AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.81 /5 (sur 216 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Rod Marty a commencé à écrire à 7 ans lors d’un concours d’écriture organisé par son école primaire. Il n’a jamais arrêté depuis. Il se forme d'abord comme comédien à Paris (Acting International et Art et Action).

Ensuite, il monte "Une heure avant la mort de mon frère" de Daniel Keene, et assiste Kazem Shahriari à la mise en scène, à l'Art Studio Théâtre. Il réalise des vidéos musicales et écrit des scénarios et des romans fantastiques.

Après avoir suivi l’atelier Écrire le Roman, puis l’atelier Boucler son manuscrit, il publie son premier roman, Les Enfants de Peakwood (2015).

Il vit à Paris où il partage son temps entre le théâtre, la vidéo et la photographie.

page Facebook:
https://www.facebook.com/RodMarty.Auteur

Ajouter des informations
Bibliographie de Rod Marty   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Conférence Récits de terreur... Romans d?horreur enregistrée aux Imaginales 2018 Avec Anna Starobinets, Arnaud Huftier, Rod Marty et Patrick Senécal


Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
LydiaB   06 décembre 2015
Les enfants de Peakwood de Rod Marty
Andrew Nolin alluma ses phares en regardant dans le rétroviseur les gamins chahuter derrière lui. Ils augmentaient la migraine qu’il avait depuis le début de la journée. Au fil des années, il avait appris à prendre son mal en patience quand il conduisait la marmaille de la ville, mais aujourd’hui, seule la pensée de les étrangler les uns après les autres le soulageait.
Commenter  J’apprécie          330
Herve39   04 mars 2022
Les âmes inconscientes de Rod Marty
Max était en colère contre l'Univers. En colère contre le destin. Il n'avait rien fait pour mériter ça. Pour qu'on lui tire une balle dans la tête. Pour crever à vingt-sept ans comme toutes ces rock stars alors que lui n'avait rien accompli d'important. Et puis, il ne voulait pas être seul en quittant cette vie. Il voulait que ses amis soient à ses côtés. Il voulait voir leurs visages au moment de fermer les yeux une dernière fois.
Commenter  J’apprécie          150
Saiwhisper   11 juin 2017
Les enfants de Peakwood de Rod Marty
Il dégota un miroir, près de la porte d'entrée, où il se força à regarder son visage, avec toutes ses veines et ses craquelures qui le défiguraient. Son cou prenait à présent également une couleur verdâtre comme toute la partie droite infectée. Il s'était mis le doigt dans l'œil concernant le pouvoir de son pistolet. Il avait toujours été là pour tuer, jamais pour guérir.
Commenter  J’apprécie          100
LiliGalipette   21 avril 2016
Les enfants de Peakwood de Rod Marty
« Il y a des gens qui devraient être morts, mais qui continuent pourtant de marcher. Un blasphème à la vie elle-même. […] Des enfants sont morts, des petits et des grands. Partis dans la grotte, ils se sont relevés tels des revenants et ont continué de vivre là où leur destin n’existait plus. Normaux dehors, mais en décomposition dedans. Les renvoyer vers la terre, c’est ce qu’il faut faire. » (p. 96)
Commenter  J’apprécie          90
Saiwhisper   24 mai 2017
La mère des eaux de Rod Marty
- Et qu'est-ce que je devrai faire en contrepartie ? lui demanda-t-elle avec suspicion.

Georges fut satisfait de son attitude. C'était celle d'une femme qui savait que rien n'était gratuit.

- Simplement lui promettre votre dévotion pour les siècles à venir.
Commenter  J’apprécie          70
Saiwhisper   26 mai 2017
La mère des eaux de Rod Marty
Il leur ouvrit les portes en grand et Christopher avança la voiture, mais au lien d'accélérer il s'arrêta à son niveau.

- Tout ça, c'est pourquoi exactement ? Les grilles, ce portail... C'est une prison ou quoi ?

Emily posa sa main sur la caisse de son mari pour l'obliger à se taire. Elle n'avait pas envie de se faire remarquer à peine arrivée dans la ville de sa mère. Elle se sentait déjà assez nerveuse. Heureusement, Buck ne parut pas leur en vouloir et les invita à entrer d'un geste de la main.

- Je suppose qu'on peut être en prison partout. A vous de décider ce que sera Lamarre pour vous.
Commenter  J’apprécie          60
Lenocherdeslivres   02 octobre 2021
Les âmes inconscientes de Rod Marty
Julia posa une main sur son épaule. Elle ne se formalisait jamais de ce qu'un patient lui reprochait. Derrière les mots durs ne se cachait en général que de la douleur. Elle le comprenait.
Commenter  J’apprécie          70
Saiwhisper   13 juin 2017
Les enfants de Peakwood de Rod Marty
- Est-ce que t'as une blessure quelque part, Quinn ?

- Pourquoi tu me demandes ça, puce ?

- A ta hanche ? T'as une blessure ?

- Mais non, regarde je n'ai absolument...

Elle avait relevé son pull pour lui prouver, mais l'endroit où sa peau était encore intacte hier en se couchant était à présent d'une couleur bleutée. Elle rabaissa aussitôt le vêtement sur son ventre.

- C'est juste un bleu. Ne te fais pas de souci pour ça, essaya-t-elle de la rassurer en se demandant comment Audrey pouvait être au courant de ça avant elle.

- Ça veut dire quoi en décomposition ?

- Quoi... ?

- C'est la dame de mon rêve qui le disait. Normaux dehors mais en décomposition dedans, elle a dit sans ouvrir la bouche.

Quinn frissonna.

Commenter  J’apprécie          30
Saiwhisper   10 juin 2017
Les enfants de Peakwood de Rod Marty
Le ciel, déjà presque noir en cette fin d'après-midi, n'avait rien de surprenant pour les gens vivant dans le coin. On n'habitait pas le Montana sans avoir l'habitude de passer la moitié de l'hiver dans l'obscurité.
Commenter  J’apprécie          40
Ptitelfe   15 mai 2017
La mère des eaux de Rod Marty
"Le seul moment où je me sens vivant, c'est quand je peins." C'est Van Gogh qui avait déclaré ça, mais Emily aurait pu le dire. A chaque nouvelle couche de peinture qu'elle rajoutait sur sa toile, pour rendre au mieux les broussailles au-delà de la barrière de la propriété, elle ressentait toute une gamme d'émotions qu'il était impossible d'éprouver dans la vraie vie. Chaque couleur était un sentiment, un souvenir qui lui revenait. Dans les coins les plus sombres était caché l'enfant qu'elle ne mettrait jamais au monde., mais qu'elle gardait toujours à l'esprit. Elle ne connaissait rien qui pouvait tout trimbaler aussi rapidement d'un sentiment à un autre. Vous deviez être seul face à vous-même pour éprouver ça.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Lire, Ecrire ou Dormir ?

" .......... " avec ceux qu'on aime ( Gilles Leroy )

Lire
Ecrire
Dormir

14 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : lire , dormir , écrire , littératureCréer un quiz sur cet auteur