AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.49 /5 (sur 124 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Élève du philosophe François Dagognet, Robert Alexis a publié plusieurs romans dont, Les figures, a paru chez José Corti dans le cadre de la rentrée littéraire 2008.

Il vit à Lyon.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Christel Paris - Editions le Tripode .
Christel Paris des éditions le Tripode vous présente : "La vie rêvée de Rachel Waring" de Stephen Benatar. Traduit de l'anglais par Christel Paris. Parution le 28 août 2014 aux éditions le Tripode. Rentrée littéraire 2014. http://www.mollat.com/livres/benatar-stephen-vie-revee-rachel-waring-9782370550293.html et "L'Homme qui s'aime" de Robert Alexis. Parution le 4 septembre 2014 aux éditions le Tripode. Rentrée littéraire 2014. Notes de Musique : Jared C. Balogh/A Compilation From Compilations Of Compositions/07 A TOUGH DECISION. Free Music Archive.


Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
cicou45   28 avril 2015
La Robe de Robert Alexis
"Le diable ne rate jamais sa cible. [...] La tentation varie selon ce qui nous hante et ce que nous sommes."
Commenter  J’apprécie          190
Piatka   21 novembre 2014
L'homme qui s'aime de Robert Alexis
Il est des pleurs qui valent des combats.
Commenter  J’apprécie          190
Piatka   14 novembre 2014
L'homme qui s'aime de Robert Alexis
Les rêves ont cela en commun avec la folie que le plaisir de les vivre ne tient pas à ce qu'ils révèlent mais au fait de leur absolue présence.
Commenter  J’apprécie          160
cicou45   28 avril 2015
La Robe de Robert Alexis
"C'est un lieu commun de prétendre que certaines rencontres infléchissent le cours d'une vie, l'orient dans une direction jusqu'alors insoupçonnée. De telles expériences, pourtant, ne font qu'ajouter à ce que l'on est."
Commenter  J’apprécie          150
cicou45   28 avril 2015
La Robe de Robert Alexis
"L'âme traverse des épreuves qu'il est bien difficile de juger [..]"
Commenter  J’apprécie          100
Piatka   15 novembre 2014
L'homme qui s'aime de Robert Alexis
La mer, dans ses emportements, ne connaît plus de lois. Des vagues énormes martèlent la coque avec une furie où se lit l'inconsciente vitalité de la nature. Si nous avions à en souffrir durant ce voyage, vous me verriez délaisser les instruments dont nos jeunes capitaines sont si fiers et me soumettre à ce qui vit à l'intérieur de moi. Cet intérieur, que je ne pourrais traduire par des mots et encore moins enseigner, épouse l'extérieur formidable où se joue la vie d'un bâtiment et de son équipage. [...]

Je me fie au mystère qui habite mon âme, qui enchante de même la nature terrifiante.
Commenter  J’apprécie          70
Alice_   06 août 2016
La Véranda de Robert Alexis
Alicia m'écoutait avec beaucoup d'attention. Du fait de ce que je venais de dire, et appelé par quelque soudaine évidence, je portai sur elle un regard insistant. Cette femme échappait à toute définition. Il y avait, dans chacune de ses entreprises, la couleur d'une invariable durée, une plénitude accueillant dans son orbe l'actuel et l'intemporel, la jeunesse et la vieillesse, la vie et la mort.
Commenter  J’apprécie          70
MarianneL   28 juin 2014
L'homme qui s'aime de Robert Alexis
Fausto m’obligea à courir. Au bout d’une allée tracée depuis des siècles entre les figuiers et les néfliers, dessinée de la terre à la mer par des milliers de pas laborieux, ceux des paysans allant remplir au rivage un panier de fruits de mer, ceux, plus nombreux, des pêcheurs de rougets connus depuis la Rome antique, était une vue magnifique sur une crique de rochers immaculés. En face était l’Albanie, la légendaire Illyrie, qu’on croyait deviner au loin, ligne tissée de coton blanc sous le volume immense de l’azur.
Commenter  J’apprécie          60
GODINHO   16 juin 2015
L'homme qui s'aime de Robert Alexis
" j'ai un immense besoin de vous. Il me faut un relais, un regard étranger par lequel je pourrais m'observer et jouir de ma personne.

Voulez- vous être ce miroir ?"
Commenter  J’apprécie          70
Cath36   20 mars 2011
La Véranda de Robert Alexis
la métaphore du lac gelé m'amusa un instant. Nombreux étaient ceux qui ne vivaient qu'à la surface des choses. Leur masse obscurcit le plateau transparent de l'univers, puis leur point s'amenuise jusqu'à la disparition. D'autres sillages les remplacent, aussi rapides, ,aussi éphémères, dans l'éternelle répétition de la médiocrité.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur



.. ..