AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.54 /5 (sur 111 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1988
Biographie :

REGARDS SUR LA PEINTURE
Revue-fascicule de 32 pages, bimensuel, publié fin des année 1980 qui présente un artiste-peintre à chacun numéro avec une biographie + tableaux + analyse et une carte du monde avec l'emplacement des musées qui ont des tableaux de l'artiste. Collection de 100 fascicules qui parcours les différente période de l'histoire de l'art.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (181) Voir plus Ajouter une citation
gavarneur   13 avril 2019
Regards sur la peinture, n°4 : Monet de Revue Regards sur la Peinture
Monet renonce à peindre ce que nous savons des choses pour peindre, de la façon la plus vraie possible, ce que nous voyons.

[...]

Quand on parle d' « impression », il ne faut pas y voir seulement le phénomène optique, mais aussi l'émotion que ce phénomène suscite chez l'artiste : hors de la routine utilitariste de la vie quotidienne, on voit avant tout ce que l'on choisit de voir, et l'on voit ce que l'on aime. Monet, lui, aime le plein air, la lumière solaire, les choses et les homes qui irradient le bonheur ; il célèbre cet amour avec la fraîcheur et la joie instinctive de celui qui se sent aimé à son tour, qui s'exalte face à la beauté que ses yeux ont découverte et révélée en premier, que son âme avant toute autre a senti vibrer et resplendir.

Page 32
Commenter  J’apprécie          130
Jacopo   24 octobre 2020
Regards sur la peinture, n°46 : La Tour de Revue Regards sur la Peinture
Georges de La Tour est en quelque sorte un don de la recherche et de la critique du XXe siècle à l'histoire de l'art ! C'est en effet au début de notre siècle qu'on le redécouvre et que les travaux se multiplient pour reconstruire la biographie et le catalogue de l'un des artistes les plus importants que nous nous connaissions et dont on avait pratiquement un inconnu au début du siècle suivant.
Commenter  J’apprécie          50
Jacopo   30 novembre 2019
Regards sur la peinture, n°62 : Bosch de Revue Regards sur la Peinture
Il faudra attendre le début de notre siècle de la psychanalyse pour que l'on s'intéresse de nouveau à Bosch. C'est l'éclosion du symbolisme, du dadaïsme, du surréalisme. Bosch est alors reconnu comme un prophète un précurseur subversif par tous ceux qui veulent faire du hasard et du rêve l'instrument pour révéler des mondes intérieurs in connus et interdits. Max Ernst et Savaldor Dali se sentiront de "nouveau Bosch".
Commenter  J’apprécie          40
Jacopo   11 janvier 2020
Regards sur la peinture, n°16 : Toulouse-Lautrec de Revue Regards sur la Peinture
Nous découvrons maintenant que Lautrec ne nous paraissait surnaturel que parce qu'il était naturel à l'extrême. C'était vraiment un être libre. Mais il n'y avait aucun partis pris dans son indépendance. Il ne méprisait pas les idées toutes faites, il n'en subissait en aucune façon l'autorité.
Commenter  J’apprécie          40
Jacopo   12 janvier 2020
Regards sur la peinture, n°72 : Léger de Revue Regards sur la Peinture
J'aime vos couleurs légères ô Fernand Léger... cette peinture est liquide, la mer, le sang. les fleuves, la pluie, un verre d'eau et aussi des larmes, avec la sueur des grands efforts et des longues fatigues, l'humidité des baisers...
Commenter  J’apprécie          40
Jacopo   12 août 2019
Regards sur la peinture, n°48 : Cranach de Revue Regards sur la Peinture
Lucas Cranach l'Ancien (pour le distinguer de son fils qui suivra ses traces avec moins de génie) est avec les trois autres grands maîtres de son époque - Dürer, Grünewald et Holbein - l'artisan d'une glorieuse saision pictural. Celle-ci ve brièvement éclairer l'Allemagne du XVIe siècle et Cranach en constituera le point final, les trois premiers ayant disparu et l'embryon de Renaissance allemande ayant été étouffé dans le sang et dans la férocité des guerres de religion.
Commenter  J’apprécie          30
Mimimelie   11 janvier 2019
Regards sur la peinture, n°7 : Goya de Revue Regards sur la Peinture
L'autre cauchemar de sa vie est le Colosse. Ce géant nu et terrifiant qui apparaît dans une peinture et dans une gravure, assis au bord de la Terre, .... quelle signification Goya a-t-il voulu réellement lui donner ? Peut-être veut-il symboliser la force destructrice de la folie humaine, ou bien le destin qui pèse sur l’Espagne opprimée par la guerre et l'invasion étrangère. Ou bien est-ce purement et simplement un produit de l'imagination de l'artiste ?

...

Il suffit d'observer ses "peintures noires" de la Quinta del Sordo. Saturne qui dévore ses enfants, les sorcières aux visages difformes et aux yeux exorbités en train d'offrir des enfants au diable-bélier, la procession infinie de créatures fantastiques et démoniaques qui peuplent ses tableaux restent encore sans réponse.

... Mais la séduction vient justement de cela, de cette énigme sans doute impossible à résoudre.
Commenter  J’apprécie          20
Jacopo   30 novembre 2019
Regards sur la peinture, n°53 : Pissarro de Revue Regards sur la Peinture
Quand Pissarro arrive à Paris pour la seconde fois en 1855, il est frappé par les œuvres innovatrices et resplendissantes de couleurs de Delacroix, Ingres, Courbet, Millet et Corot. Pendant deux ans il peint de mémoire des paysages des Antilles et du Vénézuela.
Commenter  J’apprécie          30
Jacopo   11 janvier 2020
Regards sur la peinture, n°94 : Filippo Lippi de Revue Regards sur la Peinture
... Influencé par le présent et le passé, impulsif et prudent, audacieux et ému, distrait et très attentif, il est totalement pris par ce qui dans la beauté est éphémère et par ce que la beauté est éternel...
Commenter  J’apprécie          30
Jacopo   30 novembre 2019
Regards sur la peinture, n°63 : Titien de Revue Regards sur la Peinture
C'est à ce point que Titien joue le tout pour le tout : il affirme être le seul peintre en mesure de mener à bien une tâche aussi difficile et demande en compensation non pas de l'argent, mais la "sensaria" une sorte de pension octroyée par le Fondaco dei Tedeschi et attribuée pour l'heure à Giovanni Bellini, vacante après la mort de ce dernier. Cela signifie non seulement être exempté d'impôts et jouir de toutes une série de privilèges économiques, mais aussi devenir le peintre officiel de la sérénissime république.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Revue Regards sur la Peinture (22)Voir plus


Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
292 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..