AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.93/5 (sur 777 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Lowestoft , 1979
Biographie :

D’origine slovaque, Robert Bryndza a été comédien pendant sept ans avant de se lancer dans l’écriture.

Auteur de comédie romantique, "The Not So Secret Emails Of Coco Pinchard" (2012) est son premier livre.

"La fille sous la glace" (The Girl in the Ice, 2016) est son premier polar. Traduit en 26 langues, il a séduit plus d’un million et demi de lecteurs en Angleterre et dans le monde.

Il a vécu aux États-Unis et au Canada avant de s’installer en Slovaquie avec son époux slovaque, Jan.

son site : https://robertbryndza.com/
Twitter : https://twitter.com/robertbryndza

Source : Wikipedia (Sl)
Ajouter des informations
Bibliographie de Robert Bryndza   (11)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

La rentrée littéraire d'hiver vue par @Jacques Lindecker 493 romans ont été publiés en janvier/février. Des premiers romans aux têtes d'affiche, suivez le guide pour vous y retrouver. En avant-première la liste des livres présentés : « Les indésirables », Kiku Hughes, éditions Rue de Sèvres « le smartphone et le balayeur », Emmanuel Guibert, éditions Les Arènes BD Littérature française « Serge », Yasmina Reza, éd. Flammarion « On était des poissons », Nathalie Kuperman, éditions Flammarion « Les jours voyous », Philippe Mezescaze, éd. du Mercure de France « le dernier enfant », Philippe Besson, éd. Julliard « L'odeur d'un père », Catherine Weinzaepflen, éd. des femmes « Aller aux fraises », Eric Plamondon, éd. Quidam « La brûlure », Christophe Bataille, éd. Grasset « Avant le jour », Madeline Roth, éd. de la fosse aux ours « Les orages », Sylvain Prudhomme, éd. L'arbalète Gallimard « le démon de la colline aux loups », Dimitri Rouchon-Borie, éd. du Tripode « Danse avec la foudre », Jérémy Bracone, éd. de L'Iconoclaste « Des diables et des saints », Jean-Baptiste Andrea, éd. de L'Iconoclaste « Presqu'îles », Yann Lespoux, éd. Agullo « Certains coeurs lâchent pour trois fois rien », Gilles Paris, éd. Flammarion « Un dimanche à Ville-d'Avray » Dominique Barvéris, éd. folio (en poche) Littérature étrangère (« Ce genre de petites choses », Claire Keegan, éd. Sabine Wespieser) « Jane, un meurtre », Maggie Nelson, éd. du Sous-sol (parution le 4 mars) « Dans la ville provisoire », Bruno Pellegrino, éd. Zoé « Tu auras dû t'en aller », Daniel Kehlmann, éd. Actes sud « C'était le jour des morts », Natalia Sylvester, éd. de L'Aube « Jolies filles », Robert Bryndza, éd. Belfond Noir Sur les mers « Mauvaise étoile », Christophe Migeon, éd. Paulsen « Tout l'or des braves », Clifford Jackman », éd. Paulsen Diffusion lundi 22 février 18h30 (durée 40 mn) #colmar #colmarandyou #festivaldulivredecolmar

+ Lire la suite

Citations et extraits (149) Voir plus Ajouter une citation
Robert Bryndza
La vie, c'est ce qui se passe pendant qu'on fait autre chose.
Commenter  J’apprécie          304
" Ma copine est obsédée par le recyclage : papier, métal, plastique, si je me trompe de sac, je n'ai pas fini d'en entendre parler... Je pourrais me débarrasser d'un corps, tout ce qui l'intéresserait, ce serait que je le mette dans la bonne poubelle."
Commenter  J’apprécie          261
" Bonjour, tu as passé de bonnes fêtes ?
- Pas vraiment. Rappelle-moi de ne jamais repartir en vacances dans un coin aussi paumé." ( ...).
" Tu étais où, déjà ? demanda-t-elle. En Thaïlande ?
- Non, aux Maldives. Six huttes minuscules sur un bras de sable en plein milieu de l'océan. Je suis tombé à cours de livres.
Commenter  J’apprécie          190
Facebook, c'est un outil de surveillance. J'ai un copain qui a un iPhone, et il est sur les réseaux sociaux. Il dit que quand il parle de certains trucs avec ses potes, genre une télé à écran plat ou une marque de bière qu'il aime bien, le lendemain des pubs apparaissent sur son téléphone. Sans qu'il ait fait de recherche Google ni rien.
Commenter  J’apprécie          180
- "Quand vous débarquez chez les gens à trois heures du matin, vous pourriez au moins essayer d'être polie.
- J'ai passé une journée horrible.
- Parce que ça vous arrive de passer une bonne journée, Erica ?
Commenter  J’apprécie          160
Si un inconnu vous abordait dans la rue pour vous demander où vous allez, quel genre de films vous aimez, si vous êtes mariée ou célibataire, où vous avez fait vos études et dans quoi vous travaillez, vous le prendriez pour un fou... Et imaginez s'il demandait à voir votre téléphone quelques minutes pour voir vos photos. Mais on fournit toutes ces informations gratuitement sur les réseaux sociaux, sans y réfléchir à deux fois.
Commenter  J’apprécie          132
Et vous, demanda-t-elle à Peterson, vous êtes quoi ?
- Un policier.
- Bien sûr, mon cher. Mais quel est votre grade ?
- Detective.
- Vous me rappelez quelqu'un, poursuivit-elle. Comment s'appelle cette série, avec un policier noir ?
- Luther, répondit Peterson en dissimulant tant bien que mal sa lassitude.
- C'est cela, Luther. Il est formidable. On ne vous a jamais dit que vous lui ressembliez un peu ?
- Si. En général des gens comme vous.
Erika ne put s'empêcher de sourire.
- Oh, merci ! s'écria la vieille dame qui, manifestement, n'avait pas saisi le second degré dans la remarque de Peterson. (...) Quel est le grade de Luther?
- DCI, je crois. Ecoutez...
- Alors, répondit la vieille dame en flattant le bras de Peterson, s'il y arrive, vous pouvez y arriver aussi.
Commenter  J’apprécie          120
Le secret pour passer inaperçu, c'est de pas chercher à passer inaperçu. Les gens se foutent pas mal de vous ; ils sont absorbés par leurs propres petites affaires.
Commenter  J’apprécie          131
Au fil des enquêtes, Erika s'était rendu compte du rôle prépondérant joué par le destin dans les affaires de meurtre. Si la victime avait quitté le bar dix minutes plus tôt, si elle n'avait pas oublié de verrouiller sa portière, si elle avait pris un chemin lègérement différent, elle serait encore en vie.
Commenter  J’apprécie          110
- Detective Inspector Kate Moss, annonça-t-elle en lui serrant la main. Oui, ma mère m'a vraiment appelée comme ça, et non, on ne me confond pas souvent avec la vraie...
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Robert Bryndza (847)Voir plus

Quiz Voir plus

La citation du 17 avril 2024

Les mots sont comme des épées.

Sigmund Freud
Jacques Lacan
Françoise Dolto
La comtesse de Ségur
Talleyrand

1 questions
12 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..