AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.87 /5 (sur 252 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Bourne End, Buckinghamshire , le 03/02/1901
Mort(e) à : Clareville Grove, Londres , le 12/03/1990
Biographie :

Rosamond Nina Lehmann est une romancière, nouvelliste, dramaturge et traductrice.

Son père, Rudolph Chambers Lehmann, était député libéral et rédacteur en chef du "Daily News". L'éditeur John Lehmann (1907-1989) était son frère, sa sœur était l'actrice Beatrix Lehmann (1903-1979).

En 1919, Rosamond Lehmann part faire ses études à Girton College, Université de Cambridge, pour étudier la littérature anglaise. Cette période de sa vie inspire "Poussière" ("Dusty Answer", 1927), archétype du roman d’apprentissage, évocation pleine d’ambiguïté des souffrances et des amours de l’adolescence. Considéré par certains comme très osé, "Poussière" vaut à son auteur une notoriété immédiate et internationale.

Au cours des années 1920, elle fréquente de façon sporadique le Bloomsbury Group. En décembre 1923, elle épouse Leslie Runciman (par la suite 2e vicomte Runciman de Doxford) (1900-1989). C'est un mariage malheureux, et les époux se séparent en 1927 pour divorcer un peu plus tard la même année.

Cette expérience est également décrite dans "Poussière" et dans "Une note de musique" ("A Note in Music", 1930). La suite de ce dernier, "Intempéries" ("The Weather in the Street", 1936), a fait l'objet d'un téléfilm de même titre en 1983.

En 1928, elle épouse Wogan Philipps, un artiste. Les époux ont deux enfants: un fils et une fille. En dépit de cela, le mariage se détériore rapidement à la fin des années 1930 quand son mari, communiste, la quitte pour participer à la guerre civile espagnole.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, Rosamond Lehmann collabore à "New Writing", une revue éditée par son frère. Elle a une liaison fort retentissante et qui dure neuf ans (1941-1950), avec un homme marié, le poète Cecil Day-Lewis (1904-1972), père de l'acteur Daniel Day-Lewis (1957).

Auteure de "L’Invitation à la valse" ("Invitation to the Waltz", 1932), "La ballade et la source" ("The Ballad and the Source, 1944), elle sera l’une des grandes figures de la littérature anglaise.

Son roman "Le jour enseveli" ("The Echoing Grove", 1953) fut porté à l'écran en 2002 avec le film "The Heart of Me", mettant en vedette Helena Bonham Carter dans le rôle du personnage principal.

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Rosamond Lehmann   (21)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrir "L'Invitation à la valse" : https://bit.ly/2GWWNAq Découvrir "Intempéries" : https://bit.ly/3nKuFkO Paru en 1932, "L'Invitation à la valse" dresse le portrait tendrement féministe d'Olivia Curtis, une jeune fille sur le point d'entrer dans l'âge adulte. Plusieurs décennies plus tard, nous redécouvrons ce roman d'apprentissage, drôle et poignant, de Rosamond Lehmann, auteure culte en Angleterre. Dix ans après ce premier volet, nous retrouvons Olivia Curtis, notre héroïne dans "Intempéries", une suite plus dense, plus grave et plus haletante !

+ Lire la suite

Citations et extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
leplusbeaudesarts   13 mai 2021
Poussière de Rosamond Lehmann
Ils étaient grands, à présent. Réapparaîtraient-ils au retour de Mariella? Se rappelleraient-ils Judith le moins du monde, et seraient-ils contents de la revoir ? Elle savait que, dans tous les cas, ils n'auraient pas des souvenirs pareils aux siens, minutieux jusqu'à la souffrance. Jamais les gens ne se souvenaient d'elle aussi fort qu'elle se souvenait d'eux, de leur visage en particulier.
Commenter  J’apprécie          20
leplusbeaudesarts   14 mai 2021
Poussière de Rosamond Lehmann
Donc la mort, la douce mort, était au cœur même de l'enchantement. C'était le point central du mystère et de la beauté.
Commenter  J’apprécie          20
leplusbeaudesarts   13 mai 2021
Poussière de Rosamond Lehmann
Charlie était beau comme un prince. Il était grand et blond, avec de longs cheveux luisants et dorés que sa main rejetait en arrière, un teint pâle et limpide. il avait un ravissant nez droit et blanc, une bouche de fille ornée de lèvres pleines un peu entrouvertes, un menton saillant et fendu. Il portait le col de sa chemise déboutonné, et le bas de sa gorge éclatait de blancheur comme un perce-neige. Ses genoux aussi étaient très blancs. Judith pensait à lui nuit et jour. La nuit, elle imaginait qu'il était dans son lit à côté d'elle. Elle lui contait des histoires et chantait pour l'endormir ; il lui disait qu'il l'aimait plus que tout le monde, qu'il se marierait avec elle quand ils seraient grands tous les deux. Il s'endormait, un rayon de lune au front ; elle veillait sur lui jusqu'au matin. Il tombait dans des dangers terribles ; elle l'en délivrait. Il était victime d'accidents imprévus ; elle le portrait durant des milles, apaisant des plaintes. Il était malade, elle le soignait, tenant sa main aux pires heures du délire.

