AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.29 /5 (sur 19 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : SAINT-BRIEUC , le 12/04/1954
Mort(e) à : CONCEPTION Chili , le 18/10/2020
Biographie :

Né de l’exil en Bretagne d’antifascistes catalans, Ricardo Montserrat trouve très tôt dans le théâtre un espace où concilier engagement et liberté.
Au Chili, sous les années Pinochet, il s’engage contre la « cultura de la muerte », crée, met en scène, écrit, édite ou produit une quarantaine d’œuvres qui sont autant de croche-pieds à la dictature.
De retour en France, en 1992, il se met au service des exclus de la dictature économique et poursuit l’écriture de son œuvre personnelle – romans, théâtre, cinéma. Il met en chantier des ateliers de création littéraire et dramatique, entre autres :
avec des chômeurs de Lorient, la série noire Zone mortuaire
avec des rmistes en milieu rural à Châteauneuf-du-Faou, Pomme d’Amour, feuilleton Ouest-France
avec des salariés privés d’emploi de Roubaix, un thriller, Ne crie pas (Gallimard), et Sauve-moi, un film de Christian Vincent (Agatfilms)
avec les employées licenciées par Auchan, Le Havre et la Scène de Fécamp, La Femme jetable
en Corse, avec Robin Renucci et l’ARIA, des œuvres bilingues pour le cinéma et le théâtre
à La Source, dans l’Eure, avec les peintres Gérard Garouste et Olivier Masmonteil, des jeunes de la DDASS et leurs parents : Enfances et fantômes (Syros-jeunesse)
en Belgique, avec des demandeurs d’asile et le Miroir vagabond, No woman's land, roman-film des exils.
Depuis 2006, il travaille sur la mémoire vivante : le Front populaire (36, pas mort !), l’Espagne (Ahora y siempre), l’engagement (Où sont les hommes ?, Porque te vas, Une guerre sans fin) ; l’extrême-violence : Naz, Plus belle la mort ; la petite histoire dans l’Histoire : Café de la Paix, Mon Père, ma guerre ; l’utopie du bonheur : L’Amour fou, Entre la mort.

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Ricardo Montserrat   (20)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
christinebeausson   12 avril 2018
Zone mortuaire de Ricardo Montserrat
Elle se demande une fois encore pourquoi ses grands parents ont pris cet appartement en rentrant d'Algérie. Comme numéro porte poisse, on ne peut pas trouver mieux. Où habitez vous ? Au 13 de la Tour Fantôme, rue des Naufragés, à Kervé, en face de la Tour des Suicidés.
Commenter  J’apprécie          30
christinebeausson   12 avril 2018
Zone mortuaire de Ricardo Montserrat
Une histoire de rêveurs qui plutôt que de se jeter du haut d'une Tour Fantôme dont chaque étage porte des noms connus - chômage, alcool, drogue, violence, divorce, injustice, exclusion - ont préféré sauter par la fenêtre de la littérature.
Commenter  J’apprécie          30
brigetoun   09 juin 2010
En e Enkou - Entre la mort de Ricardo Montserrat
Je ne suis pas une putain, criais-je aux goélands qui m'insultaient. Qu'ai-je fait ? J'ai aimé un homme et il m'a aimée. Que ce fut la guerre importait peu, c'était la paix que nous fabriquions tous deux, à force d'amour et de caresses, le monde en avait tellement besoin. Non, je ne voulais pas ta mort, ni celle de mon père, ni celle de ton père.
Commenter  J’apprécie          20
christinebeausson   13 avril 2018
Zone mortuaire de Ricardo Montserrat
Il ne faut pas trop pleurer, disait la grand mère qui n'avait jamais pleuré - pas même devant le corps de son fils qu'on lui avait ramené mutilé d'Algérie - sinon les morts n'entrent pas au paradis.

Pourquoi, grand mère ?

Les défunts passent leur vie de mort à vider les seaux de larmes que l'on pleure pour eux.
Commenter  J’apprécie          21
brigetoun   09 juin 2010
En e Enkou - Entre la mort de Ricardo Montserrat
Souffle-t-il un peu de vent, une mariée sort de l'église, son voile tissé par cinquante cousettes aux aiguilles angéliques ; une ronde de fées dévale les Sables ; une noce s'assied dans la lande autour de nappes de lin tendues sur l'herbe et mange du merlan et des tartinées de beurre, des patates en purée, des oies grasses, du veau et du chumpot en dessert.
Commenter  J’apprécie          10
brigetoun   09 juin 2010
En e Enkou - Entre la mort de Ricardo Montserrat
'étais allée écouter Beethoven et Furtwangler à Berlin mais tout ce peu me disait Todi avait tort, qu'on ne peut justifier l'incendie par l'étincelle, que le bonheur n'est pas dans le souvenir, qu'un baiser ne remplace pas l'amour, ni une image du soleil, une journée d'été.
Commenter  J’apprécie          10
christinebeausson   13 avril 2018
Zone mortuaire de Ricardo Montserrat
Drôle de destin pour un marin que de mourir dans le désert !

Je ne suis qu'une goutte de sang dans l'océan rouge qui déferle sur les Aurès. Je ne serai bientôt qu'un cercueil parmi tant d'autres à flotter dans une mer de cadavres.
Commenter  J’apprécie          10
brigetoun   09 juin 2010
En e Enkou - Entre la mort de Ricardo Montserrat
Plus nous glissions, plus la guerre avait une expression sinistre qui contrastait avec celle impassible que donnait à Todi son masque de cuir et celle lunaire de mon visage apaisé, lorsqu'un miroir le refléltait
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

🎄 Pour Noël, fruits de mer ou poisson ? 🦀 🐟

Moi, j'adore les huîtres. Elles m'ont permis de bluffer l'alcootest !

jean-bernard pouy
victor hugo

8 questions
3 lecteurs ont répondu
Thèmes : fruits de mer , poissons , noël , gastronomie , littérature , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur