AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.1 /5 (sur 82 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Biographie :

Rowan Coleman est romancière.

Elle vit avec son mari et ses cinq enfants dans le Hertfordshire.

son site: http://rowancoleman.co.uk/

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

My Top Five Writing Tips!


Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
verobleue   11 mai 2017
Avant de t'oublier de Rowan Coleman
Maman restera toujours maman, tant qu'elle est sur son trente et un. Un jour où je lui avais reproché de s'habiller de façon trop voyante, elle m'avait raconté que le rouge était sa couleur de princesse guerrière, et le rouge à lèvres sa peinture de guerre. Elle se sentait plus courageuse, lorsqu'elle en portait, et je l'avais comprise. J'avais compris qu'on ait besoin de se sentir courageux.
Commenter  J’apprécie          200
bibliobleue   29 avril 2015
Avant de t'oublier de Rowan Coleman
Être mère, ça implique de protéger ses enfants de tout ce qui pourrait leur causer du mal, mais ça veut aussi dire leur faire confiance pour emprunter les meilleures routes, ou en tout cas pour faire de leur mieux. Et se souvenir que même lorsqu’on n’est pas là pour leur tenir la main, ils sont capables d’y arriver. 
Commenter  J’apprécie          60
bibliobleue   29 avril 2015
Avant de t'oublier de Rowan Coleman
Je m’étais approchée d’Esther pour lui faire un câlin quand c’est arrivé. Soudain, il n’y avait plus qu’un mur d’épais brouillard gris entre son nom et moi. Non, non, ce n’était même pas un mur : c’était un vide.

Un espace vidé de son contenu, des tas d’informations oblitérées. J’ai paniqué, car plus j’essayais de réfléchir, plus le brouillard s’épaississait. Il ne s’agissait plus d’une réunion de travail que j’avais ratée, ni de la femme de mon club de lecture chez qui je suis allée trois fois maximum et que je dois parfois éviter au supermarché parce que j’ai oublié son nom. Ce n’était plus : « Quelqu’un de la télé qui jouait dans ce truc, là… » Non, là, c’était ma petite fille, la prunelle de mes yeux. Mon trésor, mon délice, ma chérie. L’enfant dont j’ai choisi le nom.  
Commenter  J’apprécie          40
verobleue   11 mai 2017
Avant de t'oublier de Rowan Coleman
Il est gentil et me parle comme à une personne. Non, ce n'est pas ça : je suis une personne. Je suis encore une personne. Ce que je voulais dire, c'est qu'il me parle comme si j'étais moi, et j'aime bien. Ca me réchauffe toute entière et je me sens étrangement bien.

Ca me manque, de me sentir heureuse, simplement heureuse, sans cette sensation que chaque instant de joie que je traverse désormais doit obligatoirement être teinté de tristesse.
Commenter  J’apprécie          40
Juvamine62   21 juin 2016
Avant de t'oublier de Rowan Coleman
"...Ne gâche pas une seconde de plus à te soucier de ce qui aurait pu se passer ou de ce qui risque de se passer. Fais confiance à ton coeur, ton esprit, eux, ils resteront fidèles à ce que tu es. C'est ce qui te définit. Et quand elle sera suffisamment grande pour le comprendre, explique-le à Esther aussi. Dis lui que ce qui restera de nous tous, c'est l'amour que nous aurons donné et reçu."
Commenter  J’apprécie          40
StephG54   28 septembre 2017
Avant de t'oublier de Rowan Coleman
Être mère, ça implique de protéger ses enfants de tout ce qui pourrait leur causer du mal mais ça veut aussi dire leur faire confiance pour emprunter les meilleures routes, ou en tout cas pour faire de leur mieux. Et se souvenir que même lorsqu'on n'est pas là pour leur tenir la main, ils sont capable d'y arriver.
Commenter  J’apprécie          40
LoveBooks295   20 octobre 2017
Avant de t'oublier de Rowan Coleman
Mais le mot "embolie" est plutôt joli, presque musical, poétique. De minuscules caillots de sang qui explosent dans mon cerveau. [...] Bref, tout ce que je sais, moi, c'est que chaque fois qu'il y a une explosion, une partie de moi disparaît à jamais - un autre souvenir, un visage ou un mot, qui se perd comme moi.
Commenter  J’apprécie          30
Winter-   29 février 2016
Avant de t'oublier de Rowan Coleman
Ma mère m'a élevée à Austen et Brontë, et l'amour romantique et le sexe étaient intrinsèquement liés dans mon esprit, c'était une chose pure et sacrée. J'ai grandi en croyant en l'amour vrai, en m'imaginant que les coïncidences improbables survenaient toujours pour nous sauver. Même dans notre petit monde exclusivement féminin, où il n'y avait ni père ni grand-père ni oncles, je pensais que quand viendrait mon héros, il serait la clé de mon bonheur. A l'instar de Greg, quand il est arrivé dans la vie de ma mère, et qu'elle s'est épanouie. Comme s'il était la pièce manquante à son puzzle dont elle ne savait même pas qu'elle passait son temps à le chercher mais qu'elle venait de trouver.
Commenter  J’apprécie          20
LesFacesLitteraires   03 juillet 2020
Avant de t'oublier de Rowan Coleman
Greg s'assied sur le canapé près de moi.

- Je me disais, on devrait peut-être prendre un rendez-vous avec ta conseillère ensemble, non?

- Ma conseillère...

Je répète le mot lentement, avec précaution. J'avais oublié que j'avais un conseiller, c'est intéressant. Car jusqu'à aujourd'hui, malgré toutes les choses que j'ai oubliées, je n'ai pas oublié une seule seconde que j'ai la maladie. Même quand j'oublie que le présent est le présent et que je m'en vais ailleurs, la maladie est toujours là, tapie, tel le bourdonnement distant d'un néon. Alors si j'ai oublié Diane jusqu'à ce qu'il y fasse allusion - Diane, ma gentille, trop cultivée et très agaçante conseillère - eh bien, cela signifie peut-être quelque chose. Comme par exemple que, sans même m'en rendre compte, j'ai reculé un peu plus loin dans les ténèbres.

- Je ne suis pas prête, dis-je tout haut.

- Je ne voulais pas dire tout de suite, corrige Greg. (Sa main flotte un instant au-dessus de la mienne, puis il la retire.) Mais je pourrais appeler pour prendre un rendez-vous. Honnêtement, Claire, je croyais être capable de gérer tout ça mieux que je n'y arrive en réalité. Je pensais qu'il me suffirait d'être courageux, stoïque, de tout porter à bout de bras. Je n'avais pas envisagé que ça puisse avoir un impact sur nous. Tu me manques et je ne sais pas comment gérer la façon dont les choses ont évolué.

Je ne réponds rien pendant un moment. J'essaie de comprendre pourquoi certaines choses me restent et d'autres non ; pour quelle raison Diane m'est complètement sortie de l'esprit, alors que je me rappelle chaque détail des vingt minutes que j'ai passées à la bibliothèque avec Ryan. Pourquoi mon cerveau me donne-t-il ça afin que je m'y raccroche, quand il me refuse le souvenir de l'amour que j'éprouvais pour Greg ? Je le regarde. Il est tellement gentil. Le rencontrer a été une bénédiction pour moi, d'autant qu'il m'a donné Esther, alors pourquoi mon cerveau ne veut-il plus me permettre de ressentir ces sentiments maintenant, à un moment où ça me ferait tellement de bien ?

- Je suis désolée, lui dis-je enfin. (Il lève les yeux vers moi, scrute mon visage comme pour vérifier que c'est vraiment moi.) Je ne veux pas te blesser. C'est même la dernière chose dont j'ai envie. Tu es un homme tellement bon et un père fabuleux. Et tu es vraiment gentil avec moi. À ta place, j'aurais plié bagage et je me serais déjà tirée depuis longtemps.

- C'est précisément ce que je veux éviter, commente-t-il. Je ne pourrai jamais te quitter, Claire.

- Merci, dis-je avec un sourire.

C'est pour lui que je le fais, ce sourire. Car si la maladie découpe des morceaux de moi, ou qu'elle les étouffe, je reste moi. Je sais encore ce qui est bien et ce qu'il faut faire. Et je veux être la meilleure épouse possible jusqu'à mon dernier souffle, même si cela implique de réapprendre la politesse. Je finis par capituler.

- D'accord. Prends rendez-vous et nous irons ensemble. On ne sait jamais, ça pourrait aider.

- Merci, dit-il en prenant soin de maîtriser ses émotions. Merci. Bon, il faut que je parte au travail. Qu'est-ce que tu vas faire aujourd'hui ?

- Eh bien, ma geôlière m'a consignée, du coup je vais sans doute jouer avec Esther et écrire un peu dans mon carnet. J'espère que Caitlin va prendre contact avec le parleur, pour me raconter comment elle va. Je suis certaine qu'elle me donnera des ses nouvelles dès qu'elle sera prête.

- J'en suis certain, oui. Bien, alors à ce soir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
louloutediary   22 août 2017
Avant de t'oublier de Rowan Coleman
Être mère, ça implique de protéger ses enfants de tout ce qui pourrait leur causer du mal, mais ça veut aussi dire leur faire confiance pour emprunter les meilleures routes, ou en tout cas pour faire de leur mieux. Et se souvenir que même lorsqu’on n’est pas là pour leur tenir la main, ils sont capables d’y arriver
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Citations Babelio

La vie est une combinaison de magie et de pâtes.

Federico Fellini
Federico Bahamontes

16 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : cannibalismeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..