AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.89 /5 (sur 58 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Soumoulou , 1943
Biographie :

René Frydman, né en 1943 à Soumoulou dans les Pyrénées-Atlantiques, est un médecin obstétricien français. Gynécologue des hôpitaux de Paris et professeur des universités depuis 1979, il est chef de service à l'Hôpital Antoine Béclère de Clamart depuis 1990. Il est celui qui a permis la naissance du premier bébé éprouvette français.
D'origine juive polonaise, ses parents se sont réfugiés dans les Pyrénées pendant la guerre. En 1966, il signe la déclaration des 121 médecins avouant avoir pratiqué un avortement. Fréquentant les mouvements d'extrême-gauche, il partira en 1970 faire de l'assistance médicale aux Palestiniens en Jordanie pendant le Septembre noir. Plus tard, il sera parmi les membres fondateurs de Médecins sans frontières.
En 1974, il se spécialise, un peu par défaut, dans l'obstétrique et entre à l'hôpital Antoine-Béclère de Clamart, dans le service du Professeur Émile Papiernik, un hôpital qu'il ne quittera plus. Il obtient son agrégation de médecine en 1979.
Il fait partie de l'équipe (dirigée par le professeur Emile Papiernik) qui permet la naissance du premier bébé éprouvette français, Amandine, le 24 février 1982. Amandine a été conçue grâce à la technique de la fécondation in vitro, mise au point en France par le biologiste Jacques Testart et ses collaborateurs.
Il accouche le premier bébé issu d'un embryon congelé en 1986.
Il réalise en 2000, la première naissance après un diagnostic préimplantatoire et en 2003, la naissance du premier bébé français issu de la maturation in vitro.
René Frydman, a été membre du Comité consultatif national d'éthique de 1986 à 1990 et de la Commission nationale consultative des droits de l'homme. En 1992, il est chargé de mission au ministère de la Santé auprès de Bernard Kouchner. Il s’oppose à toute reconnaissance des mères porteuses. Il est convaincu qu’ "on ne peut pas légaliser ce recours sans légaliser en même temps une certaine exploitation de la femme".
Il est marié à la peintre Monique Frydman.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dans cette 4e partie du Grand débat des idées, Emmanuel Macron débat des questions de sciences et de technologie, avec notamment Boris Cyrulnik, neurologue et psychiatre, Jules Hoffman, prix Nobel de médecine en 2011, biologiste, René Frydman, médecin, obstétricien, Irène Théry, spécialisée dans la sociologie du droit, de la famille et de la vie privée, Catherine Bréchignac, physicienne.

+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Nastie92   15 octobre 2013
Lettre à une mère de René Frydman
Je n'ai adressé cette lettre qu'à vous (la mère). Je sais que cela pourrait lui déplaire, qu'il attend lui aussi son premier enfant. Comment dites-vous déjà ? Mari ? Concubin ? Compagnon ? Peu importe, le désir d'enfant ne s’embarrasse plus de considérations religieuses ou administratives. Il est venu au premier rendez-vous, revenu pour la première échographie. J'essaie de lui laisser sa place. Mais je le connais moins, je le vois moins. Je ne le touche pas. Et plus la difficulté est grande pour une femme à être enceinte, plus le médecin prend de la place, tandis que la sienne est mise à l'épreuve. Les enfants de la médecine naissent comme les autres de la volonté, de l'amour d'un homme et d'une femme. Je ne fais, moi, qu'aider le désir à se nicher.
Commenter  J’apprécie          90
Nastie92   19 décembre 2013
Lettre à une mère de René Frydman
Et moi, je m'écartais doucement. La naissance éloigne. Elle fut un dénouement entre nous. Votre corps était comme coupé en deux : en haut, dans vos bras, dans la chaleur de vos seins, vous faisiez connaissance, vous murmuriez à l'enfant, vous lui racontiez l'avenir. Moi, je travaillais en bas, dans la chambre forte béante, encore anesthésiée, et qui n'était plus habitée.
Commenter  J’apprécie          70
Ladydede   01 mai 2015
Lettre à une mère de René Frydman
Une arrivée est toujours belle. Lorsqu'elle est imminente, je ne veux plus de bruit. J'aime le premier cri qui troue le silence.
Commenter  J’apprécie          80
Lesptitschats   07 juillet 2015
Lettre à une mère de René Frydman
Prenez le temps d'accepter ce qui vous arrive. La grossesse est comme le sablier, elle s'écoule lentement.Irrespectueuse de notre époque qui prohibe l'attente, efface la distance, se gargarise d'images. Effrontément secrète, tant l'essentiel y est invisible pour les yeux. La grossesse n'est pas moderne. C'est neuf mois. Ne gommez pas ce temps-là. Les détails, un jour, échapperons à vos souvenirs, mais je voudrais qu'ils laissent dans votre mémoire une profonde et belle trace.
Commenter  J’apprécie          40
Ladydede   01 mai 2015
Lettre à une mère de René Frydman
La grossesse est comme le sablier, elle s'écoule lentement. Irrespectueuse de notre époque qui prohibe l'attente, efface la distance, se gargarise d'images.
Commenter  J’apprécie          50
Spilett   04 avril 2011
Lettre à une mère de René Frydman
La naissance est un moment décisif. C'est un passage. Passage de l'enfant, bien sûr, passage sur le visage de la mère, entre douleur et euphorie. Sur celui du père, submergé lui aussi. Déferlement d'émotions, coulée de sentiments. Passage entre l'avant et l'après, passage entre le dedans et le dehors.
Commenter  J’apprécie          40
brunacecile   21 avril 2014
La plus belle histoire de la naissance de René Frydman
La connaissance du monde n'est envisageable qu'à travers des liens affectifs longuement et patiemment tissées.
Commenter  J’apprécie          50
Poulpe40   09 novembre 2013
Attendre bébé de René Frydman
La maternité est sans doute la plus grande aventure de la vie d'une femme, une histoire d'amour totale.
Commenter  J’apprécie          50
Lysette   12 février 2017
Lettre à une mère de René Frydman
Peut-être la grossesse ampute-t-elle brutalement d'autres rêves, d'autres parties de la vie. Désirée, elle ne s'annonce pas toujours facilement. Imprévue, elle peut être trop violente pour être reconnue.
Commenter  J’apprécie          10
Lysette   12 février 2017
Lettre à une mère de René Frydman
L'enfant idéal peut faire du mal à celui qui va naitre et ne lui ressemble pas.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Petit quiz migrateur... 😉

"Les hirondelles de Kaboul" :

juliette sachs
yasmina khadra
denis núñez
evane hanska
amélie nothomb

5 questions
32 lecteurs ont répondu
Thèmes : saga familiale , espagne , Oiseaux migrateurs , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur