AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.27/5 (sur 103 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New York , le 18/10/1961
Biographie :

Rick Moody, né Hiram Frederick Moody III, est un écrivain américain et auteur de nouvelles, surtout connu pour son roman publié en 1994, Tempête de glace, adapté au cinéma par Ang Lee sous le titre Ice Storm.

Il grandit dans différentes villes banlieues du Connecticut comme Darien et New Canaan, qui deviendront les principaux décors de ses romans avec New York. Il fait des études secondaires à la St Paul's School puis à la Brown University et enfin à la Columbia University d'où il obtient un Master of Fine Arts en 1986.

Des problèmes psychologiques, et d'alcool l'amènent à faire un séjour dans un hopital psychiatrique du Queens. Cet épisode de sa vie est raconté dans À la recherche du voile noir qui contient de nombreuses parties autobiographiques : sa rencontre avec une jeune femme alcoolique, son internement volontaire en psychiatrie, sa toxicomanie, ses tendances dépressives et ses phobies.

Il la relie avec l'histoire de son ancêtre Joseph Moody, qui inspira à Nathaniel Hawthorne Le Voile noir du pasteur.

Il considère que « la généalogie est un rêve, comme la famille ... la dissimulation est essentielle à l’identité... les livres de mémoires sont des fictions, des narrations construites, des Bildungsromane, tout comme de nombreuses fictions sont des mémoires voilées. »

Il a également enseigné à l'Université d'État de New York à Purchase.

Il vit à Brooklyn.

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Rick Moody   (10)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'attrape-Salinger, avec Fréderic Beigbeder Transfuge mag. .
L'attrape Salinger un film de Jean-Marie Périer, avec Fréderic Beigbeder, Jay McInerney, Rick Moody, Stewart O'nan, Nicolas Rey, Marie Darrieussecq.... Avec ses rêves de gosse en tête, Frédéric Beigbeder part à la rencontre de son écrivain préféré, l?auteur américain J.-D. Salinger. le magazine Transfuge se propose donc d'immortaliser cette quète à travers un documentaire intitulé L'attrape Salinger. Pour Frédéric Beigbeder, rencontrer celui qu?il compare à Albert Camus ne se refuse pas. Trop de questions le démangent à propos de l?auteur. Pourquoi s?être coupé du monde il y a plus de quarante ans ? Pourquoi ne plus rien publier ? Comment devient-on une figure si emblématique et si mystérieuse de la littérature contemporaine ? Lumière sur cet étranger. L'attrape Salinger un DVD MK2 Vidéo

+ Lire la suite
Podcast (1)


Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
J'ai également aimé l'instant où j'ai enfin demandé à un homme, comme ça, de but en blanc, si je pouvais l'embrasser, et de le demander, je me suis sentie comme émancipée.
Commenter  J’apprécie          240
Il y a beaucoup plus de degrés dans la tromperie que dans la fidélité.
La fidélité est une cabane en rondins avec un sol en terre battue.
La tromperie est une maison avec des escaliers dérobés, des faux plafonds et des majordomes furtifs.
Commenter  J’apprécie          220
C'est exactement le genre de discours de fin des temps qui alimente une armée entière d'escrocs de télévangélistes qui, pense le révérend, ont acquis leurs connaissances non pas auprès des théologiens, mais auprès des fabricants de déodorants pour dessous de bras.
Commenter  J’apprécie          200
- Les gens deviennent idiots devant une caméra, dit Vanessa. Les gens se mettent à plat ventre. Les gens se mettent à mentir. Les gens se mettent à flagorner. Tel est le répugnant paradoxe des émissions de télé-réalité.
Commenter  J’apprécie          160
Tyrone perçoit la ferveur, perçoit la jeunesse, et il perçoit combien la jeunesse est belle et fragile, combien elle est partout ouverte aux mauvaises idées, si facilement égarée sur de fausses voies, et tout cela coexiste, le caractère fragile et ouvert de la jeunesse .....
Commenter  J’apprécie          140
La bibliothèque de Columbia, la salle des langues asiatiques, où ils étaient allés un jour rien que pour s'embrasser, parce qu'il aimait tellement cet endroit, avec ses rayonnages obscurs et poussiéreux. Les livres et les baisers étaient liés, au fond.
Commenter  J’apprécie          140
Que peut tirer une bande d'adolescents des enseignements dispensés à l'école quand les programmes traitent des mêmes conneries depuis des années, destinées à les faire se couler dans le moule que la société a fabriqué pour eux ?
Commenter  J’apprécie          130
Si l'on veut décrire la vérité de ce qu'est un bois de banlieue aujourd'hui, il faut commencer par parler du chasseur insouciant qui écrase sur un tapis d'aiguilles de pin un mégot de la cigarette qu'il s’est roulée tout seul, là, juste au pied de l'arbre où vous aviez grimpé, non sans avoir, aveuglé par l'alcool, tiré treize balles dans les flancs mouchetés d'un jeune daim pour s'assurer qu'il ne bougera plus juste avant de vomir en éviscérant la pauvre bête.
Commenter  J’apprécie          110
Je suis une maman comblée, avec ces deux garçons, répétait souvent ma mère avec lassitude, quand nous nous bagarrions, par exemple le jour où je l'ai poursuivi dans toute la maison une hache à la main, en le menaçant et en l'insultant : Je vais t'enfoncer cette hache dans le crâne, et puis je regarderai ta cervelle sortir par petits bouts et je les boufferai.
Commenter  J’apprécie          110
Certaines personnes sont victimes de cruautés pour la seule raison qu'il leur en a été infligé d'autres par le passé. Ces cruautés initiales jouent un rôle d'aimant. Vous voyez la blessure, vous voyez la façon dont la victime aime sa blessure, la manière dont elle la soigne, avec quel amour, quelle fierté, et vous ne pouvez alors que la lui rouvrir. En fait, il y a quelque chose de presque jouissif à être la source d'un traumatisme renouvelé pour votre malheureuse victime, parce que c'est un fonctionnement qu'il connaît parfaitement. Et donc, vous la rassurez au moment même où vous provoquez en elle un malaise. C'est comme ça. Les amitiés ne tiennent qu'à un fil.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Rick Moody (161)Voir plus

Quiz Voir plus

Le tour du monde en 80 Jours de Jules Verne Maxime Hugo

Comment s'appelle le personnage principal ?

Mrs Aouda
John
Phileas Fogg
Jean Passepartout

10 questions
936 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..