AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.22 /5 (sur 79 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Oppeln (Silésie) , le 29/07/1917
Mort(e) à : Berliçn , le 05/09/13
Biographie :

Rochus Misch était le garde du corps et le téléphoniste d'Adolf Hitler. Son dernier grade militaire a été celui d'Oberscharführer.

Élevé par les grands-parents, il suit une formation de dessin après le collège.

En 1936, lors des Jeux olympiques de Berlin, le jeune Rochus prend place au premier rang, à l'extérieur, devant l'entrée du stade. Là, il voit le Führer pour la première fois. Il est fasciné par lui, comme beaucoup de ses compatriotes.

L'année suivante, il est appelé au service militaire. Il intègre la Verfügungstruppe, une unité chargée de la sécurité.

En 1939, les armées allemandes attaquent la Pologne. Le soldat Misch est blessé. Alors qu'il est en convalescence, on recrute, au plus haut de l'état à Berlin, un garde du corps, téléphoniste et coursier pour le service personnel du Führer.

C'est ainsi qu'il intègre, en avril 1940, la garde personnelle d'Hitler et s'installe dans les appartements de la chancellerie, à Berlin. Le sergent SS Misch y a la charge du standard téléphonique.

Rochus Misch dit avoir croisé le Führer pour la dernière fois le 30 avril, peu avant son suicide.

Il est capturé par les troupes soviétiques le 2 mai 1945 et emprisonné à la prison de la Loubianka. Après avoir passé neuf ans dans les prisons du Kazakhstan et de Sibérie, il revient à Berlin en 1954 et y fonde l'année suivante une petite entreprise de peinture. Il passe sa retraite dans sa maison du quartier de Rudow.

Le journaliste Nicolas Bourcier a écrit le livre J'étais garde du corps d'Hitler (Le Cherche Midi, 2006) à partir des entrevues que lui a accordées Rochus Misch en 2004 et 2005.
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Rochus Misch   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
Sakuraangel830   13 août 2015
J'étais garde du corps d'Hitler : 1940-1945 de Rochus Misch
J'étais le seul membre du commando à avoir une chambre dans la chancellerie du Führer. J'étais seul, encore célibataire, et surtout je suis arrivé à une période où il n'y avait plus de place dans ce que l'on appelle la nouvelle chancellerie, celle construite par Albert Speer avant 1939 et où logeaient la plupart des autres membres du commando, du côté de la Hermann-Göring-Strasse.
Commenter  J’apprécie          50
Ladydede   07 février 2013
J'étais garde du corps d'Hitler : 1940-1945 de Rochus Misch
L'atmosphère des jours suivants devint de plus en plus étrange. L'angoisse s'ajoutait à la peur. Comment quitter cet espace opressant ? Et comment sortir vivant de ce funeste bunker en se gardant bien d'afficher le pressentiment du désastre ? Les questions taraudaient visiblement beaucoup de monde, en silence. Les pensionnaires passaient devant mon bureau d'un pas rapide, la mine contrite et le regard ailleurs. Hitler, lui, m'apparut exténué, en proie certainement à une agitation interne phénoménale, il parvenait pourtant à garder la plupart du temps son sang-froid.
Commenter  J’apprécie          40
virago   17 juin 2020
J'étais garde du corps d'Hitler : 1940-1945 de Rochus Misch
Je travaillais nuit et jour, comme un automate, une machine qui ne réfléchissait pas.
Commenter  J’apprécie          30
baladin   17 janvier 2018
J'étais garde du corps d'Hitler : 1940-1945 de Rochus Misch
Hitler était déjà allongé sur le sol. Linge, Günsche, Kempka et un membre du RSD que je ne connaissais pas soulevaient son corps pour l'enrouler dans une couverture grise. J'ai demandé à Hentschel ce qu'on allait faire. Il m'a simplement répondu : "On attend". Les quatre hommes ont ensuite transporté le Führer par la sortie de secours. Je vois encore ses chaussures dépasser de la couverture. J'ai quitté le bunker à ce moment-là, bien décidé à faire passer l'information à la nouvelle chancellerie.
Commenter  J’apprécie          10
baladin   17 janvier 2018
J'étais garde du corps d'Hitler : 1940-1945 de Rochus Misch
Il était encore relativement tôt. Je suis entré sans frapper. Le choc. Eva Braun était encore au lit, pratiquement nue avec une simple nuisette sur les épaules. Je me suis dit que tout était fini. Qu'on allait me virer, me mettre dehors. Pas un seul de mes camarades ne m'avait prévenu, personne pour me dire qu'elle était à Berlin et non au Berghof, dans les montagnes où elle passait une très grande partie de son temps. J'ai retenu mon souffle. Pris peur aussi. Eva Braun s'est alors redressée sur le lit. D'un geste de la main, elle m'a fait comprendre que ce n'était rien, que je ne devais pas m'inquiéter. J'ai tourné la tête et me suis cogné à la porte avant de sortir de cette chambre à toute vitesse. Il n'y a pas eu de suite. Eva Braun ne m'en a jamais parlé. Il n'y a pas eu de remarque, ni même une vague allusion. Personne n'a été au courant. Je crois.
Commenter  J’apprécie          00
LugSamildatek   10 avril 2021
J'étais garde du corps d'Hitler : 1940-1945 de Rochus Misch
Nous voilà face à Hitler, la , debout devant nous, comme s'il avait écouté toute la conversation.

