AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.04/5 (sur 304 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Roanne , 1979
Biographie :

Sabrina Bensalah est née en 1979 à Roanne. Diplômée des Beaux-Arts de Saint-Étienne en communication visuelle, elle décide de devenir auteur-illustratrice tout en enseignant le dessin.

Vers le bleu est son premier roman.


Ajouter des informations
Bibliographie de Sabrina Bensalah   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Payot - Marque Page - Sabrina Bensalah - Diabolo fraise


Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
-Dis, Nel... si je ronfle, je peux pas devenir Miss France? me lance Noush, angoissée.
-T'inquiète, même les Miss France ronflent!
-Et elles pètent? elle glousse.
-Oui! et ça pue!
Commenter  J’apprécie          110
Sur le trottoir, Noush affûte son regard. Cherche et cherche, dans l'espoir que le cochon surgisse de nouveau.
- Dis Nel, peut-être qu'il sera au supermarché ?
- Bien sûr, tu penses ! Au rayon charcuterie ?
- Mais non... Mais il doit avoir faim lui aussi, à force de courir !
- Et tu crois qu'il va faire ses courses, aussi ?
- Ben, c'est pas possible ?
- Si... avec beaucoup d'imagination !
Commenter  J’apprécie          90
- Mais non, c'est enfer !
- C'est quoi l'enfer ?
- Je dirai... un truc comme le camping où on est.
- C'est chouette alors ?
- Y a mieux.
Commenter  J’apprécie          100
Le haut-parleur braille le programme de la journée. Juste au-dessus de la caravane. Même en écrasant l'oreiller sur ma tête, j'entends qu'on nous promet 28° cet après-midi ! Impossible de dormir : j'enjambe ma petite soeur, puis recouvre d'un plaid la Mère affalée sur la banquette.
J'ouvre la caravane sur N'oubliez pas la soirée Michel François et ses Michettes en essayant de faire le moins de bruit possible - raté, Noush se réveille. Ses yeux tout ronds me trouvent puis très vite me supplient de ne pas la laisser ici. Je ne refuse pas. J'aurais préféré être seule, mais ce matin je devine que moi sans elle, c'est impossible.
- Habille-toi, alors ! Je vais aux toilettes.
Sa bouche s'étire en un sourire rassuré.
Je referme la porte, bruyamment ; même un hélicoptère atterrissant sur la caravane ne réveillerait pas la Mère.

Dans le lavabo douteux, j'arrose mon visage. Le miroir couvert d'éclaboussures de dentifrice. Camping 2 étoiles. Filantes !
Noush arrive en courant, je reconnais le vacarme que font ses tongs sur les graviers. Elle porte sa robe bleue assortie à ses yeux, assorties à ses genoux surtout.
Elle s'accroche à ma taille et me serre fort.
- T'as soif, Noush ?
Elle me libère de son câlin qui me broyait le bassin puis lape goulûment mes mains pleines d'eau. Sa robe se mouille et elle rit aux éclats. A la commissure de ses lèvres, il reste une petite trace du choco sans doute englouti à la va-vite ; je l'essuie avec mon doigt.
Commenter  J’apprécie          70
— Hé, les filles ! murmure t-elle. A votre avis, ça a le goût de quoi, le bonheur ?
Trois paires d’yeux se tournent vers elle. Réflexion.
— De barbe à papa ? improvise Antonia en posant le magazine sur ses genoux.
— De chiotte ! lâche Jolène, pas joueuse.
— Et toi Judy ? Tu dirais quoi ?
— Vous vous moquez pas de moi, hein ?
— Quelle idée ! répond Marieke
— Je dirais que le bonheur a le goût des quenelles de Papa.
— Et s’il était une couleur ?
— Couleur de peau, répond Antonia sans hésiter.
— Couleur page blanche, propose Jolène. Le bonheur, c’est peut-être quand tout reste à écrire ?
— Le marron des yeux de Maman.
— Et si c’était un bruit ? rebondit Marieke.
— Un premier cri, murmure Antonia.
— Les pages d’un livre qui se tournent.
— Vos rires et le mien, ensemble.
— Et un mot ?
— Farès.
— Cogito…
— Sœurs.
Commenter  J’apprécie          60
- Dans cette puberté, il n'y a pas que le corps qui se prépare à devenir celui d'une femme ; il y a aussi ta réflexion, ta vision du monde, tes émotions, ta sensibilité.
Commenter  J’apprécie          60
Une vrai femme, c’est peut-être juste une femme libre !
Commenter  J’apprécie          70
Un visage marqué, c’est bien plus qu’une question de beauté. Chaque ride est une ligne de vie. Vous voyez celle qui court le long de vos yeux ? C’est un sillon creusé par une larme de joie quand votre fils est né. Et celle-ci, cette ride un peu plus longue tout près de votre bouche ? C’est votre appétit de vivre.
Commenter  J’apprécie          50
Ou alors, ce malheur arrive simplement parce qu'elle n'a pas assez cru que sa vie pouvait être belle.
Commenter  J’apprécie          60
Bonjour. Pour des réclamations concernant votre vie pourrite ou merveilleuse, tapez 1. Pour réaliser vos rêves, tapez 2. Pour avoir le privilège de parler à Dieu, appuyez sur Étoile.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Sabrina Bensalah (368)Voir plus

Quiz Voir plus

L'Odyssée

Comment s'appelle l'île sur laquelle vit Ulysse?

Calypso
Ithaque
Ilion
Péloponnèse

10 questions
2496 lecteurs ont répondu
Thème : L'Odyssée de HomèreCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..