AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.88/5 (sur 486 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Bruxelles , le 13/02/1979
Biographie :

Salvatore Minni est un auteur belge de roman policier.

Dès son plus jeune âge, il est attiré par toutes les formes d'écriture. Il commence à mettre sur papier ses écrits durant l'adolescence : textes lyriques et nouvelles font désormais partie de son quotidien.
Il se passionne pour la rhétorique à travers la richesse de la langue française.
Fasciné par les langues en général, il entreprend des études de traducteur. Le métier de professeur lui permettra ensuite de transmettre sa passion aux étudiants qu'il croisera lors de ses cours.
À travers ces années et ses expériences, tant professionnelles que privées, les idées ne cesseront de fuser en grand nombre et donneront finalement naissance à l'écriture d’histoires à multiple facettes...

La première version de son roman « Claustrations » a été publiée à compte d’auteur en septembre 2015.
Mais le travail d’un écrivain n’est jamais fini…
Il est toujours possible d’améliorer, d’étoffer, de peaufiner son roman notamment grâce aux conseils avisés et l'expertise d'un maître du thriller français.
Il a donc décidé de participer au Prix du Suspense psychologique 2017 .
« Claustrations » a obtenu LA SECONDE PLACE DU CLASSEMENT !

L’histoire reste la même.
Celles et ceux qui ont déjà lu « Claustrations » découvriront , dans cette version éditée par les éditions Nouvelles Plumes, de nouveaux passages, des aventures inédites vécues par les différents personnages. Les néophytes, eux, pourront la découvrir avec un regard neuf.

Ne craignez pas l'obscurité...
Retrouvez toute l'actualité de Salvatore Minni :
* site web: http://www.salvatoreminni.com
* Facebook: facebook.com/salvatoreminniofficiel
* Twitter: twitter.com/Sal_Min13
* Instagram: instagram.com/Sal_Min13

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Salvatore Minni   (10)Voir plus


Entretien avec Salvatore Minni pour Claustrations publié chez Editions Nouvelles Plumes


Dans votre premier roman Claustrations, édité chez Nouvelles Plumes, vous parvenez à mener petit à petit le lecteur dans une confusion comparable à celle des personnages. Comment vous y êtes-vous pris pour créer ce trouble et comment êtes-vous parvenu à ne pas vous perdre vous-même dans l`histoire ?

Votre affirmation est un énorme compliment, merci ! Mon objectif est donc atteint. C`est exactement l`objectif que je me fixe lorsque j`écris une histoire. Mon désir est de prendre le lecteur par la main et de l`entraîner dans un univers qui va le bousculer, l`intriguer, le déstabiliser. Lors de ce voyage qui va durer entre 200 et 300 pages, mon souhait est que le lecteur se mette à la place du personnage. Qu`il halète, qu`il angoisse, qu`il se sente enfermé dans le monde que j`ai créé.
Je n`ai pas de recette secrète « troubler le lecteur », malheureusement. Disons que j`écris au feeling. Rien n`est calculé à l`avance. Je m`installe devant mon ordinateur je tape des mots. Un personnage se profile petit à petit. Une situation se dessine. Là est le point de départ. le lendemain, un autre personnage s`impose à moi. J`ai toujours le sentiment que ce sont eux qui écrivent l`histoire. Je ne suis pas tout seul dans ma tête !
Le plus compliqué est, évidemment, de ne pas me perdre dans les méandres de mon histoire. Je relis toujours le dernier paragraphe écrit la veille avant de me mettre à écrire. Lorsque l`écriture a atteint un stade avancé, je relis l`histoire de chaque personnage pour éviter les incohérences. Ce qui peut paraître étonnant, je n`ai pas écrit l`histoire des quatre personnages séparément pour les réunir ensuite. Le roman a été rédigé tel vous l`avez lu : Charles et Rose se sont tout d`abord imposés. Ensuite, Clara. Et ainsi de suite.




Les personnages que vous avez créés dans votre roman sont-ils inspirés d`un vécu ou alors sont-ils totalement inventés ? Pourquoi ce choix de « casting » ? Qu`est-ce qui vous intéressait dans ces personnages ?

