AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.63 /5 (sur 19 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 23/08/1982
Biographie :

Rui Chan est une auteur française mais qui se sent très internationale tant par ses origines métissées que par son parcours. Elle écrit depuis toute jeune et aime s’essayer à des styles divers et variés, même si certains genres ont sa préférence, notamment l'érotisme et la littérature jeunesse, qui lui semblent tout à fait compatibles puisque sexualité et maternité sont deux pans de la féminité pour elle.

Bisexuelle, elle souhaite que ses œuvres soient emplies de diversité et de messages de tolérance.

Elle a à son actif plusieurs nouvelles et micro-nouvelles, majoritairement auto-éditées même si son parcours a aussi inclus des contrats avec des maisons d'édition.
Elle travaille activement à d'autres récits, dont des romans et même des saga.

Comme nombre d'auteurs, elle a un emploi plus traditionnel, ce qui fait que, même si elle écrit quotidiennement, elle regrette de ne pas avoir plus de temps à dédier à l'écriture. Elle ne désespère pas toutefois de pouvoir s'y dédier plus, notamment quand ses enfants seront plus grands.
+ Voir plus
Source : https://ruichanswriting.fr/
Ajouter des informations
Bibliographie de Rui Chan   (18)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Booktrailer de la nouvelle érotique "Sources de plaisir"


Citations et extraits (8) Ajouter une citation
Lanabook   13 août 2019
Sources de plaisir de Rui Chan
La perspective de revoir la jolie rousse ne lui déplaisait pas, mais l’image de son mari s’interposa. Quelques instants plus tôt, elle avait tenté de se persuader que c’était son instinct maternel qui la poussait à vouloir prendre la jeune femme désemparée dans ses bras, même si la sensation qui emplissait son bas-ventre la contredisait ; son enthousiasme à l’idée de passer plus de temps avec la belle ne faisait que confirmer l’attirance qu’elle ne pouvait décemment laisser grandir. Elle se reprit donc

[Leslie]
Commenter  J’apprécie          10
Lanabook   25 juin 2020
De surprise en surprise de Rui Chan
Il comprenait désormais pourquoi elle refusait de s'impliquer dans une relation amoureuse : au delà des sentiments qu'il espérait qu'elle avait pour lui, elle ne pouvait pas faire confiance à ce qui que ce soit sans s'exposer aux mêmes peines. Dans sa carapace de solitude, elle pouvait se faire passer pour une fêtarde libertine et ne jamais donner à quiconque une chance de la faire souffrir à nouveau.
Commenter  J’apprécie          10
Rui_Chan   22 janvier 2019
Geiko Monogatari : Histoires de Geishas de Rui Chan
Une geisha et son apprentie glissaient dans les couloirs, la soie de leurs kimonos ne troublant guère la nuit de son chuchotement sensuel. Dans la petite pièce reculée où elles s’arrêtèrent les attendaient deux hommes de la meilleure société : un habitué et son futur gendre qui découvrait les joies sages de l’okiya. Tandis qu’une troisième geisha arrivée peu avant entamait son chant accompagnée de son shamisen, la geisha et la maiko s’assirent – graciles – aux côtés des deux messieurs. Ceux-ci fêtaient les fiançailles du garçon à la fille cadette de l’autre. Ils buvaient pour l’occasion un excellent saké que les deux jeunes femmes leur servaient avec élégance, laissant parfois paraître leur poignet en relevant quelque peu leur manche, révélant la peau de nacre par ailleurs dissimulée par leur tenue élaborée. Après tout c’était le genre de petits plaisirs innocents qui devenaient des récompenses subtiles pour les clients les plus agréables.
Commenter  J’apprécie          00
Lanabook   25 juin 2020
De surprise en surprise de Rui Chan
Elle comprit qu'elle avait repris goût à la vie et ne pouvait plus se tourner vers ce qu'elle avait perdu quand elle avait tant à espérer. Après tout, elle portant une fille pleine de vitalité et bien décidée à s'accrocher malgré les comportements destructeurs de sa mère. Cette enfant était plus qu'une fatalité, c'était une bénédiction !
Commenter  J’apprécie          10
Rui Chan
Rui_Chan   22 janvier 2019
Rui Chan
« J’ai tant de graines d’histoires que je souhaite partager en tête que ça me permet de rester tournée vers l’avenir. J’espère pouvoir un jour tout écrire et en même temps je redoute le jour où je n’aurai plus d’idées…

Mais surtout, j’espère pouvoir vous intéresser, vous divertir ou vous faire réfléchir. Je ne suis qu’un auteur parmi tant d’autres, donc avant tout je vous dis ‘Merci de me lire’. Votre avis m’importe, donc n’hésitez pas à le partager avec moi, que ce soit ici sur le blog, sur Facebook, Instagram, Twitter, en salon ou sur les e-boutiques où vous trouverez mes titres. »
Commenter  J’apprécie          00
Rui Chan
Rui_Chan   22 janvier 2019
Rui Chan
Objectivement, M.J. préférait les filles féminines : formes amples, cheveux longs… mais dans les faits elle était de plus en plus attirée par ce genre de garçonnes élusives. Était-ce par goût des complications ? Elle ne savait que trop bien que cette fille était le type même de la séductrice qui multiplie les conquêtes sans lendemain. Mais après tout, cette expression ne voulait rien dire ! Même après plusieurs années passées ensemble, une simple rupture transforme une relation qu’on croyait stable en « une relation sans lendemain ».
Commenter  J’apprécie          00
Rui Chan
Rui_Chan   22 janvier 2019
Rui Chan
Il portait sa chemise préférée, la blanche à fin liseré gris perle qui lui donnait tant d’allure. Pas de cravate et le bouton du haut ouvert pour laisser entrevoir le creux à la naissance de son torse. C’est ma chemise préférée également et il le sait bien. Il voit combien le voir revenir à l’improviste en la portant peut m’émoustiller comme une jouvencelle. J’ai beau tenter de le masquer en lui proposant un café, il n’est pas dupe. Il ne me laisse même pas terminer ma phrase et m’enlace passionnément.
Commenter  J’apprécie          00
Rui Chan
Rui_Chan   22 janvier 2019
Rui Chan
D’anciens médecins pratiquèrent sur eux-mêmes l’art désormais interdit : la chirurgie. Ces immortels ne pouvaient ressentir la douleur. Leurs cœurs et cerveaux modifiés étaient conçus pour fonctionner ad vitam eternam. Ils pouvaient donc s’ouvrir le ventre sans nulle crainte.

Pourtant ce qu’ils y découvrirent était bien au-delà de la peur : leurs organes à la fois vivant et en décomposition.
Commenter  J’apprécie          00

Auteur membre de Babelio voir son profil
Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Grand ou petit ?

Alain-Fournier a écrit :

Le Petit Meaulnes
Le Grand Meaulnes

20 questions
4630 lecteurs ont répondu
Thèmes : humour , littérature , grand , petits , contrairesCréer un quiz sur cet auteur