AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.28 /5 (sur 268 notes)

Nationalité : Japon
Né(e) à : Kyōto , le 01/02/1984
Biographie :

Risa Wataya est une romancière japonaise.

À dix-sept ans, pendant ses vacances scolaires, elle écrit son premier roman, Install ( Insutoru), qui lui vaudra le prix Bungei 2001 (elle en sera à l'époque la plus jeune récipendiaire, battue depuis par Minami Natsu, quinze ans).

Son deuxième roman, "Appel du pied" ("Keritai Senaka"), écrit pendant sa deuxième année de fac (à la très prestigieuse Université Waseda) lui a valu d'être récompensée, en même tant qu'une autre très jeune auteure, Hitomi Kanehara, du plus célèbre prix littéraire japonais, le prix Akutagawa, en 2003. À dix-neuf ans, Risa Wataya est le plus jeune auteur à avoir reçu ce prix.

En 2012, le prix Kenzaburō Ōe lui est attribué pour son roman "Pauvre chose".

Ajouter des informations
Bibliographie de Risa Wataya   (4)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (72) Voir plus Ajouter une citation
le_Bison   09 avril 2018
Appel du pied de Risa Wataya
Tous les jours, j’avais l’impression de vivre pour avoir quelque chose à raconter. Le silence me faisait peur, l’abîme d’eau froide du silence dans lequel sombrent les bateaux, et je mettais tout mon cœur à le combler par mes récits de ce qui m’étais arrivé la veille. Je me suis coupé le doigt, là. Hier soir, à la télé c’était marrant. Ce matin, mon poisson rouge est mort. Les événements de la journée ne suffisaient pas et l’eau du silence suintait de toutes parts.
Commenter  J’apprécie          332
ordinary_reader   18 décembre 2017
Trembler te va si bien de Risa Wataya
Du désir vient la compétition, et de l'émulation naît le progrès qualitatif, n'est-ce pas ? N'empêche que je suis fatiguée.
Commenter  J’apprécie          230
ordinary_reader   19 décembre 2017
Trembler te va si bien de Risa Wataya
L'air de rien mais très systématiquement, il plaçait des données positives sur lui-même, comme on pose négligemment un pot-pourri de fleurs jaunes dans les toilettes ou sur le lavabo, histoire de me mettre au parfum concernant certains points essentiels à mémoriser.
Commenter  J’apprécie          220
ordinary_reader   22 décembre 2017
Trembler te va si bien de Risa Wataya
A peine le temps de sentir un souffle tout près de mon oreille, Ni m'avait enserré dans ses bras.

Il est en chaleur ? Lèvres protubérantes. Je n'exagère pas, on aurait dit un poulpe dans un manga.

Une ventouse !
Commenter  J’apprécie          204
ordinary_reader   21 décembre 2017
Trembler te va si bien de Risa Wataya
- Une déclaration ! Et alors, que vas-tu faire ?

- Rien du tout.

- Dommage... Il y a des occasions qui ne se présentent pas deux fois, tu sais.

- Maman, me prendrais-tu pour une fille qui n'a absolument aucun succès auprès des garçons ?

- Ah bon, tu as du succès auprès des garçons ?

- Non.
Commenter  J’apprécie          180
mh17   11 avril 2021
Pauvre chose de Risa Wataya
A la fin de la pause du déjeuner, je suis redescendue avec Ayaha par l'ascenseur, de la cantine au 8eme jusqu'à l'étage mode femmes au 3ème. A la frontière entre le couloir réservé aux employées et le plateau, une salutation et nous sommes entrées dans l'espace de vente. Aucun client ne nous regardait, mais c'est le règlement. Pas seulement par respect de l'étiquette, c'est aussi pour donner un tourne vis à notre mental, pour que nous rentrions dans notre rôle, chaque fois que nous passons des coulisses à la scène. D'autre part, tout employé qui se déplace doit transporter son porte-monnaie et son téléphone portable visibles dans un sac en plastique transparent, ce qui est sans doute une façon pour l'employeur de montrer avec ostentation qu'il contrôle d'une façon ou d'une autre la multitude des employés de l'énorme organisation qu'est le grand magasin.
Commenter  J’apprécie          123
kuroineko   06 février 2019
Pauvre chose de Risa Wataya
Quand ça tremble, la majorité des Tôkyôïtes se contentent de dire :《Ah tiens, encore un...》, s'immobilisent un court moment, puis reprennent leur vie quotidienne dès que c'est fini, mais moi, je reste figée sur place une éternité.
Commenter  J’apprécie          120
mh17   30 août 2021
Install de Risa Wataya
-(...) Allez, Asako, ne t'inquiète de rien et repose-toi. Tu n'as qu'à prendre le temps qu'il faut pour réfléchir et trouver en toi-même la réponse à ton problème...

Kôichi prononce sa dernière phrase avec toute l'emphase requise, décorée d'un grand sourire. Un gentil pacifiste lui-aussi...Les garçons ne sont pas moins malins que les filles en l'occurrence, et il est plutôt mignon, Kôichi, quand il se donne du mal pour détourner une rivale potentielle des révisions...

Quoi qu'il en soit, c'est ainsi que, sous prétexte de fatigue, j'ai déserté la guerre des examens.
Commenter  J’apprécie          110
Joubarde   18 décembre 2007
Install de Risa Wataya
Quatrième de couverture : "L'étrange début dans la vie d'Asako, lycéenne de terminale qui a déserté la guerre des examens, et de Kazuyoshi, un petit génie de l'informatique de dix ans, qui se lancent tous les deux dans la gestion d'un site de conversations pornographiques sur Internet. Après avoir fait le tour des dangers et des mensonges du monde virtuel, Asako et Kazuyoshi retourneront à la solitude fondamentale de l'enfance face aux adultes et à l'avenir.





Ecrit à dix-sept ans pendant ses vacances d'été, le premier roman de Wataya Risa : un subtil composé d'innocence et de perversité, d'allégresse et de désespérance."
Commenter  J’apprécie          90
Fromtheavenue   26 octobre 2010
Appel du pied de Risa Wataya
Je veux que quelqu’un délie un à un tous les fils noirs qui sont pris dans mon cœur comme on détache un à un les cheveux dans un peigne, et les jette à la corbeille. Je voudrais que les autres répondent à mon attente, mais je ne suis même pas capable de penser à faire quelque chose pour quiconque.



Combien de fois ai-je été obligée de retenir un rire depuis que je suis au lycée ? Rire c’est baisser sa garde, et il faut un grand courage pour baisser sa garde quand on est seul.





Si je m’efforce de m’effacer ainsi le plus possible, en même temps j’ai peur de m’apercevoir que j’ai complètement disparu.
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Aux Champs de Guy Maupassant

Qui est l'auteur ?

Guy de Maupassant
Jean de Maupssant
Guy de Meaupassant
Jean de Maupassant

20 questions
433 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur