AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.76 /5 (sur 47 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Newark-on-Trent , le 28/06/1942
Biographie :

Rupert Sheldrake est un chercheur en biochimie, physiologie et parapsychologie anglais.

Il étudie la biochimie au Clare College à Cambridge, et obtient son diplôme avec d’excellents résultats. Il fait partie du programme Frank Knox à Harvard où il étudie la philosophie et l’histoire. Il retourne ensuite à Cambridge où il obtient un doctorat en biochimie en 1967 et fait partie du Clare College.

Il devient chercheur à la Royal Society de Londres, puis part à Hyderabad en Inde où il exerce en tant que physiologiste principal pour les végétaux à l’Institut International de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides (International Crops Research Institute for the Semi-Arid Tropics). Il vit dans l’ashram de Bede Griffiths, à Shantivanam, pendant un an et demi.

Depuis 1981 ses écrits sont essentiellement centrés sur son concept de "résonance morphique", qui reprend celui de "champ morphogénétique" (dont l’existence avait été suggérée, dans les années 1920, par Hans Spemann, Alexander Gurwitsch et Paul Weiss).

Ses recherches incluent des thèmes comme le développement et le comportement chez les animaux et les végétaux, la télépathie, les perceptions extra-sensorielles et la métaphysique.

Rupert Sheldrake est marié à Jill Purce (1947), professeure de chant et thérapeute familiale. Ils ont eu deux fils, le biologiste Merlin Sheldrake et le musicien Cosmo Sheldrake (1989).

site officiel : https://www.sheldrake.org/
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Rupert Sheldrake   (22)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dr Rupert Sheldrake - Résonance morphique et les champs d'organisation du corps et de l'esprit


Citations et extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
colimasson   27 janvier 2015
Le Septième Sens de Rupert Sheldrake
Quand deux personnes se disent « sur la même longueur d’onde », cela signifie peut-être qu’il existe une résonance entre leurs pensées qui pourrait bien être télépathique. En fait, il est possible que la télépathie joue un rôle important mais insoupçonné dans tous les types de communication normale.
Commenter  J’apprécie          171
colimasson   07 août 2015
Le Septième Sens de Rupert Sheldrake
Le mot admirer vient du latin ad, « vers », et de mirari, « s’étonner » ou « contempler ». Faire l’éloge de quelque chose ou l’admirer implique que l’on désire ou envie cette chose. On peut donc porter malheur à son propriétaire en lui lançant un regard fasciné ou un mauvais œil.
Commenter  J’apprécie          160
colimasson   01 janvier 2015
Le Septième Sens de Rupert Sheldrake
Dans le présent ouvrage, mon propos est de montrer que des capacités humaines inexpliquées telles que la télépathie, la sensation d’être observé ou la prémonition ne sont pas des phénomènes paranormaux mais normaux, qui font partie de notre nature biologique.
Commenter  J’apprécie          120
colimasson   03 août 2015
Le Septième Sens de Rupert Sheldrake
Normalement, la communication consiste à transférer des informations au moyen de tous les sens habituels, auxquels s’ajoute la télépathie. Alors que celle-ci fonctionne peut-être de manière continuelle quoique non reconnue, elle ne se manifeste que dans le cas où l’échange d’informations par les moyens traditionnels est fortement réduit ou inexistant. En temps ordinaire, elle opère en parallèle avec les autres sens, ce qui permet à l’information d’être mieux interprétée et assimilée.
Commenter  J’apprécie          112
CeluiQuiOuvreLesYeux   23 novembre 2015
Réenchanter la science de Rupert Sheldrake
Que dire, à part : NE PAS LIRE !

Ce livre, écrit par un soit-disant scientifique, n'est qu'un tissu d'âneries pseudo-scientifiques, dignes du délire d'un mauvais écrivain de science-fiction. Il n'y a presque rien dans cet ouvrage qui soit du domaine du scientifiquement prouvé, vérifié, avéré ! Tout n'est que supputations, théories fumeuses et vastes foutaises.

J'en ai déjà lu de tels livres. Nous vivons une période où de nombreux scientifiques "pondent" de tels ouvrages insensés parce que certaines branches de la science (physique, astrophysique) font du sur-place et ne progressent donc plus. Chacun de ces scientifiques peu scrupuleux voudrait être celui qui a fait avancer les choses et pour ce faire est prêt à s'accrocher à n'importe quelle idée nouvelle, aussi saugrenue soit-elle. Pour faire passer la pilule ils invoquent à tout bout de champ la physique quantique, qui ouvre toutes les portes de tous les champs du possible, surtout quand on n'y comprend pas grand chose ! Dès lors, les charlatans peuvent délirer en toute quiétude...

Richar Feynman, un des vrais pères de la physique quantique, disait "je crois pouvoir dire, sans me tromper, que personne ne comprend la mécanique quantique"

Si cet ouvrage avait été écrit par un non scientifique, il aurait été immédiatement rangé au rayon de l'ésotérisme et des sciences parallèles, et son auteur, traité de charlatan.

Malheureusement, le peu de choses sérieuses et intéressantes de ce livre se trouve mélangé aux fariboles pseudo-scientifiques, ce qui peut induire le lecteur peu critique à tout "avaler" en bloc (ce qui est sans doute le but) et de se faire une idée très fausse de la réalité de notre Univers.

Avec les 24 € que ce livre ne vous aura pas coûté, vous pourrez indiscutablement acheter un autre livre traitant vraiment de science.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
colimasson   14 août 2015
Le Septième Sens de Rupert Sheldrake
Il reste que d’autres catégories de prémonitions sont beaucoup plus mystérieuses. Elles semblent faire intervenir la précognition (savoir à l’avance) ou le pressentiment (sentir à l’avance). Elles paraissent indiquer que certaines influences voyagent « en sens inverse » dans le temps, c’est-à-dire du futur vers le présent. Elles défieraient ainsi toutes nos idées habituelles sur la causalité, qui veulent que la cause précède l’effet. Elles créeraient par la même occasion d’innombrables problèmes philosophiques. La précognition implique-t-elle l’existence du déterminisme ? Interdit-elle le libre arbitre ? Conduit-elle à des paradoxes selon lesquels la connaissance du futur affecterait le présent, qui à son tour pourrait changer l’avenir ?
Commenter  J’apprécie          71
colimasson   05 janvier 2015
Le Septième Sens de Rupert Sheldrake
Les champs magnétiques, tout comme les champs électriques ou gravitationnels, sont invisibles, mais capables d’exercer leurs effets à distance. De la même manière, nos champs mentaux ne sont pas confinés à l’intérieur de nos crânes, mais s’étendent autour d’eux.
Commenter  J’apprécie          80
colimasson   09 janvier 2015
Le Septième Sens de Rupert Sheldrake
Si je regarde une étoile, mon esprit s’étend sur des distances littéralement astronomiques.
Commenter  J’apprécie          90
colimasson   30 décembre 2014
Le Septième Sens de Rupert Sheldrake
Les frontières du « normal » ne sont pas fixes, mais changent en fonction des différentes orthodoxies scientifiques.
Commenter  J’apprécie          80
Danieljean   27 décembre 2015
L'âme de la nature de Rupert Sheldrake
Dès que nous nous accordons le droit

de considérer le monde comme un organisme vivant,

il nous apparaît qu'une partie de nous

connaissait cette vérité de tout temps.

Nous sortons, en quelque sorte, de l'hiver

pour pénétrer dans un nouveau printemps.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura