AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4.13 /5 (sur 173 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Dijon , 1972
Biographie :

Diplômée en Criminologie appliquée à l’expertise mentale, Sacha Erbel (un nom de plume) est fonctionnaire de police depuis plus de 20 ans.

Elle travaille au Service de la protection (SDLP) où elle est en charge de la protection rapprochée de différentes personnalités politiques ou civiles.

Elle est auteur d'un premier roman, "L’emprise des sens", publié en 2016.

Source : collectifpolar.wordpress.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Sacha Erbel   (9)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

« La mort est parfois préférable », la bande-annonce. Un thriller de Sacha Erbel. Yan est flic à la police judiciaire de Lille. Depuis quelque temps, un « passager clandestin » s'est invité dans sa vie : « l'Araignée », c'est le surnom qu'elle lui a donné. Alors que Yan traque l'auteur du meurtre d'un journaliste connu pour ses reportages à sensation, elle n'a pas d'autre choix que de composer avec son « invisible ennemie » : insidieuse, omniprésente, l'Araignée tisse sa toile, cuisante morsure dans ses chairs survenant n'importe où, n'importe quand… En parallèle, Brath, son collègue, enquête sur la mort étrange d'un homme retrouvé décapité, assis au volant de sa voiture, la tête reposant sur la banquette arrière. En équilibre sur un fil, Yan ne baisse pas les bras, avance sur son chemin de douleurs au risque de se perdre… définitivement. Roman disponible le 8 septembre 2022 (papier & numérique).

+ Lire la suite

Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
gabrielleviszs   30 novembre 2022
La mort est parfois préférable de Sacha Erbel
Elle se sent si lasse. Cette lutte de chaque instant pompe toute son énergie. Elle vit avec cette douleur en permanence, ce fléau rythme ses journées, ses nuits, son boulot, ses repos, sa vie, tout. Elle est en train de tomber dans un gouffre et ne trouve aucune branche laquelle s'accrocher. Elle s'asperge le visage d'eau froide pour atténuer ses joues rouges et ses yeux larmoyants, s'essuie avec des serviettes en papier presque aussi granuleux que du papier de verre. Yan observe son reflet quelques instants dans le miroir, puis ressort des toilettes, lessivée, mais l'air de rien. Sauf pour Brath. il sent que quelque chose ne tourne pas rond, ce n'est pas la première fois qu'il constate des comportements étranges chez son amie.
Commenter  J’apprécie          10
PartageTesPages   11 novembre 2021
L'emprise des sens de Sacha Erbel
« - Je n’ai pas eu besoin de connaître ton vécu pour voir la détresse qui est dans ton cœur. Tout cela t’a bien plus perturbée que tu ne le penses. Tu as réussi à compartimenter ta vie, à mettre ce qui te fait mal dans une petite boîte bien enfouie au plus profond de toi. De cette manière, tu peux continuer à t’épanouir dans ta vie professionnelle et dans tes relations avec tes amis, ainsi que ta famille. Mais la blessure est là malgré tout. Tu la caches bien, mais elle t’empêche d’avancer sentimentalement. » (p.153-154)
Commenter  J’apprécie          100
RomansNoirsEtPlus   08 septembre 2022
La mort est parfois préférable de Sacha Erbel
La fin c’est quoi? Est-ce qu’on flotte au-dessus de son corps en se moquant de ces pauvres cons qui pleurent autour d’une enveloppe vide? Est-ce que l’on part sans se retourner dans ce fameux tunnel, attiré par cette lumière douce et ardente à la fois? Ou est-ce qu’il n’y a rien? Rien du tout ? Sans être portée sur la religion, n’y aurait-il rien d’autre que le néant? Toute une vie construite de souvenirs pour que tout disparaisse aussi vite?
Commenter  J’apprécie          90
RomansNoirsEtPlus   06 septembre 2022
La mort est parfois préférable de Sacha Erbel
Tout le monde a un surnom ici, même les véhicules de la PJ. C’est leur monde à eux, leur seconde famille. Un repère dans une réalité qui montre l’être humain dans ce qu’il fait de pire. Ils passent plus de temps ensemble au boulot qu’avec leurs femmes et leurs enfants, alors ces surnoms, ce microcosme qu’ils se sont créé, c’est leur point d’ancrage à l’image d’une bulle d’air qui remonterait des profondeurs.
Commenter  J’apprécie          90
bagus35   27 août 2022
La mort est parfois préférable de Sacha Erbel
Et les médecins de cette même période ont continué d'attribuer tristesse et angoisse à l'action de la bile noire. Ils pensaient qu'elle imprégnait le cerveau et obscurcissait l'âme ,provoquant des hallucinations terrifiantes chez les mélancoliques .
Commenter  J’apprécie          60
PartageTesPages   09 novembre 2021
L'emprise des sens de Sacha Erbel
« - Ton avenir n’est pas celui que tu crois ! Il est beaucoup plus incertain ! » (p.24)
Commenter  J’apprécie          70
PartageTesPages   10 novembre 2021
L'emprise des sens de Sacha Erbel
« Comment pouvait-on être ami un jour, et agresseur le lendemain ? » (p.42)
Commenter  J’apprécie          70
collectifpolar   06 août 2022
La mort est parfois préférable de Sacha Erbel
– T’inquiète, Yan, j’ai du boulot pour toi aussi. Tu vas avec Granulé sur une scène de crime dans le Vieux Lille. »

Ça, c’est la voix de Luce, commandant et responsable de l’autre groupe, auquel Yan appartient. Elle passe la tête par l’entrebâillement de la porte, un petit sourire malicieux sur son visage. Yan éteint son ordinateur, pose le casque audio et lance un :

« Quelle chance ! Deux scènes de crime à trente secondes d’intervalle. Et on a droit à quoi, nous ?

– Un mec, noyé dans son bain, la tronche défoncée, a priori, c’est son appart. Vous y allez et vous me tenez au jus. Le proc est un peu sur les dents, là !

– Tu m’étonnes.

– Des journalistes sont déjà sur place.

– Pourquoi ?

– À toi de me le dire. Bon, maintenant, filez, tous les deux ! »
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolar   03 avril 2020
L'ombre de Nola de Sacha Erbel
Talia se rapproche de son amie. Elle cherche son regard, mais Azaïa a peur, on dirait. Elle est comme hypnotisée par ce qui se passe sur le mur derrière elle. Cette ombre maléfique est en trains d’obscurcir son être. Hounsi n’est plus là. La prêtresse originelle a disparu. La pureté est en train de laisser la place a Mal absolu. Le Mal Surnaturel. Celui qui ne voit pas. Celui qu’on ne décèle pas. Que personne ne veut croire. A part peut être ici. Azaïa avale sa salive. Difficilement toutefois.
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolar   17 octobre 2019
L'emprise des sens de Sacha Erbel
Le premier contact de l’enfant avec ce monde fut le carrelage gras d’une cuisine et une mère qui le haïssait déjà.

Lorsqu’il pleurait, elle le secouait dans tous les sens, à tel point qu’une fois, le tenant par les pieds, la tête du petit heurta violemment un barreau de son lit.

Il lui arrivait de ne pas le changer durant deux journées entières. Quand il la réveillait la nuit, elle se levait, mais au lieu de le rassurer, de le cajoler, elle se mettait à lui hurler dessus en récitant des passages de la Bible.

Elle parlait de lui comme d’une chose répugnante.

Cette chose s’appelait James.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Quel est le bon titre des livres de William Shakespeare ?

Roméo et ... ?

Julianne
Judith
Juliette
Juliet

10 questions
57 lecteurs ont répondu
Thème : William ShakespeareCréer un quiz sur cet auteur