AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.59 /5 (sur 41 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Provins , le 9/01/1973
Biographie :

Romuald Giulivo est un romancier français.

Architecte naval de formation, il se consacre à l’écriture et aux musiques improvisées. Il est notamment l’auteur d’une trilogie à l’humeur gothique chez Bayard jeunesse, et de plusieurs romans inspirés par l’actualité à l’école des loisirs.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rencontre en ligne Un endroit où aller du 17/05/2020 Romuald Giulivo présente son roman, L'île d'elles paru aux Editions Anne Carrière. Il est interrogé par Sophie Peugnez de la Librairie Brouillon de culture à Caën http://www.brouillondeculture.fr


Citations et extraits (7) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougat   30 janvier 2020
L'île d'elles de Romuald Giulivo
Les femmes avaient toujours le sale rôle, sans elles le monde serait condamné à l'immobilisme, à la lâcheté et à un éternel recommencement.
Commenter  J’apprécie          70
luciee   03 juin 2013
Où es-tu Britannicus ? de Romuald Giulivo
Ça y est, c'est fait, mon père est mort. Hier, ou cette nuit, ou ce matin, je ne sais pas et peu m'importe. Je suis barricadé dans ma chambre, recroquevillé sur mon lit, et je ne veux plus y penser. Les gens s'agitent dans les couloirs et je me bouche les oreilles, j'appuie fort pour ne pas les entendre qui hurlent de joie quand ils devraient pleurer. Ils ne se cachent pas en passant devant ma porte, mais je ne leur en veux pas. Moi aussi j'ai les yeux secs, moi aussi je l'ai presque oublié. J'ai promis et je tiens bon pour l'instant. Parce que je m'y suis préparé, parce que j'ai beaucoup bu. Et puis surtout parce que c'est trop tôt.

Maintenant je me souviens, ça m'a fait pareil avec maman. J'avais sept ans et je n'ai pas versé une larme pendant des mois. À la maison on était intrigué par le calme avec lequel j'avais reçu la nouvelle, on s'étonnait que je ne pose aucune question. J'étais habitué à son absence et il m'a fallu longtemps pour réaliser. Mais même après, quand j'ai fini par comprendre, quand j'ai arrêté durant la nuit de guetter ses soupirs ou les râles de ses amants, je n'ai pas flanché. J'ai continué de vivre, apprendre et grandir comme si de rien n'était. Je sentais mon père très affecté et je voulais le protéger, l'empêcher de sombrer. Ça a marché puisque, dès l'hiver suivant, il était remarié. Maintenant je ne me souviens par contre ni de la cérémonie ni du banquet, la fête a duré deux jours et il n'en subsiste pas une trace dans ma mémoire. Je me souviens seulement que c'est à ce moment-là que j'ai craqué. Je me suis effondré et j'ai laissé déborder les flots de larmes qui m'étouffaient. C'est pour ça que je n'en ai plus une seule à offrir à mon père. Mes larmes, je les ai toutes données à maman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
luciee   03 juin 2013
Comme une flamme de Romuald Giulivo
Souvent je me demande si tu as senti quelque chose. Je suis à la maison ou au lycée, je suis ailleurs et je me demande si tu t'es sentie disparaître. Si ça fait mal, ou si très vite on ne perçoit plus rien, et on se lâche et on se laisse partir sans s'accrocher.

Presque deux ans ont passé et c'est la seule question qui me reste. J'ai évacué toutes les autres, les ai abandonnées à maman pour ses bouquins. Maintenant je ne me demande plus pourquoi c'est arrivé. Pourquoi je n'ai rien vu venir, pourquoi je n'ai pas su l'empêcher. Maintenant je me demande seulement si tu as senti le vent t'emporter. Le vent qui s'est levé d'un coup et qui t'a soufflée comme une flamme.



Ce matin j'y pense à cause de la radio qui prévoit des grains. La voix dans le poste annonce un avis de tempête de Lion à Minorque et je pense que peut-être mon tour est venu. Je vais fêter mes seize ans dans quelques jours et je ne parviens plus à dormir, je mange à peine. J'ai l'âge que tu avais ce jour-là et j'en suis presque au même point. Je vis dans un monde flou, un monde en suspens. Les gens disent que je suis un courant d'air, que je suis comme une ombre, mais j'ai l'impression que ce sont eux les zombies. Notre père, Hélène. Les types du bar de la plage, mes potes du lycée. J'ai l'impression qu'ils sont morts depuis un bail sans le savoir. Et à vivre parmi les morts, je suis en train de devenir l'un d'entre eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
RosenDero   17 décembre 2015
Les Manuscrits d'Elfaïss, tome 1 : Le Sourire de sang de Romuald Giulivo
La main de l'étranger était glaciale. Elsa se redressa vivement et frotta son poignet. C'était un contact insupportable, comme celui d'un... cadavre ?
Commenter  J’apprécie          20
cdimariaborrely   08 janvier 2016
Les Manuscrits d'Elfaïss, tome 1 : Le Sourire de sang de Romuald Giulivo
"Ainsi Valentin consigne ici toutes ses journées ..." Elle jubilait à l'idée de percer à jour le jeune homme , mais déchanta aussitôt : les feuillets étaient nombreux et couvert d'une écriture serrée . "Dépêche toi , songea-t-elle , il peut revenir d'un instant à l'autre ." Elle tourna fébrilement les dernières et trouva une longue liste de noms , barrés pour la plupart .
Commenter  J’apprécie          10
Artoche   12 janvier 2020
L'île d'elles de Romuald Giulivo
« Peut-être ne devrait-on jamais rencontrer les gens qui comptent, les gens qui vous donnent la force d’espérer. Non pour épargner nos rêves, mais pour continuer d’ignorer que l’on n’a en vérité pas grand-chose à leur dire. »
Commenter  J’apprécie          10
Jenetrouvepasdenomzut   02 novembre 2015
Les Manuscrits d'Elfaïss, tome 2 : L'Opéra des fous de Romuald Giulivo
C'est mon livre PRÉFÉRÉ après " reste avec moi "! J'aime trop l'originalité et le suspense, j'adoooooooooore! ^^
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox