AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.53/5 (sur 267 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Oberammergau , le 30/05/1964
Biographie :

Rita Falk est née en Haute-Bavière, en 1964. Elle a passé ses premières années entourée de montagnes et de prairies, proche de ses parents et de sa grand-mère.

Rita Falk est une auteure allemande de romans policiers pour la jeunesse dont le héros est Franz Eberhofer. Elle est la mère de trois enfants et vit en Bavière à Munich.

En 2010, elle publie Choucroute maudite (Winterkartoffelknödel), la première des aventures ayant pour héros le détective provincial Franz Eberhofer. Le bourg de Niederkaltenkirchen, un village fictif de la Bavière, est le cadre où se déroulent toutes les enquêtes de Franz Eberhofer.



Source : http://www.dtv.de http://mirobole-editions.com/auteurs/rita-falk/
Ajouter des informations
Bibliographie de Rita Falk   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rita Falk - Choucroute maudite


Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
- Certaines familles sortent grandies des épreuves qu’elles traversent, Jan. Tandis que d’autres volent en éclats. C’est tout l’un ou l’autre. Il n’y a pas une famille au monde où la vie continue normalement après un coup dur. Pas une. Et quand une famille ne reste pas unie dans le malheur, c’est en général qu’elle avait bonne chances d’imploser tôt ou tard.
Commenter  J’apprécie          160
CREVE, SALE PORC! Voilà ce qui est écrit sur le mur de la maison de Höpfl.
Fâcheux. Et pas seulement pour Höpfl.
Parce que le lundi à l'aube, si ce maudit téléphone se met à sonner, et en plus si c'est le téléphone de fonction, c'est la poisse. A fortiori avant le petit déjeuner.
Commenter  J’apprécie          50
Le médecin pense qu'il a très probablement fait une crise cardiaque. Et le procureur que j'appelle au téléphone dit: emballez et évacuez! Voilà déjà les fossoyeurs qui le mettent en boîte. Après le départ de la dépanneuse, il faut que je retourne rapidement au bureau avertir les collègues de Munich. Ils n'ont qu'à s'en occuper, après tout, c'est l'un des leurs.
Pour moi, la journée est terminée.
Commenter  J’apprécie          40
Ce vieux psychopathe de Franz Eberhofer tire au clair, quasiment en vacances complètement zen, toutes les affaires non élucidées de ces dernières années. Ca coule bien sûr comme du petit lait.
Oui, et il est poli Moratschek, incroyable. Il est vrai que c'est la crème, cet homme. Mais ça, je crois que je l'ai déjà raconté.
Commenter  J’apprécie          40
Ce matin, je suis venu te voir dès les premières heures de l'aube (toi qui sait combien je déteste me lever tôt, tu imagines ce qu'il m'en a coûté) parce que je craignais, non sans raison, que ta chambre soit prise d'assaut dans la matinée. Je me suis assis à côté de toi, et t'ai lu les pages sport du journal, t'ai raconté ma semaine et t'ai massé les doigts, un art dans lequel j'ai fait des progrès. Vive la Vaseline ! En tout cas, tes doigts ne sont plus aussi raides ni aussi glacés. Parfois, j'ai l'impression que tu réponds à mes stimuli. Aujourd'hui, par exemple, j'ai cru que tu m'avais pressé la main. Je me suis penché pour regarder par dessous tes paupières. Hélas, tes yeux étaient aussi fixes que ceux d'une poupée ventriloque. Oui, Nils, une poupée ventriloque, c'est à ça que tu me faits penser : tu me parles, j'entends distinctement tout ce que tu me dis, mais tu ne remues pas les lèvres...
Commenter  J’apprécie          20
Bon, aujourd’hui je vais chez Simmerl (le mardi, c’est le jour où on tue le cochon, donc : boudin et saucisse de foie). Et là, je tombe encore sur ce bonnet de fourrure, devant la porte. Juste devant la porte d’entrée de la boucherie-charcuterie, il y a ce bonnet. Je ne sais pas si je vous en ai déjà parlé. Non, sans doute pas. Donc, on était mercredi (ou jeudi, peu importe). En tout cas, je faisais ma promenade avec Louis II, comme d’habitude. Il nous a fallu un tour de 1-17, mais ça n’a aucune importance ici. En fait, Louis II trottait tranquillement devant moi comme d’habitude et, d’un seul coup, il a senti un truc. Il m’a devancé, a ramassé quelque chose au sol et l’a gentiment déposé aux pieds de son maître.
Commenter  J’apprécie          20
- Nils et Jan… quand vous étiez petits, vous étiez déjà inséparables. Ou indissociables, devrais-je dire ; de vrais siamois ! Je prévenais systématiquement les enseignants à la rentrée et leur recommandais de ne pas vous mettre l’un à côté de l’autre. Je le répétais tous les ans : « Ces deux-là, jamais à la même table ! »
Ça m’a scotché. Je lui ai demandé pourquoi elle s’était acharnée contre nous à ce point-là. On n’était pourtant pas méchants !
- Séparément, vous étiez inoffensifs, Jan. Mais dès qu’on vous mettait ensemble, c’était une catastrophe. Comme le glycérol et l’acide nitrique : aucun de ces deux composants n’est dangereux en soi, mais associés, ils donnent un mélange explosif !
Commenter  J’apprécie          20
Rita Falk
’était le bonnet de fourrure dont je vous parlais. Un bonnet plutôt kitsch, avec des rubans roses et des strass, à mes pieds. Louis II remuait de la queue, tout heureux. D’un coup, une femme haletante a surgi de la neige et j’ai cru bien sûr que le bonnet lui appartenait et qu’elle était rudement contente qu’on l’ait trouvé. Mais ça ne s’est pas tout à fait passé comme ça. Parce que, et d’une, elle n’était pas contente, et de deux, ce n’était pas un bonnet : en regardant de plus près, j’ai supposé que c’était un chien, ou plutôt un petit chien, avec un collier à paillettes.
Commenter  J’apprécie          20
Comme la Mémé en est au stade du raisin sec, toutes les parkas sont beaucoup trop grandes. Une gentille vendeuse avait dit que si on ne trouvait rien, on pourrait regarder au rayon jeunes. parce que c'est taillé plus petit, il y aurait des articles tout à fait corrects qu'on ne dirait pas fait pour les jeunes. (...)
Ensuite, on rentre. La Mémé déballe sa nouvelle parka et l'enfile. Elle lui va comme un gant, elle est noire et derrière, en lettres orange, on peut lire : "Big girls have more fun".
Doux Jésus !
Mais de toute façon, la Mémé ne parle pas anglais.
Commenter  J’apprécie          20
Le bonnet était toujours par terre et ne bronchait pas. Si je ne connaissais pas si bien Louis II, j’aurais pu douter que le bonnet ait survécu. Alors la femme a pris dans ses bras la bestiole inerte, a nettoyé les feuilles mortes collées à ses pattes et a tourné les talons, très en colère. Je me suis d’ailleurs demandé comment une créature aussi délicate pouvait claquer des talons de la sorte… Mais bon.
Comme je l’ai précisé, cet incident nous avait mis en retard de huit minutes sur notre meilleur temps et c’était vraiment fâcheux.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Rita Falk (276)Voir plus

Quiz Voir plus

Les VINS premiers de la classe (en France) !

Le fruit de la vigne destiné à la production de vin est ======

le raisin de table
le raisin de cuve

20 questions
92 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..