AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.69/5 (sur 62 notes)

Nationalité : Suisse
Né(e) à : Lausanne , le 25/01/1964
Biographie :

Roland Buti est un écrivain, enseignant et historien vaudois.

Il fait des études de lettres et d'histoire qu'il achève en 1996 par la rédaction d'une thèse remarquée Le refus de la modernité, la Ligue vaudoise une extrême droite et la Suisse (1919-1945), publiée dans la collection Payot Histoire.

Enseignant dans un gymnase, Roland Buti consacre son temps libre à des recherches et à sa carrière littéraire.

En 1990, il publie un recueil de nouvelles aux éditions Zoé Les âmes lestées.

En 2004, paraît Un Nuage sur l'œil publié chez le même éditeur, premier roman couronné par le Prix Bibliomedia Suisse 2005.

En 2007, paraît Luce et Célie, retenu dans la Sélection Lettres frontière 2008.

Il a a remporté le Prix du public de la Radio Télévision Suisse (RTS) 2014 pour son livre Le milieu de l’horizon.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Roland Buti   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Présentation par Roland Buti de son roman "Grand National", à paraître le 22 août 2019. Plus d'informations sur http://editionszoe.ch/ Vidéo tournée à l'Hôtel Victoria, Glion (http://editionszoe.ch/) "Grand National" est le récit d?une crise dans la vie De Carlo. Sa mère disparaît, son employé ? colosse sentimental au passé douloureux ?, est roué de coups pour une mystérieuse raison, sa femme Ana le quitte. le voici face au manque, mesurant son intime connaissance de l?être aimé et découvrant la jeunesse romanesque de sa mère pendant la Seconde Guerre mondiale?: l?occasion pour lui de porter un regard étonné et neuf sur le monde. Roland Buti vit à Lausanne. Son précédent roman, le Milieu de l?horizon (Zoé, 2013), a été traduit en six langues et a reçu de nombreux prix littéraires. Il est adapté au cinéma en 2019.

+ Lire la suite

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Roland Buti
(...) je me sentais à peu près dans la peau du personnage de bande dessinée que l'on suit de dos et qui avance, case par case, vers un paysage qui, à mesure qu'il devient moins flou, devient aussi moins attrayant.
Commenter  J’apprécie          292
Je me suis tu, m'efforçant de rester impassible. Je voulais paraître dur : elle fuyait et elle était coupable de fuir. Elle allait le regretter ; autant qu'elle commence à le comprendre tout de suite...
Commenter  J’apprécie          160
- toi, ma petite, si un jour tu dois pleurer tout ce que tu as ri, tu ne t'arrêteras jamais...
Luce ne pouvait pas savoir alors à quel point cela allait se révéler vrai.
Commenter  J’apprécie          150
Il a de grandes mains décharnées qu'il laisse devant lui sur la table, encombrantes, comme deux paquets de soucis.
Commenter  J’apprécie          110
On devrait imaginer d'autres couleurs, des accessoires, des inventions partout pour qu'on soit à tous les coups un peu étonné de vivre.
Commenter  J’apprécie          90
Les benêts, simplets, crétins, dadais, débiles légers, moyens ou plus que moyens sont tous d'excellents garçons de ferme parce qu'ils vouent naturellement leur sollicitude aux animaux ainsi qu'aux végétaux, avait-il dit. Leur place n'est pas dans des hôpitaux où ils finissent vraiment fous. Depuis la nuit des temps, les paysans les ont gardés comme valets, avait-il dit autour de quelques verres d'alcool de prune qui avaient facilité une conclusion rapide de l'affaire.
Commenter  J’apprécie          70
- Tout est mort ?
- Hein ?
- Je dis... tout est mort.
- Ouais, ai-je admis.
- On dirait que plus rien ne tient ensemble. La haie n'est plus reliée au pré. Le chemin ne va plus avec le ciel. Cet arbre là-bas, on dirait qu'il flotte. Il y a trop de distance entre les choses, hein ?
Commenter  J’apprécie          50
J'aimais l'odeur de Mado. C'est même comme cela qu'elle est à jamais inscrite dans ma mémoire: une transpiration légère d'herbe fermentant au soleil.
Commenter  J’apprécie          50
Les jardins sont socialistes et la nature capitaliste. Ceux-ci expriment le désir d'un monde clos et protégé où rien n'est laissé au hasard, quand celle-ci encourage la libre circulation, le désordre et le triomphe du plus fort sans intervention extérieure.
page 107.
Commenter  J’apprécie          40
N'importe quel gouvernement peut exercer n'importe quelle autorité à la seule condition qu'il laisse éclore et se développer des grands ou des petits Xanadu, des paradis privés ou des forteresses closes à la mesure des possibilités des uns et des autres, parfois limités à une bande de terre plantée de patates entretenue avec dévotion, mais des Xanadu où rien ne se vend et rien ne s'achète. L'existence de ces bulles est indispensable au bon fonctionnement du capitalisme, disait Agon.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Roland Buti (88)Voir plus

Quiz Voir plus

Sobibor

Qui est l'auteur de Sobibor ?

Jean-Paul Nozière
Jean Molla
Jean-Philipe Blondel

8 questions
159 lecteurs ont répondu
Thème : Sobibor de Jean MollaCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}