête,

Tu es le feu dévorant, fer rouge

Dans la blessure, chant d'oiseau,

Tu es feuillage, fruit, serpent,

Pluie sauvage sur la soif de l'homme

Tu es le cri de l'été brûlant

Et doux silence de la neige,

Tu sais brûler, tu sais guérir,

Donner un ciel à l'exilé,

Le changer en pierre, en braise,

En plaie, en ortie, en musique,

En sanglot, en épée glorieuse

Sous ton grand soleil corporel.

Plus que le printemps tu es femme

Plus que la beauté tu es femme

Plus que l'amour, la vie la mort.
Commenter  J’apprécie          280
Piatka   22 mars 2015
Rage de vivre : Oeuvres poétiques complètes de René Depestre
On est poète

quand on a des pieds

à donner sans repos

aux bonnes nouvelles

de la tendresse.





4. Corps simples de la poésie - En état de poésie, 1980
Commenter  J’apprécie          271
René Depestre
sabine59   06 février 2017
René Depestre
Un après -midi de Kyoto

dans l'espace d'un cerisier

me voici hissé tout en haut

de l'ivresse d'exister.



De bouche à oreille

le qui-vive du cerisier

fait la courte échelle

à ma rage de vivre .



Aux jours du vieil âge d'homme noir

le petit matin du cerisier

alimente mon dernier galop de sève.



La poésie, c'est quand

ma table de travail

remonte soudain à la candeur

d'un cerisier de ma septième année.



La poésie, c'est quand

un cerisier fait don

d'un été indien de la vie

à la solitude de mes vieux jours.



("Le printemps des poètes 2011")
Commenter  J’apprécie          244
TerrainsVagues   25 juin 2019
Minerai noir. Anthologie personnelle. et autres recueils de René Depestre
Quand la sueur de l’indien se trouva brusquement tarie par le soleil

Quand la frénésie de l’or draina au marché la dernière goutte de sang indien

De sorte qu’il ne resta plus un seul indien aux alentours des mines d’or

On se tourna vers le fleuve musculaire de l’Afrique

Pour assurer la relève du désespoir

Alors commença la ruée vers l’inépuisable

Trésorerie de la chair noire

Alors commença la bousculade échevelée

Vers le rayonnant midi du corps noir

Et toute la terre retentit du vacarme des pioches

Dans l’épaisseur du minerai noir

Et tout juste si des chimistes ne pensèrent

Aux moyens d’obtenir quelque alliage précieux avec le métal noir

Tout juste si ces dames ne rêvèrent d’une batterie de cuisine en nègre du Sénégal

D’un service à thé en massif négrillon des Antilles

Tout juste si quelque curé

Ne promit à sa paroisse

Une cloche coulée dans la sonorité du sang noir

Ou encore si un brave père noël ne songea

Pour sa visite annuelle

A des petits soldats de plomb noir

Ou si quelque vaillant capitaine

Ne tailla son épée dans l’ébène minéral

Toute la terre retentit de la secousse des foreuses

Dans les enrailles de ma race

Ô couches métalliques de mon peuple

Minerai inépuisable de la rosée humaine

Combien de pirates ont exploré de leurs armes

Les profondeurs obscures de ta chair

Combien de flibustiers se sont frayés leur chemin

A travers la riche végétation de clartés de ton corps

Jonchant tes années de tiges mortes

Et de flaques de larmes

Peuple dévalisé peuple de fond en comble retourné

Comme une terre en labours

Peuple défriché pour l’enrichissement

Des grandes foires du monde

Mûris ton grisou dans le secret de ta nuit corporelle

Nul n’osera plus couler des canons et des pièces d’or

Dans le noir métal de ta colère en crue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
Piatka   25 mars 2015
Rage de vivre : Oeuvres poétiques complètes de René Depestre
NON-ASSISTANCE À POÈTES EN DANGER



La tendresse des poètes voyage

en baleine bleue autour du monde :

aidez-nous à sauver cette espèce

en voie de disparition.
Commenter  J’apprécie          220

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Des prénoms féminins dans des titres de chansons...

En 1965, Christophe a dessiné sur le sable son doux visage qui lui souriait.

Alice
Annie
Aline
Anaïs

12 questions
1193 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson , prénomsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..