AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.1 /5 (sur 115 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Brooklyn , le 26/05/1865
Mort(e) à : New York , le 16/12/1933
Biographie :

Robert William Chambers est un écrivain américain.

Il est connu pour ses nouvelles fantastiques. Son recueil Le Roi en Jaune (The King in Yellow), écrit en 1895, est son œuvre la plus connue. Lovecraft lui-même s'en est inspiré.

Après des études artistiques à l'Arts Students League de New York puis, de 1886 à 1892, à l'Académie Julian à Paris, il travaille comme illustrateur pour quelques grands hebdomadaires (Life et Vogue, entre autres) et commence à écrire.

En 1894 il publie un premier roman sur la "vie de bohème", In the Quarter. L'année suivante, son recueil de nouvelles fantastiques Le Roi en jaune rencontre un succès non négligeable.

Devenu écrivain professionnel, Chambers commence à publier nouvelles et romans (sous forme de feuilletons) dans les grands magazines de l'époque, du Harper's au Cosmopolitan en passant par le Saturday Evening Post.

En 1933, alors qu'il a publié plus de 90 livres, il décède au cours d'une opération chirurgicale.

Le Roi en jaune est l'une des influences majeures du scénariste et créateur de la série True Detective (2014) Nic Pizzolatto.
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Musardise   04 septembre 2016
Le roi en jaune de Robert William Chambers
C'est cela qui continue à me préoccuper, car je ne peux oublier Carcosa où le ciel est parsemé d'étoiles noires, où l'ombre des pensées des hommes s'allonge dans l'après-midi, où les soleils jumeaux s'enfoncent dans le lac de Hali, et mon esprit sera toujours hanté par le souvenir du Masque blême.



Le restaurateur de réputations
Commenter  J’apprécie          180
Unity   13 septembre 2014
Le roi en jaune de Robert William Chambers
A l'exception de la dinde, le jeune homme de dix-neuf ans est le plus curieux des bipèdes.
Commenter  J’apprécie          140
RosenDero   10 juillet 2019
Le roi en jaune de Robert William Chambers
Si je l'épousais, nous serions malheureux tous les deux, moi avec une femme qui n'était pas faite pour moi, elle avec un mari qui n'était fait pour personne.
Commenter  J’apprécie          130
Joualvert   10 mars 2016
Le roi en jaune de Robert William Chambers
Pendant ma convalescence, j'avais acheté et lu pour la première fois ''Le roi en jaune''. Je me rappelle qu'après avoir terminé le premier acte, je compris que je ferais mieux d'arrêter. Je me levai et jetai le volume dans la cheminée ; il heurta le foyer et s'ouvrit en tombant dans le feu. Si je n'avais pas entrevu le début du second acte, je n'aurais jamais terminé le livre, mais quand je me baissai pour le ramasser, mes yeux ne purent se détacher de la page ouverte, et avec un cri de terreur, ou peut-être de joie si poignante que chacun de mes nerfs en fut torturé, j'arrachai le volume au foyer et, tremblant, je regagnai ma chambre, où je le lus et le relus, pleurant, riant, frémissant d'une terreur qui par moments me prend encore aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          110
Musardise   19 février 2015
Le roi en jaune de Robert William Chambers
Camilla : Vous devriez, monsieur, vous démasquer.

L’étranger : Vraiment ?

Camilla : Vraiment, il est temps. Nous avons tous ôté nos déguisements, sauf vous.

L'étranger : Je ne porte pas de masque.

Camilla (terrifiée, à Cassilda) : Pas de masque ? Pas de masque !



Le masque
Commenter  J’apprécie          120
alberthenri   12 janvier 2018
En quête de l'inconnu de Robert William Chambers
Je déjeunai dans mon logis du quai Malthus, mais je n'avais que peu d'appétit, m'étant rassasié pendant la matinée, d'une quantité imprévue d'émotions diverses.
Commenter  J’apprécie          110
Musardise   11 août 2017
Le roi en jaune de Robert William Chambers
Il y avait un homme debout dans la cour de l'église, et je le remarquai à nouveau avec aussi peu d’intérêt que le matin. Je jetai un regard à travers le square, dans la direction des fontaines puis, ayant rempli mon esprit de vagues impressions d'arbres, d'allées d'asphalte, de petits groupes de bonnes d'enfants et de touristes, je voulus regagner mon chevalet. Comme je me détournais, l'homme dans la cour entra dans mon champ de vision. Il regardait maintenant dans ma direction, et j'eus le réflexe de me pencher pour mieux le voir. Au même instant il leva la tête et me lança un regard. Immédiatement, il me fit penser à un ver nécrophage. Je n'aurais pas pu expliquer ce que cet homme avait de répugnant, mas l'impression d'un gros ver de cimetière blanchâtre me révulsa si intensément que mon expression dut me trahir, car il détourna son visage bouffi dans un mouvement qui me fit penser à une larve s’agitant dans une châtaigne.



Le Signe jaune
Commenter  J’apprécie          90
alberthenri   17 janvier 2018
Yue Laou. le Faiseur de Lunes de Robert William Chambers
Des critiques habitués à un fantastique moderne souvent platement ostentatoire, saturé de couleurs torchonnées à coups de brosse à gros poil, ne sont guère préparés aux subtilités d'un maitre qui tire de sa formation picturale les techniques d'une littérature à petites touches, coutumière de savant dégradés narratifs.



Michel Meurger, postface.
Commenter  J’apprécie          80
malo87   04 octobre 2013
Le roi en jaune de Robert William Chambers
Nous parlions depuis quelques instants, sur un ton morne, monotone, quand je me rendis compte que nous discutions du Roi de jaune vêtu. Oh, quelle faute d'écrire de telles paroles - paroles d'une clarté de cristal, d'une fraîcheur de source jaillissant en ondes bouillonnantes, paroles qui scintillent, qui flamboient comme les diamants empoisonnés des Médicis ! Oh, la perfidie, la malédiction sans pardon d'une âme qui peut fasciner et paralyser l'humain par ces paroles - paroles qui comprennent l'ignorant et le sage, paroles plus précieuses que joyaux, plus apaisantes que musique, plus effroyables que mort !
Commenter  J’apprécie          70
Joualvert   11 mars 2016
Le roi en jaune de Robert William Chambers
Son esprit est une chambre des merveilles : il peut en extraire des trésors que vous et moi donnerions des années de notre vie pour acquérir.
Commenter  J’apprécie          80
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Mon oncle d'Amérique

C'est paradoxal, mon oncle est un chasseur solitaire ...

Francis Scott Fitzgerald
Carson Mc Cullers

13 questions
29 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature américaine , roman , culture littéraire , écrivain , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur