AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.44/5 (sur 513 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Marseille , le 19/09/1974
Biographie :

Sabrina Calvo, née David Calvo, est une écrivaine, dessinatrice, scénariste et conceptrice de jeux vidéo.

Calvo se déclare personne transgenre dans l'émission "Mauvais Genre" enregistrée lors de l'édition 2017 du festival des Utopiales.

Calvo est une spécialiste du multigenre, la créatrice d’un vaste œuvre pluridisciplinaire et unique. Elle développe des jeux vidéos expérimentaux (nanopong, airportman, arcology), scénarise et photographie des BD.

Ses nouvelles apparaissent dans de nombreuses revues, telles que "Bifrost, Fiction" et "No Civil Disobedience". Ses enquêtes sur l'histoire du cinéma d'animation sont publiées dans Animation Blast.
Sa BD "Constellations" (2008), avec David Richard est signée Daryl, et "La guerre civile mondiale" (2007) est signée Nico Daryl.

Depuis 2008, Sabrina Calvo développe des jeux/poèmes miniatures et indépendants. Inspirés par Nature et la spiritualité, ces fragments sont des narrations expérimentales, à la fois linéaires et procédurales, mettant en scène des univers inconnus, dessinés à la main ou testant les limites du pixel art.

Depuis 1997, Calvo a fait paraître sept romans et recueils souvent inclassables, dont "Wonderful", publié par les éditions Bragelonne en 2001 (Prix Julia-Verlanger du meilleur roman), "Acide organique" et "Minuscules flocons de neige depuis dix minutes" aux éditions Les Moutons électriques en 2005 et en 2006, ainsi qu’"Elliot du Néant" en 2012, "Sous la Colline" en 2015 (Prix Bob-Morane du meilleur roman) et "Toxoplasma" en 2017 aux Éditions La Volte (Grand prix de l'Imaginaire 2018 - Roman Francophone et Prix Rosny Aîné 2018 - Catégorie Romans).

Calvo a aussi coécrit deux livres avec l’écrivain Fabrice Colin, dont le retentissant "Atomic Bomb", paru aux Éditions Le Bélial en 2002.
Elle a également créé "Beulah", un webcomic explorant un monde parallèle rendant hommage à William Blake et à Tex Avery.

Elle réside depuis plusieurs années à Montréal.

son site : http://www.morethancoral.org/
page Facebook : https://www.facebook.com/neojabule/
Twitter : https://twitter.com/metagaming?lang=fr
+ Voir plus
Source : https://lavolte.net/auteurs/calvo/
Ajouter des informations
Bibliographie de Sabrina Calvo   (39)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Léanne, libraire du rayon Science-Fiction, présente Melmoth Furieux de Sabrina Calvo paru aux éditions La Volte.

Podcasts (1)


Citations et extraits (162) Voir plus Ajouter une citation
- Les gens d'ici sont très attachés au lieu. On dit qu'on n'habite pas Le Corbu, mais qu'il vous habite.
- Vous voulez dire que Le Corbu serait hanté?
- Il s'agit plutôt d'une philosophie. Que tout le monde se responsabilise, comme s'il faisait partie d'un tout. C'est une tradition qui se perd.
Commenter  J’apprécie          200
C’est tout un monde qui s’est écroulé, un monde ancien qui portait le nom d’un mode de vie – un monde féodal qui taisait son identité, sa résilience à toute forme de justice. Depuis la nuit des temps, rien n’a pu empêcher une moitié de l’humanité de mettre l’autre en esclavage.

Commenter  J’apprécie          180
Le Gris voulait apprendre à la société à vivre avec moins, avec le nécessaire. Peut-être à saisir l'essence du bonheur, en le domestiquant dans un espace privé. À la fin de sa vie, il habitait seul, dans un cabanon fait sur mesure à Roquebrune, sur un bout de roche. Il était mort en nageant. L'exemple du héros sacrifié, célébré mais incompris. Ses projets utopiques ne sont plus aujourd'hui que des œuvres d'art, vécues de l'intérieur par des peuplades dont il ignorait tout. Sa ville rêvée de Chandargh, bâtie en Inde, est le témoignage d'un monde impossible. Le Gris avait marqué de son empreinte le réel. Mais le réel l'avait fui. Ici, dans cette Unité d'Habitation, subsistait encore l'étincelle. Son étincelle, placée là en attendant qu'il revienne à la vie, à travers ces murs.
Commenter  J’apprécie          150
Le jour où le nazisme sera rentable, tous les capitalistes seront nazis.

Commenter  J’apprécie          172
Ce n’est pas l’individualisme qui tue la société. C’est le moi d’abord.

Commenter  J’apprécie          170
Nous avons tellement appris à nous libérer sans agir, en prenant pour acquis ce qu’on nous donnait comme espace, qu’on s’est même demandé si on pourrait changer le monde en restant sur nos culs à rien foutre.
Commenter  J’apprécie          150
Downtown est devenu l’univers stérile auquel il aspirait du temps de sa gloire néo-capitaliste. Loin des marchandages de Chinatown et des souterrains exclusivement corporates, la surface est laissée aux ruines de chaînes de vêtements, aux fast-foods et aux micro-supermarchés. Une population fantôme continue ses errances de shopping, véritables rituels devenus religion – des zombis répétant des gestes habituels, sans plus aucun sens. De libéral à réactionnaire il n’y a qu’un pas. L’ancienne génération voyait les choses en noir et blanc, et au ralenti. Son incapacité à dépasser le bien-être matériel avait laissé un trou béant dans le vivre-ensemble.

Commenter  J’apprécie          120
La mention du Corbu fait chavirer les cœurs. Toujours, cette romance du créateur suprême, celui par qui tout a été possible. Le Gris. Qui peut aujourd'hui prétendre savoir ce qu'il y avait en lui? Une âme torturée, rationnelle jusqu'à la nausée, qui n'avait jamais exclu l'impossible désir de se tromper. Un homme de contradictions. Un homme qui avait passé sa vie au chevet de son œuvre, persuadé de pouvoir changer le monde en le réduisant, lui imposant une norme idéale qu'il avait déduite de ses études, de son instinct. Un visionnaire borgne -amblyope- qui voulait refaire l'humanité à son image. Le Gris avait entrepris tellement de projets, dessinateur, écrivain de talent, une vie ne lui avait pas suffi. Le Gris était un Fada.
Commenter  J’apprécie          110
What ?
Commenter  J’apprécie          150
— C’est quoi le plan ?
— Le plan A ? Rester digne.
— Et le B ?
— Tout démonter.

Commenter  J’apprécie          121

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Sabrina Calvo Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs de Sabrina Calvo (612)Voir plus

Quiz Voir plus

Wonderful

Le personnage principal est un médecin qui est ...

Boiteux
Asmathique
Borgne
Manchot

12 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Wonderful de Sabrina CalvoCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}