AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4 /5 (sur 12 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1920
Mort(e) le : 03/08/2012
Biographie :

Robert Bréchon est un poète, essayiste et littérateur français.

Agrégé de lettres classiques, il a mené une carrière d'enseignant et de proviseur de lycée en France, mais surtout à l'étranger : Rio de Janeiro, Lisbonne, Londres, Le Caire, Zagreb et Belgrade.

En 1962, il fut nommé conseiller culturel de l'Ambassade de France et directeur de l'Institut français de Lisbonne.

Auteur de divers recueils de poésie et de plusieurs études littéraires, il s'est d'abord intéressé à la poésie contemporaine et s'est fait connaître dès la fin des années 1950 par ses travaux sur Henri Michaux, le Surréalisme et Michel Leiris, avant de devenir un spécialiste de la littérature portugaise, en particulier de Fernando Pessoa, dont il a dirigé l'édition des œuvres chez Christian Bourgois, et auquel il a consacré une biographie.

Chevalier de la Légion d'honneur, chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres, Grand-croix de l'Infant Dom Henrique (Portugal).
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Robert Bréchon   (20)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
araucaria   18 avril 2017
Anthologie de la poésie portugaise contemporaine, 1935-2000 de Robert Bréchon
Avis sur la porte de la librairie



Que les délicats s'abstiennent de lire ce livre,

surtout les héros de la grossièreté domestique,

les nymphes viriles, les vestales de la pureté,

ceux qui avancent à petits-pas et à cloche-pied,

tenant leurs chastes mains l'une devant, l'autre derrière,

tandis que de la troisième ils empêchent de parler

ceux qui marchent sur leurs deux pieds sans avoir peur

des mots.



Et que l'évite celui qui ne connaît rien à l'amour,

quel qu'il soit : de l'amour charnel à celui

qui n'aspire qu'à lui-même, n'aspirant point

à une vile récompense, mais élevé et quasi éternel.

C'est d'amour et de poésie et d'avoir une patrie

qu'il est question ici : interdiction à la canaille de franchir

ce seuil sacré, gare à elle si elle ose

remplir de rats cet espace libre

où l'on se meurt avec une dignité humaine

de la douleur d'être né au Portugal

sans rien pouvoir faire que le porter tout au fond de son coeur.



Jorge de Sena
Commenter  J’apprécie          200
patrick75   19 septembre 2014
Anthologie de la poésie portugaise contemporaine, 1935-2000 de Robert Bréchon
LE POETE



Quand un homme se met à marcher

il laisse un peu de lui en chemin.

Il est entier au départ épars à l'arrivée

Le reste demeure toujours en chemin

quand un homme se met à marcher.



Il reste toujours en chemin un souvenir

il reste toujours en chemin un peu plus

de ce qu'il avait au départ ou lui reste à l'arrivée.

Il reste un homme qui ne revient jamais plus

quand un homme se met à marcher.



Manuel Alegre

Commenter  J’apprécie          150
patrick75   17 septembre 2014
Anthologie de la poésie portugaise contemporaine, 1935-2000 de Robert Bréchon
LES AMIS



Revenir là où

La verte explosion de la vague

L'écume le brouillard l'horizon la plage

Conservent intacte la fougueuse

Et ancienne jeunesse

Mais comment sans les amis

Sans le partage l'étreinte la communion

Respirer l'odeur d'algue des marées

Et cueillir l'étoile de mer dans ma main.



Sophia de Mello Breyner Andresen

Commenter  J’apprécie          150
patrick75   16 septembre 2014
Anthologie de la poésie portugaise contemporaine, 1935-2000 de Robert Bréchon
MER



1



Parmi tous les lieux du monde

J'aime de l'amour le plus fort et le plus profond

Cette plage extasiée et nue,

Où je me fonds à la mer, au vent et à la lune.



2



Je sens la terre les arbres et le vent

Que le printemps gonfle de parfums

Mais en eux je ne désire je ne recherche

Que l'exhalaison sauvage de la houle

Montant vers les autres comme un cri pur.



Sophia de Mello Breyner Andresen
Commenter  J’apprécie          110
wellibus2   05 janvier 2016
Etrange étranger : une biographie de Fernando Pessoa de Robert Bréchon
Le jeune Pessoa applique à, l'introspection la méthode policière qu'il admire tant chez Poe et Conan Doyle.Il traque la vérité de son être comme s'il était un autre ; y compris cette tendance policière elle-même. "Si j'était né en Espagne il y a quatre siècles, j'(aurais fait, j'en ai peur, un excellent inquisiteur."
Commenter  J’apprécie          100
coco4649   19 février 2020
Anthologie de la poésie portugaise contemporaine, 1935-2000 de Robert Bréchon
Je ne peux remettre l’amour à un autre siècle…





Je ne peux remettre l’amour à un autre siècle

je ne peux pas

même si le cri s’étrangle dans ma gorge

même si la haine éclate crépite brûle

sous des montagnes grises

et des montagnes grises



Je ne peux ajourner cette étreinte

qui est une arme au double tranchant

d’amour et de haine



Je ne peux rien ajourner

même si la nuit pèse des siècles sur mes épaules

même si tarde l’aurore indécise

je ne peux remettre ma vie à un autre siècle

ni mon amour

ni mon cri de libération



Non je ne peux ajourner le cœur





//António Ramos Rosa (1924 – 2013)



/Traduit du portugais par Michel Chandeigne
Commenter  J’apprécie          90
araucaria   08 avril 2017
Anthologie de la poésie portugaise contemporaine, 1935-2000 de Robert Bréchon
Il est des mots...



Il est des mots dont les baisers

Nous font penser qu’ils ont des lèvres,

Ces mots sont d’amour, ou d’espoir,

D’immense amour, d’espoir sans trêve.



Ces mots sont nus et ils embrassent

Lorsque la nuit perd son visage,

Ces mots sont nus et se refusent

Aux murs de ta déconvenue.



Des mots soudain hauts en couleur

Au milieu d’autres sans saveur,

Des mots épées, inespérés

Tels la poésie ou l’amour.



(Voilà le nom de qui l’on aime

lettre à lettre tout dévoilé

sur un bout de marbre distrait,

ou de papier abandonné.)



ce sont des mots qui nous transportent

là où la nuit est la plus forte,

jusqu’au silence des amants

qui s’étreignent contre la mort.



Alexandre O'Neill
Commenter  J’apprécie          70
coco4649   13 décembre 2021
Anthologie de la poésie portugaise contemporaine, 1935-2000 de Robert Bréchon
Le poids du monde







extrait 3



Mais l’amour se charge lui aussi du poids du monde. Et les mots

avec lesquels nous nous séparons, avant que je le soulève à

     nouveau

et t’abandonne à ta légèreté, apportent déjà l’écho des choses

que j’ai jetées au fond de l’appartement, où je ne veux pas que

     tu ailles,

pour que tu n’aies pas à porter, toi aussi, le poids du monde.





// Nuno Júdice (1949 -)



/Traduction du portugais par Michel Chandeigne
Commenter  J’apprécie          50
patrick75   18 septembre 2014
Anthologie de la poésie portugaise contemporaine, 1935-2000 de Robert Bréchon
BIOGRAPHIE



J'ai eu des amis qui mouraient, des amis qui partaient

D'autres qui brisaient leur visage contre le temps.

J'ai haï ce qui était facile

Je me suis cherchée dans la lumière, dans la mer, dans

le vent.



Sophia de Mello Breyner Andresen

Commenter  J’apprécie          50
coco4649   06 avril 2021
Anthologie de la poésie portugaise contemporaine, 1935-2000 de Robert Bréchon
Lettre de la passion







Extrait 4



Et le vaste lieu anatomique où tu palpites comme un drap labouré.

Vorace est la passion, le silence

se nourrit

fixement d’un miel empoisonné. Et toute

je t’écris

dans la comète qui étreint tes hanches comme un baiser.

Les jours concaves, les chambres baignées, les nuits qui croissent

dans les chambres.

Le paysage naissant est d’or : je le tors

entre mes bras. Il y a des linges vivants, l’éclair

immobile des fruits. L’incendie derrière les nuits ouvre

par le milieu

l’étreinte de notre mort. L’assise des visages

vaguement fous

engouffrés, entre les mains somptueuses.

Douceur assassine.

Bouillonnement lumineux.

Haute est la terre.

Tu es le nœud de sang qui m’étouffe.

Tu dors dans mon insomnie comme l’arôme entre les tendons

du bois froid. Tu es une lame qui perce ma

vie secrète. Et tels des étoiles

doubles

consanguines, de l’un à l’autre nous luisons

dans les ténèbres.





// Herberto Helder (1930 – 2015)



/ Traduit du portugais par Magali et Max de Carvalho
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

La saga des Rougon-Macquart (1ère partie)

La Fortune des Rougon - Pierre et Félicité Rougon ont conquis le pouvoir politique à Plassans, à la faveur :

de la Révolution de Février 1848
du coup d'Etat de Louis Napoléon Bonaparte, le 2 décembre 1851
du décret de rétablissement des titres de noblesse le 24 janvier 1852
de la proclamation de Louis Napoléon Bonaparte, empereur des Français, le 7 novembre 1852

10 questions
52 lecteurs ont répondu
Thème : Émile ZolaCréer un quiz sur cet auteur