Il l'appelait : " Judith ! Judith ! Pourquoi ne venez-vous pas ? " Elle répondait : " Je suis là, chéri. " Alors il ouvrait les yeux, la reconnaissait, puis murmurait : " Restez près de moi. " Et il tombait dans un sommeil paisible, réparateur. Ensuite de quoi le docteur disait : " Nous l'avions abandonné, mais votre amour l'a tiré de là. "

Après, elle tombait malade elle-même, épuisée par les veilles et l'inquiétude. Charlie venait à elle, ses larmes en offrande, la suppliait de vivre pour qu'il pût lui montrer sa reconnaissances. Quelquefois, elle y consentalt ; mais quelquefois aussi elle mourait, et Charlie lui dédiait sa vie dévastée, venant chaque jour pleurer sur sa tombe. Du fond de cette tombe, elle levait les yeux vers lui et le voyait pâle, accablé de douleur, qui plantait des violettes.

En dépit de toutes ses prières, rien de pareil n'arriva jamais. Son indifférence était complète.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
leplusbeaudesarts   13 mai 2021
Poussière de Rosamond Lehmann
Il était habitué à ce qu'on désirât de lui ce qu'il ne donnait jamais, mais faisait toujours, avec grâce, semblant de donner.
Commenter  J’apprécie          00
pyrouette   11 mars 2021
L'invitation à la valse de Rosamond Lehmann
J’ai envie de faire quelque chose de tout différent, ou rien, peut-être : rester simplement où je suis, dans ma maison, m’emplir de chaque heure, de chaque jour, être seule ; et lire, et réfléchir, et me promener dans le jardin, le soir ; et attendre...
Commenter  J’apprécie          170
pyrouette   15 mars 2021
L'invitation à la valse de Rosamond Lehmann
On ne résiste pas au désir de jeter un coup d'oeil sur ce qu'on appelle la grande vie.
Commenter  J’apprécie          170
Gwen21   16 août 2017
L'invitation à la valse de Rosamond Lehmann
Quand les gens ne sont pas comme on les aime, il faut les aimer comme ils sont.
Commenter  J’apprécie          170
iris29   20 janvier 2021
L'invitation à la valse de Rosamond Lehmann
La guerre : une ombre jetée sur son enfance , mais sans trop l'obscurcir, un voile depuis longtemps levé. La mort d'un cousin aviateur ; des rumeurs funèbres concernant les fils des voisins ( y compris l' aîné des frères de Marigold ) et parmi les figures familières du village, une douzaine environ qu'on n'avait plus revues...et le rationnement du pain et de la viande ; et la pelouse labourée pour planter des pommes de terre ( la récolte avait manqué ) , et le tricot, les mitaines et les cache-nez en laine rêche ; et papa nommé constable spécial ( ce qui lui avait valu une bronchite ) ; c'était à peu près tout ce que la guerre avait représenté pour elle.
Commenter  J’apprécie          140
Gwen21   12 août 2017
L'invitation à la valse de Rosamond Lehmann
"Avis aux jeunes rédactrices de journaux intimes.

Soyez indulgentes envers vous-mêmes. Cachez vos pires défauts, laissez de côté vos plus honteuses pensées, actions et tentations. Accordez-vous toutes les bonnes et intéressantes qualités que vous voudriez avoir, et que vous n'avez pas. S'il vous arrivait de mourir jeunes, quelle consolation serait-ce pour vos parents de connaître la vérité, et d'avoir à se dire "Ce n'est pas une perle que nous avons perdue, c'est un pourceau" ?"
Commenter  J’apprécie          140
NCJ   09 mai 2014
Poussière de Rosamond Lehmann
Nager seule, sous le clair de lune, était un mystère sacré qui la passionnait. L'eau était amoureuse de son corps : elle s'abandonnait, tout en y résistant, à sa mordante étreinte. Elle la subissait, bientôt elle la désira ; elle était amoureuse de l'eau. Peu à peu, elle n'en sentit plus la rigueur, mais seulement l'appui et la caresse qui suivaient ses mouvements.
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Sissi

Quel est le véritable prénom de "Sissi" ?

Stéphanie
Elisabeth
Hélène

10 questions
63 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , histoire , princesse , imperatrice , reinesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..