AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.85 /5 (sur 17 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Rony Brauman est un médecin (spécialisé en pathologie tropicale) de nationalité française né le 19 juin 1950 à Jérusalem Ouest (Israël). Il est principalement connu pour son rôle dans l'humanitaire.
Il est l'ancien président de Médecins sans frontières France (de 1982 à 1994) et est professeur associé à l’Institut d'études politiques de Paris (1994-1997). Il est lauréat du Prix de la Fondation Henri Dunant 1997. Il est Directeur de recherches à la Fondation Médecins sans Frontières et participe aux travaux du Crash, le Centre de réflexion sur l'action et les savoirs humanitaires. Il est chroniqueur au magazine trimestriel Alternatives Internationales[1].

Il est co-réalisateur avec le cinéaste israélien Eyal Sivan d'un documentaire (1999) sur le procès d'Adolf Eichmann (1961) dont le scénario est basé sur l'essai Eichmann in Jerusalem de la philosophe Hannah Arendt.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

France Culture le 21.06.18 - L'humanitaire à la dérive ? avec Rony Brauman Des errances de l'Aquarius aux enfants encagés par Donald Trump : faut-il déclarer un état d'urgence humanitaire ? Pour en parler, Rony Brauman, ancien président de Médecins sans Frontières.

Podcasts (1)


Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Rony Brauman
Nastasia-B   23 février 2019
Rony Brauman
L'antisionisme comme " doctrine totalitaire, génocidaire… ", là, on est dans les registres propagandistes de type stalinien. C'est un peu comme l'époque où, quand on était anticommuniste, on était nécessairement un fasciste. Donc, il y a une espèce de discrédit, de disqualification totale qui est renvoyée à la figure de tous les gens qui crient.

Historiquement, le sionisme, c'est le nationalisme juif. […] D'un point de vue neutre, disons d'un point de vue de science politique pure, c'est un nationalisme juif.

Aujourd'hui, le sionisme a de multiples composantes : il y a des sionistes qui sont extrêmement critiques de la politique menée par le gouvernement israélien — il ne faut surtout pas les ignorer. Il y en a d'autres qui sont, disons, des soutiens fervents. Mais il y a, en gros, deux acceptions qui sont différentes. L'une qui est, par exemple, ceux qui sont dans les organisations sionistes, qui revendiquent, qui martèlent la légitimité juive sur la terre de Palestine. C'est une question qui est parfaitement discutable, qui est ouverte au débat. Et puis, il y a ceux qui s'affirment sionistes ou antisionistes simplement en soutien ou en critique de la politique israélienne. En gros : la politique de Netanyahou, la colonisation, l'occupation de la Cisjordanie et le blocus de Gaza.

Donc, beaucoup de gens, qui se disent antisionistes, veulent dire par là qu'ils sont des critiques de la politique violente, de vols, d'oppression, de présence militaire en Cisjordanie. Et ils n'entendent pas par là une remise en cause de la présence juive en Palestine

Je voudrais ajouter à cette ébauche de définition qu'entre sionisme et antisémitisme, toutes les combinaisons existent : on peut être antisémite et sioniste, après tout, il n'y a pas de contradiction. Les évangéliques, par exemple, dont beaucoup véhiculent les stéréotypes antisémites les plus classiques, les plus éculés : " les Juifs ont trop de pouvoir ; ils se tiennent par les coudes ; ils ont plein de fric… " enfin bref, tout ce qu'on entend : " ils tiennent les médias ; ils tiennent Hollywood… ". Les évangéliques américains ne sont pas avares — surtout avec la liberté d'expression aux États-Unis —, ne sont pas avares de ce genre de chose. Mais ils sont pro-Israéliens, pour des raisons religieuses ou, d'ailleurs, autrement idéologiques : la présence des Juifs en Palestine étant le prélude au second avènement du Messie. Et donc, le retour du Messie, le jugement dernier, l'apocalypse, le règne du Christ de mille ans… Tout cela sera déclenché par le rassemblement des Juifs en Palestine. Donc, quoi qu'il se passe, quel qu'en soit le prix, il faut envoyer les Juifs en Palestine. Et en plus, il y a un autre bénéfice, on se débarrasse des Juifs qu'on a à côté de soi quand on est antisémite. Donc, antisémite et sioniste, ça marche très bien ensemble.

Antisémite et antisioniste aussi, évidemment : la haine des Juifs, la détestation de tout ce qui est juif amène des antisémites à être antisionistes.

Mais, regardez l'extrême droite européenne ; elle est brisée aujourd'hui, elle est cassée en deux par le conflit israélo-palestinien. En gros, c'est un concours de détestation : si vous haïssez plus les Musulmans que les Juifs, vous allez être pro-sioniste, si c'est le contraire, vous allez être antisioniste. Et on a vu, en Angleterre, des rassemblements de l'extrême droite, pratiquement néonazis — des gens qui se baladent avec des signes nazis tatoués sur la nuque, sur le crâne… — acclamer le drapeau israélien, acclamer des rabbins ultra nationalistes venus faire la leçon, tout cela au nom de la lutte contre l'Islam, la déferlante verte, etc.

Donc, ces combinaisons, il faut les avoir à l'esprit pour saisir — bon, c'est un peu compliqué, effectivement — mais il n'y a pas de parallélisme direct entre être antisémite et être antisioniste.



Propos retranscrit du débat animé par Frédéric Taddéï de l'émission Interdit d'interdire et intitulé : L'antisionisme est-il un antisémitisme comme un autre ? diffusé le 20/02/2019 sur RT France et consultable sur le lien suivant :

https://francais.rt.com/magazines/interdit-d-interdire/59319-interdit-d-interdire-antisionisme-est-il-antisemitisme-comme-les-autres
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7913
Rony Brauman
dido600   24 mars 2018
Rony Brauman
« La Libye, c’est l’Irak de la France »
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Révolutions, insurrections et autres trumperies ....

La révolution en Iran, racontée par Marjane Satrapi

Persécutée
Persepolis
La révolte des perses
Perse et Police

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : révolution française , insurrectionCréer un quiz sur cet auteur