Il m'observe un court instant. S'avance. Porte une lettre à la main. Je suis à un mètre de distance. Je le regarde sans le voir. J'ai froid. Je suis glacé. C'est l'effroi. J'ai chaud. L'envie de disparaître, de m'évanouir sur place. Bruckner prend la parole, annonce d'une manière très claire que l'on avait besoin de renfort, que j'étais nouveau. Hitler, lui, donne l'impression de ne pas écouter, paraît déjà tout savoir, avoir déjà tout entendu. D'une voix étonnamment calme, simple, loin de celle de ses discours, de celle avec laquelle il harangue les foules.
Commenter  J’apprécie          00
LugSamildatek   10 avril 2021
J'étais garde du corps d'Hitler : 1940-1945 de Rochus Misch
Hitler était végétarien. Toutefois, il lui arrivait de ne pas respecter à la lettre les règles diététiques qu'il s'était fixées. Je l'ai moi-même observé en train d'avaler de la charcuterie et certains vieux m'ont affirmé qu'il appréciait, dans un passé pas si lointain, de manger parfois une bonne volaille. Ce n'est que plus tard, dans les toutes dernières années, que le Führer exclu la viande de façon systématique de son alimentation. À table , il lui arrivait en plus de suivre certaines cures particulières. Je l'ai vu, par exemple, manger du mil alors que d'autres convives se partager les pommes de terre sautées.
Commenter  J’apprécie          00
LugSamildatek   10 avril 2021
J'étais garde du corps d'Hitler : 1940-1945 de Rochus Misch
Encore aujourd'hui, je me demande comment une telle entreprise fut possible sans qu'aucun d'entre nous n'ait été alerté. J'ai été extrêmement perturbé, et le suis encore, d'avoir ainsi passé autant d'années à quelques mètres du Führer et de n'avoir rien entendu ni saisie quoi que ce soit sur le sujet, excepté cette dépêche évoquant la Croix rouge et le comte Folke Bernadotte. Hitler était mon chef. Je l'observais pratiquement tous les jours et je n'ai rien vu. En tout cas, je ne l'ai pas vécu en tant que meurtrier. Avec moi, il s'était montré attentionné et gentil.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Dix personnages mythologiques, dix mots

Au nombre de trois, ces monstres ailés au visage de femme et au corps de vautour étaient particulièrement voraces. Ce sont des divinités de la dévastation et de la vengeance divine qui dévorent tout sur leur passage, ne laissant que leurs excréments.

Argus
Mentor
Pactole
Harpies
Écho
Cerbère
Pygmalion
Dédale
Chimère
Narcisse

10 questions
84 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , vocabulaire , mythologieCréer un quiz sur cet auteur