AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.92 /5 (sur 6 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1933
Biographie :

Universitaire français, maître de conférence à la Sorbonne où il a enseigné la littérature française du XVIIème siècle, écrivain.

Il est connu pour son esprit critique, son scepticisme, ses prises de position sur la religion, la psychologie, la psychanalyse, pour ses attaques contre les"vaches sacrées" comme Freud ou Roland Barthes, et, d'une façon générale, pour ses attaques contre tout ce qui lui paraît marqué par la prétention ou la sottise.

Il a notamment écrit "Une Croix sur le Christ" (1976), "Sigmund est fou et Freud a tout faux" (2008), "René Girard, un allumé qui se prend pour un phare"(2010) .

Il est aussi l'auteur d'études sur le"Dom Juan" de Molière, "Le Tartuffe", "La Princesse de Clèves".


http://rene.pommier.free.fr/
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (6) Ajouter une citation
René Pommier
bvb09   20 septembre 2014
René Pommier
Les médecins de Molière avaient fort bien compris que, pour paraître profond et savant aux imbéciles, il suffisait de tourner le dos à l'évidence et de prendre le contre-pied du bon sens. Ils avaient fort bien compris que, devant un malade qui ne sort pas du coma, dont le pouls est d'heure en heure plus faible et plus irrégulier, dont la respiration s'arrête de plus en plus souvent et reprend de plus en plus difficilement, le médecin qui s'en inquiète ne peut faire autant d'impression que, si voyant passer d'un pas allègre un jeune athlète qui vient de battre un record, il fronce le sourcil et dit à mi-voix en hochant gravement la tête : « Il n'en a plus que pour trois jours ». Aussi feignaient-ils de ne s'inquiéter que devant la santé la plus éclatante et de n'être rassurés que par les progrès de la maladie. Sganarelle, dans Le médecin malgré lui, répond à Jacqueline qu'il voudrait bien examiner et qui lui, déclare se porter le mieux du monde : « Tant pis, Nourrice, tant pis. Cette grande santé est à craindre [3]». En revanche, lorsque Géronte vient se plaindre que sa fille se trouve « un peu plus mal » depuis qu'elle a pris son remède, il le rassure aussitôt : « Tant mieux : c'est signe qu'il opère »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
René Pommier
bvb09   19 septembre 2014
René Pommier
" Bien sûr, il (Freud) aurait pu se dire que, lorsqu’une hypothèse fait apparaître un problème qui, sans elle, ne se serait jamais posé, il convenait peut-être de se demander si cette hypothèse était bien fondée. Mais Freud n’était pas homme à faire marche arrière. Il s’est toujours comporté comme les philosophes, qui, à l’instar de Pangloss, jugent volontiers qu’il est contraire à leur dignité de reconnaître qu’ils se sont trompés. »
Commenter  J’apprécie          150
Walktapus   15 février 2015
Sigmund est fou et Freud a tout faux : Remarques sur la théorie freudienne du rêve de René Pommier
L'impatience que Freud, pressé qu'il était de voir ses théories confirmées par les faits, manifeste à ses débuts devant le peu de résultats qu'il obtenait est a posteriori assez plaisante. En effet, maintenant que les psychanalystes ont pignon sur rue et qu'ils peuvent se permettre de demander des honoraires très élevés, ils s'accommodent fort bien de n'obtenir aucun résultat, ils ne s'inquiètent aucunement, ils ne se sentent pas le moins du monde gênés, lorsque, après des années de traitement, aucune amélioration ne s'est encore jamais produite dans l'état de leurs patients.
Commenter  J’apprécie          120
Walktapus   19 février 2015
Sigmund est fou et Freud a tout faux : Remarques sur la théorie freudienne du rêve de René Pommier
Avec le rêve, Freud a enfin trouvé l'objet d'étude qu'il lui fallait. Certes il aurait pu se demander si la facilité avec laquelle il trouvait pour les rêves des explications qui lui paraissaient confirmer ses hypothèses, ne tenait pas seulement au fait que la confusion du rêve le rendait particulièrement propre à susciter les interprétations les plus diverses et les plus fantaisistes, et que c'était précisément la raison pour laquelle, à l'instar du marc de café ou de la boule de cristal, il avait toujours constitué un des supports favoris des devins et des voyants.
Commenter  J’apprécie          110
Walktapus   15 février 2015
Sigmund est fou et Freud a tout faux : Remarques sur la théorie freudienne du rêve de René Pommier
L'inconscient freudien ressemble à son père : il se croit très malin, mais c'est un bon à rien. Il est aussi incapable de réaliser nos désirs que Freud et ses disciples de guérir leurs patients. C'est un pur escroc, c'est un parfait jean-foutre ; mais il a une très bonne excuse, celle que Stendhal reconnaît à Dieu : il n'existe pas.
Commenter  J’apprécie          114
Tastevin   14 mars 2020
Thérèse d'Avila, trés sainte ou cintrée ? : Etude d'une folie très aboutie de René Pommier
Ce qu'il y a de plus étonnant dans le cas de Thérèse d'Avila, ce n'est pas qu'elle soit ce qu'elle est, et notamment complètement folle.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
37 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur