AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.75 /5 (sur 4 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 13/09/1911
Mort(e) à : Paris , le 07/04/2006
Biographie :

Roger Arnaldez est un islamologue français, éditeur de Philon d'Alexandrie.

Agrégé de philosophie et docteur ès-lettres, M. Roger Arnaldez a tout d'abord été professeur de philosophie au lycée de Mont-de-Marsan (1937-1938), puis au lycée français du Caire (1938-1939). Sous-directeur de ce dernier établissement (1945-1946) après avoir enduré une longue captivité en Allemagne, il devient ensuite attaché culturel près l'ambassade de France au Caire (1948-1950), puis professeur de philosophie à l'Université d'Héliopolis (1950- 1955).

Professeur de langue et de littérature arabes à la Faculté des Lettres de Bordeaux (1955-1957), puis professeur de philosophie et de civilisation musulmanes à la Faculté des Lettres de Lyon (1956-1968), il termine sa carrière universitaire comme professeur de philosophie musulmane et d'islamologie (1969-1978) et directeur de l'ERA de lexicologie arabe à l'université de Paris-IV Sorbonne, dont il a été nommé Professeur émérite.

Au cours de sa carrière, il a accompli de nombreuses missions à l'étranger et participé à de nombreux congrès internationaux : Afghanistan, Algérie, Canada, Chili, Egypte, Espagne, Etats-Unis, Inde, Iran, Iraq, Italie, Jordanie, Liban, Maroc, Mauritanie, Pakistan, Sénégal, Syrie, Tunisie, U.R.S.S.

Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1986 et préside l'Académie en 1997. Il est également membre associé de l'Académie royale de Belgique et membre correspondant de l'Académie de la langue arabe du Caire.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
luxorion   15 octobre 2014
Histoire générale des sciences 1 : La science antique et médiévale de Roger Arnaldez
Sans prétendre apporter des réponses systématiques aux multiples questions que se posent, à propos de la science médiévale, le savant, le philosophe ou le théologien, nous avons seulement essayé de replacer les problèmes dans la perspective d'une Histoire aussi totale que possible. Il nous semble cependant impossible d'accepter la double accusation de stagnation et de stérilité portée contre le Moyen Age Latin. Certes l'héritage antique n'a pas été totalement connu, ni toujours judicieusement exploité ; certes les hommes les plus éminents, comme Léonard de Pise, Pierre de Maricourt ou Thierry de Freiberg, n'ont pas fait école ; il n'en reste pas moins que d'un siècle à l'autre - d'une génération même à une autre, à l'intérieur d'un même groupe - il y a évolution et généralement progrès. Il ne faut pas parler du Moyen Age, comme on le fait souvent, en pensant au catholicisme de la Contre-Réforme et au procès de Galilée. L'Eglise (dont l'attitude face à la Science est peut-être blâmable à d'autres époques) a, pour le Moyen Age, beaucoup plus sauvé et encouragé qu'elle n'a freiné ou détourné. Aussi, bien qu'elle ne veuille se recommander que de l'Antiquité, la Renaissance est bien la fille ingrate du Moyen Age.

Table des matières:

Les sciences antiques de l'Orient

L'Egypte

La Mésopotamie

Phénicie et Israël

La science indienne antique

La science chinoise antique

Les sciences dans le monde Gréco-romain

La science hellènistique

Physique et cosmologie de Thalès à Démocrite

Les mathématiques

Les Sphistes, Socrate, Platon

Aristote et son école

La médecine grecque des origines à la fin de l'époque classique

La science hellénistique et romaine

Vue d'ensemble

Mathématiques pures et appliquées

Astronomie et géographie mathématique

Sciences physiques et biologiques

La médecine

Le Moyen Age

La science chez les peuples de l'Amérique pré-colombienne

La science arabe

La science indienne médiévale

Les sciences en Chine médiévale

La science bysantine

La science chez les Slaves du Moyen Age

La science hébraïque médiévale

La science dans l'Occident médiéval chrétien
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
enkidu_   17 mai 2016
Trois messagers pour un seul Dieu de Roger Arnaldez
En Islam, le mot ittihâd, qui signifie « union », est défini de la manière suivante chez Tahânawî : « C’est la vision intuitive d’une existence unique et absolue, en tant que toutes les choses existantes existent par l’existence de cet Unique, alors qu’en elles-mêmes, elles sont inexistantes. Mais ce n’est pas en tant que ce qui n’est pas Dieu aurait une existence particulière, par laquelle il deviendrait uni à Dieu. » Cette définition enlève au mot ittihâd toute signification qui en ferait un synonyme de « fusion ». L’homme ne deviendra jamais un avec Dieu par une sorte de fusion par laquelle sa nature, son essence créées se confondraient avec la Nature et l’Essence divine. Si l’homme retourne à Dieu, comme le dit le Coran en de nombreux versets (par exemple en 2, 28), ce n’est pas parce qu’il n’y a qu’une seule existence à laquelle tout serait ramené, selon la doctrine du monisme existentiel (wahdat al-wujûd) ; c’est parce que Dieu, qui l’a créé pour qu’il L’adore, le rappelle pour une adoration éternelle. Or il ne fait pas de toute que la condition des mystiques dans leur contemplation ici-bas est une sorte d’anticipation de ce qu’elle sera dans la vision qu’ils auront au paradis. Ce point de vue est aussi celui des Chrétiens.



Nous pouvons donc conclure que l’ittihâd devient identique à l’ittisâl, dont il n’est plus que la forme la plus haute, celle qui se réalise dans la contemplation, alors qu’il existe, nous l’avons vu, des formes inférieures de conjonction, dans le tawâjud et le wajd. (p. 168)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

La Bible: le Nouveau Testament

Combien y a-t-il d'évangiles dans le Nouveau Testament?

1
2
3
4

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Thèmes : religion , christianisme , bibleCréer un quiz sur cet auteur