AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.45 /5 (sur 18 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Oran , le 01/01/1928
Biographie :

Professeur émérite de Littérature comparée, Université de Paris VII-Jussieu. Auparavant, Université de Paris VIII-Vincennes, où il fonde le département de cinéma, et y enseigne l'analyse filmique. Enseigne les littératures française, italienne, anglo-saxonne, japonaise (au département Asie, en liaison avec spécialiste du Japon). Fonde la collection « Traces » aux éditions Payot, et tout récemment la collection " Lieux d'utopie » aux éditions Manucius. Visiting Professor à l'Université de Minneapolis, USA, et à l'université de Lecce, Italie. Membre de l'Institut Wilhelm Reich: séminaires de psychanalyse politique (Cent fleurs pour W. Reich (Payot) ; La psychanalyse politique (PUF)). Publications dans le domaine des analyses textuelles, du cinéma, de la peinture, de la psychanalyse, de la philosophie. Producteur à France Culture. Comités de rédaction : La Quinzaine littéraire, Les Temps modernes, Mortibus, Cultures et Sociétés. Directeur littéraire de la revue L'Arc. Responsable du journal socialiste Fraternité, Alger, et journaliste à Alger-Soir (études de philosophie et de psychologie à l'Université d'Alger- puis à la Sorbonne).

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Roger Dadoun   (31)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo

Agora du 8 avril 1992
Entretien avec Roger DADOUN pour sa biographie de FREUD refondue et complétée d'une troisième partie sur les relations de FREUD avec différents registres linguistiques. Il évoque : le portrait photographique de FREUD, ses derniers jours, son cancer, FREUD tel un Phénix, les conflits avec ses disciples, les rêves, l'évocation de la mère, F.DOLTO, J.LACAN, la naissance de la psychanalyse,...
+ Lire la suite

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
Roger Dadoun
de   15 décembre 2014
Roger Dadoun
Braire, encore et toujours, ô misère, en notre ère, qui semble n’être, ce jour, que brute ère de coups pour rien ?
Commenter  J’apprécie          120
SZRAMOWO   21 mai 2018
Freud de Roger Dadoun
Agile voyageur des forêts de la nuit, Freud nous a ouvert, au seuil de ce siècle (le XXème , et aujourd’hui le XXIème), les portes du rêve – et son grand livre de fondation, L’Interprétation des rêves (Die Traumdeutung), sonne toujours à nos oreilles captives telles des trompettes de Jéricho dressées contre les murailles qui barrent l’accès à notre vaste univers nocturne – cette moitié mystérieuse de notre existence. et l’on voit aujourd’hui que, après les longs temps d’hostilité et de scepticisme, la science elle-même, et très exactement la neurophysiologie des états de sommeil et de rêve, s’incline devant le fondateur de la psychanalyse, en témoignant que l’homme, autant et en vérité combien plus qu’animal raisonnable et conscient, est un être rêvant (Bachelard le montre admirablement sur le registre de la littérature et de la poésie) et que le rêve est expérience vitale, terrible symétrie interne de notre vie de veille.

Ainsi, par la voie royale du rêve, et par les sentes tourmentées des névroses, et par la formidable odyssée de son autoanalyse, et par ses bonds fulgurants dans les domaines de l’art, de la littérature, du comique, de la religion, de la société, de la politique, de la culture, Freud nous conduit au plus près de ces lieux qui orientent nos désirs les plus profonds et dont nous ne cessons cependant obstinément de nous détourner – au plus près de ce qu’il nomme, empruntant la formule à Goethe, les Portes des Mères, là où se profilent les formes essentielles de toute humaine réalité, l’amour et la mort, Éros et Thanatos, saisies à bras-le-corps par un Freud renouvelant avec les armes de l’intelligence et de la passion la lutte mythologique de Jacob avec l’ange.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ahasverus   10 août 2014
La Violence. Essai sur l'"homo violens" de Roger Dadoun
Le Groupe affirme travailler, lui qui est Moi, conscience, volonté, Tête, pour la totalité du Corps social, qui est masse et inconscience ; car les "masses", comme on dit, ne savent pas qu'elles sont dupées, exploitées, violentées par le Système, qui'il se nomme Capital, Pouvoir, Prince, ou toute autre puissance dominatrice. L'acte terroriste, secousse sismique, a pour but de réveiller la Masse, de remettre en circuit son énergie "révolutionnaire" latente. Mais, tout comme le Surmoi s'entend admirablement à détourner à son profit l'énergie pulsionnelle du Ca, le Système à l'art de maintenir la Masse sous son emprise, en retournant pour sa gouverne les peurs et terreurs activées par le projet terroriste du Groupe.
Commenter  J’apprécie          50
ahasverus   10 août 2014
La Violence. Essai sur l'"homo violens" de Roger Dadoun
La violence terroriste frappe indifféremment des personnalités représentatives du Système et des éléments anonymes à l'intérieur de la Masse. Le choix de l'une ou l'autre méthode peut être indicatif de la coloration politique de l'acte terroriste : le terrorisme "de gauche" s'attaquerait de préférence aux individus détenteurs de pouvoir, quel qu'il soit ; le terrorisme "de droite" à dominante nationaliste, religieuse ou fasciste, affectionne les "bains de sang".

Commenter  J’apprécie          32
ahasverus   10 août 2014
La Violence. Essai sur l'"homo violens" de Roger Dadoun
Rompre l'engrenage, s'arracher à la souveraine emprise de la violence, c'est à quoi se sont ingéniés, au long des siècles, morales, philosophies, politiques, thérapeutiques et exorcismes de toute nature - pour les maigres et dérisoires résultats que l'on sait. Peut-on se tenir à l'écart, et s'inspirer par exemple de Soljénitsyne qui, vivant au pays du "grand mensonge", ressort de tout totalitarisme, proclamait : "Qu'au moins le mensonge ne passe pas par moi.

Commenter  J’apprécie          20
ahasverus   10 août 2014
La Violence. Essai sur l'"homo violens" de Roger Dadoun
En nous tous, toujours, au coeur, aux creux, au plus intime de notre être, un enfant est battu.

Commenter  J’apprécie          20
ahasverus   10 août 2014
La Violence. Essai sur l'"homo violens" de Roger Dadoun
Le totalitarisme est le système dans lequel l'exercice du pouvoir consiste principalement, sinon exclusivement, en une pratique organisée, constante et généralisée de la violence.
Commenter  J’apprécie          10
ahasverus   10 août 2014
Commenter  J’apprécie          21

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

couleurs

" Le mystère de la chambre ......... " de Gaston Leroux

verte
jaune
noire

10 questions
22 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur