AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.74 /5 (sur 266 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 6/06/1968
Biographie :

Richard Malka est né en 1968. Il est avocat au barreau de Paris et scénariste de bandes dessinées.

Richard Malka est un spécialiste du droit de la presse formé au sein de « l'écurie » de l'avocat Georges Kiejman.

Avocat à 23 ans il est actuellement indépendant.
Il est avocat du journal Charlie Hebdo depuis 1992 et très proche des membres de sa rédaction, des groupes radiophoniques NRJ et Beur FM, de la maison d'édition l'Association, des éditions du cherche midi et de nombreux journalistes (dont Philippe Cohen).

Il est également un des avocats de la chambre de compensation luxembourgeoise Clearstream dans les affaires de diffamation reprochées au journaliste Denis Robert.

Proche du milieu depuis longtemps (via Charlie Hebdo ou l'Association) il franchit le pas en scénarisant dessiné par Paul Gillon l'Ordre de Cicéron. Une série remarquée se déroulant dans le milieu des avocats.

Ainsi lancé Malka a lancé une autre série, Section financière, avec Andrea Mutti.

En 2006, il est co-auteur d'un sulfureux succès de librairie, La face karchée de Sarkozy, avec le journaliste Philippe Cohen et le dessinateur Riss.

En 2011, il a repris le scénario des Pieds Nickelés avec Ptiluc et Luz, et a publié une saga de science-fiction avec Juan Giménez.

En 2016, avec Saïd Mahrane (co scénariste) et Riss (dessinateur), il publie "La Face crashée de Marine Le Pen".

En 2018, sort Tyrannie son premier roman
+ Voir plus
Source : w
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Olivia Gesbert, productrice de la Grande table sur France Culture, reçoit Richard Malka, avocat au barreau de Paris, spécialiste du droit de la presse, également avocat du journal "Charlie Hebdo". Une discussion sur le conflit au coeur de nos sociétés, inhérent à chaque individu, mais que certains d'entre nous cherchent, selon lui, à éviter à tout prix, se refermant parfois sur eux-mêmes. Retrouvez par ici plus d'informations relatives au Forum France Culture : https://www.franceculture.fr/evenement/forum-france-culture-le-temps-des-conflits Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤14Abonnez-vous7¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1 Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture

+ Lire la suite

Citations et extraits (53) Voir plus Ajouter une citation
Annette55   08 août 2018
Tyrannie de Richard Malka
" Au deuxième jour du procès , on s'intéressait à la personnalité d'Oscar Rimah qui , depuis quatre heures déjà, s'ouvrait sur les moindres détails de sa vie.

Cet exercice d'impudeur propre aux procès criminel était nécessaire mais atroce par son Obscénité ....

L'accusé devait s'épancher sur sa vie amoureuse et sexuelle , ses traumatismes d'enfance, ses parts d'ombre et ses failles les moins reluisantes,

Pareille mise à nu transformerait une sainte en monument de dépravation.

Pour un homme normal, c'était une entreprise de démolition qui le réduisait " à un misérable petit tas de secrets ....."
Commenter  J’apprécie          230
Richard Malka
Fandol   08 janvier 2020
Richard Malka
Chacun peut et doit combattre, avec respect, en manifestant, en écrivant, en s'engageant, en militant, en votant, en quittant tel syndicat, en adhérant à tel autre, en n'ayant pas peur des anathèmes ni des exclusions. La liberté d'expression est la source de toutes les libertés. Sa restriction entraînera celle des autres droits. Tous. Pas un citoyen ne sera épargné, alors autant agir.



CHARLIE Hebdo n°1433 du 7 janvier 2019.
Commenter  J’apprécie          210
diablotin0   22 septembre 2018
Tyrannie de Richard Malka
Jamais de cravate. Amalia le soupçonnait de ne pas supporter les entraves, femme ou tissu.
Commenter  J’apprécie          210
Ziliz   10 novembre 2018
Tyrannie de Richard Malka
[Il] s'était levé à 5 heures, comme chaque matin durant son procès. Après son petit déjeuner et une succincte toilette dans le lavabo de sa cellule, il était transporté en convoi spécial jusqu'aux sous-sols du Palais de Justice, là où était située la 'Souricière', lieu insalubre maintes fois dénoncé, où s'entassaient les détenus avant d'être jugés. [...] Les détenus continuaient [...] à s'y entasser à 4 par cellule de 5 mètres carrés et y subissaient d'humiliantes fouilles avant d'être confiés aux gendarmes du palais. Chaque étape était ponctuée d'une interminable attente. Lorsque les journées d'audience s'étalaient sur 8 ou 9 heures, personne ne se souciait de ce qu'avaient déjà enduré les détenus. [Il] comprit que les gens de justice avaient intégré cette situation comme une station normale du chemin de croix d'un accusé.

(p. 234)
Commenter  J’apprécie          180
nameless   10 octobre 2016
La face crashée de Marine Le Pen de Richard Malka
- Parle-moi plutôt du discours... Tu évites les vieilles militantes permanentes derrière moi, hein ?

- Celles à qui ton père mettait la main aux fesses ?
Commenter  J’apprécie          190
Ziliz   08 novembre 2018
Tyrannie de Richard Malka
[L'avocat] hurlait maintenant sur le témoin. Il lui sautait à la gorge à chaque mot qu'il prononçait. Il émiettait cette femme. Il la détruisait. Aucun autre lieu qu'une salle d'audience ne permettait cet exercice jouissif.

(p. 118)
Commenter  J’apprécie          180
diablotin0   22 septembre 2018
Tyrannie de Richard Malka
On ne devient pas roi en sauvant des insectes en se révoltant contre l'injustice et en protégeant sous l'aile de son charisme naissant, les boucs émissaires désignés par ses camarades. Pas en ce monde. Elle l'endurcirait.
Commenter  J’apprécie          180
Ziliz   17 novembre 2018
Tyrannie de Richard Malka
Oscar aimait son pays. Il assista avec inquiétude à la progression du mouvement aztride mais la corruption et la compétence de leurs prédécesseurs était telles qu'il s'était abstenu de voter. Comme une grande partie de ses concitoyens, il ne voulait pas 'choisir entre la peste et le choléra'. Il n'était pas mécontent de la claque reçue par les partis traditionnels. Oscar pensait que les Aztrides n'appliqueraient jamais leur ridicule programme. L'armée, la police, les juges, les corps constitués ne les laisseraient pas faire et, en définitive, on revoterait. Il se trompait doublement. D'abord parce qu'il s'agisait plutôt de choisir entre une grippe et un cancer généralisé, ensuite parce que les Aztrides étaient plus habiles qu'il ne le pensait.

(p. 21)
Commenter  J’apprécie          150
Ziliz   12 novembre 2018
Tyrannie de Richard Malka
La passion [du Président] pour ces fruits de l'imaginaire humain [les contes et légendes] - qui disaient autant de ses cauchemars que de ses rêves - ne s'était pas éteinte. Isidor les voulait tous et en avait mémorisé la plupart. Il y puisait son inspiration et sa grandeur ; il y forgeait sa connaissance des civilisations. Là était l'une des sources du génie d'Isidor Aztri. Maîtriser les mythes d'un peuple permet d'en comprendre l'inconscient et de le manipuler.

(p. 69)
Commenter  J’apprécie          140
Ziliz   18 novembre 2018
Tyrannie de Richard Malka
Le jury et le public rirent de bon coeur cette fois. [L'avocat] se rassit. Il avait atteint son premier objectif. Faire rire un jury, c'était parcourir la moitié du chemin pour conquérir sa bienveillance. Les trois juges professionnels, eux, avaient peu apprécié. La difficulté des assises consistait à faire naître les mêmes émotions dans les esprits différemment configurés des magistrats et des jurés citoyens. Il s'occuperait plus tard des premiers.

(p. 35)
Commenter  J’apprécie          130

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..