Je ne les ai pas choisis. J`ai concerté mes autres « moi » et nous sommes tombés d`accord. Non, je plaisante, comme je l`ai dit précédemment, les personnages s`imposent à moi. Je ne tiens pas de fiches, par exemple. J`ai le sentiment de ne rien calculer. Les personnages sont inventés de toute pièce. Seulement, je dois avouer qu`une part de ma personnalité se retrouve en chacun d`entre eux. Évidemment, tout est exacerbé, je vous rassure. Mais disons que mes forces, mes faiblesses, mes folies ou du moins, certaines d`entre elles, se retrouvent dans chaque personnage. Clara est une battante. Françoise est plus fragile. Charles est doux. Concerto est instable. Je suis un peu de tout cela. Comme chaque être humain qui peuple notre belle planète. Ce qui m`intéresse justement c`est de développer chez chaque personnage, une part qui se retrouve dans chacun d`entre nous.



Le lecteur ne sait plus où et avec quel protagoniste il est, et n`arrive plus à distinguer le réel du fictif. Avez-vous imaginé ce scénario avant d`écrire le roman, ou l`inspiration et le dénouement sont-ils arrivés en même temps que l`écriture ?

Encore une fois, merci du compliment. Si le lecteur ressent toute la confusion de certains personnages, j`ai touché ma cible ! Je n`ai pas vraiment imaginé ce scénario en tant que tel. Ce qui s`est très vite imposé, c`est le sentiment d`enfermement. Ce thème a pris très rapidement le dessus. J`ai cherché à rendre le lecteur claustrophobe, le temps d`une lecture. Ensuite, l`inspiration (qui peut être provoquée par une simple conversation entendue dans le métro) et le dénouement sont arrivés en cours d`écriture. Je ne sais d`ailleurs jamais comment vont se terminer mes romans. Je laisse les personnages me surprendre. Il est clair qu`inconsciemment, je suis influencé par les livres que je lis, les séries ou films que je regarde. Vous connaissez « Black Mirror » ? Criant de justesse et de vérité. le nombre de fois où je me suis retourné vers ma moitié : « Waouh, j`aurais aimé l`écrire, cet épisode ! »



Dans votre roman, il est question de quête de vérité. Pourquoi avoir choisi d`aborder ce thème ? Est-ce une thématique importante pour vous ?

Bien sûr, je déteste les mensonges. de toute manière la vérité finit toujours par éclater, alors pourquoi mentir ? Mais là, je m`écarte du roman. Certains personnages sont, comme vous le disiez précédemment, dans une confusion totale. Ils ne savent où ils sont, pourquoi ils s`y trouvent et tentent de découvrir ce pourquoi, justement. Je suis une personne qui a toujours besoin de comprendre les choses. Tiens, je suis dans telle ou telle situation, comment en suis-je arrivé là ? Et c`est exactement ce que mes personnages vivent. Que s`est-il passé ? Qui suis-je ? Pourquoi m`a-t-on enfermé ? Ce besoin de savoir, de comprendre, de découvrir ce que cachent les apparences. C`est essentiel pour avancer dans la vie !



Travaillez-vous sur l`écriture d`un nouveau roman ? Si oui, sera-t-il un thriller psychologique ou un genre totalement différent ?

Oui, je travaille sur le prochain roman, je viens de taper le mot « fin ».
Maintenant, commence la phase de relecture, de corrections, d`adaptations, d`améliorations. Roman rédigé, mais il faudra encore un peu de patience avant de le trouver en rayon. C`est un thriller psychologique. Il semblerait que je ne sois pas fait pour écrire des histoires romantiques ou des comédies. J`ai encore pas mal de démons qui ne demandent qu`à s`exprimer !



Quelques questions sur vos lectures



Quel est le livre qui vous a donné envie d`écrire ?

Cosmétique de l`ennemi de ma compatriote, Amélie Nothomb.



Quel est le livre que vous auriez rêvé d`écrire ?

Mr Murder de Dean Koontz.



Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

Un animal doué de raison de Robert Merle.



Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Aucun… Je n`ai malheureusement pas le temps de relire les livres que je lis.



Quel est le livre que vous avez honte de ne pas avoir lu ?

Les fourmis de Bernard Werber dont j`ai pourtant lu tous les autres romans ! Quel visionnaire !



Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

Lorsque j`étais une oeuvre d`art d`Eric-Emmanuel Schmitt, sans hésitation !



Quel est le classique de la littérature dont vous trouvez la réputation surfaite ?

Je préfère de loin la littérature contemporaine aux classiques imposés par les programmes scolaires, je dois l`avouer. Mais s`il vous faut un titre, je dirais La cousine Bette De Balzac.



Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

"Le combat spirituel est aussi brutal que la bataille d`hommes…" Arthur Rimbaud.



Et en ce moment que lisez-vous ?

La mémoire fantôme de Franck Thilliez.


Claustrations de Salvatore Minni aux éditions Nouvelles Plumes :


Entretien réalisé par Lara Debelle.

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Claustrations de Salvatore Minni aux éditions Phénix Noir https://www.lagriffenoire.com/1100293-romans-claustrations.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editionsphenixnoir
+ Lire la suite

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
Fébrile, je me décidais à décrocher.
Décrocher... Intéressant que la langue française ne nous ait pas proposé un autre mot, vu notre époque. On ne décroche plus, on touche le cercle vert pour répondre de nos jours.
Commenter  J’apprécie          110
L'éducation n'avait rien à voir avec la lecture, ou plutôt, l'écoute d'un texte religieux. Elle devait permettre à la population de réfléchir, de s'émanciper, d'avoir un regard objectif et d'améliorer cette sinistre existante
Commenter  J’apprécie          60
Un nôtre monde…
Regarde la couleur du monde,
La grisaille de l’existence.
Tant de morosité m’inonde :
Levons le voile, la nuit nous guide.
Comment pourrais-je fuir
Là-bas où tout est pur ?
Dis, c’est normal, cette frayeur ?
Comment faire pour m’enfouir
Dans la beauté de la lumière ?
Le Jour J est proche.
Je marche, marche, marche…
Une vie meilleure pour demain…
Je laisse s’échapper mon esprit.
Écoute mes prières !
J’aperçois la lumière !
Un jour peut-être le repos…
Une vie meilleure pour demain ?
Je connais son chemin.
Je marche, marche, marche…
Et m’offre
À Dieu…
Commenter  J’apprécie          50
N’oublie jamais qui tu es...
Commenter  J’apprécie          82
Salvatore Minni
Ce roman a pour objectif de vous déstabiliser, de vous intriguer, de vous… enfermer. De nombreuses questions vont vous assaillir. Vous allez m’adorer et certainement me détester aussi. Peut-être allez-vous même adorer me détester…
Commenter  J’apprécie          40
"Enfermé dans la souffrance, isolé dans le plaisir, solitaire dans la mort, l'homme est condamné, par sa condition même, à ne jamais satisfaire un désir de communication auquel il ne saurait renoncer..." Gaston Berger
Commenter  J’apprécie          40
-Donc, vous faites ce qu'on vous demande sans poser de questions ? cria-t-elle. Vous parlez d'humanité, mais est-ce digne d'un être humain d'agir comme vous le faites, sans réfléchir ?
Commenter  J’apprécie          40
Ce roman a pour objectif de vous déstabiliser, de vous intriguer, de vous... enfermer. De nombreuses questions vont vous assaillir. Vous allez m’adorer et certainement me détester aussi. Peut-être allez-vous même adorer me détester...
Commenter  J’apprécie          30
Je levai les yeux au ciel. Bleu. Un bleu éblouissant. Un bleu qui me fit sourire de plaisir. Un bleu qui me narguait. Un bleu qui savait. Qui savait que je m'apprêtais à vivre la journée la plus éprouvante de ma vie
Commenter  J’apprécie          20
Une poignée de minutes plus tard, ils étaient tous deux installés à une table devant une tasse de café. L’endroit ne payait pas de mine, mais ilétait convivial. Du bois couleur miel du sol au plafond, des tables rondes dont l’état témoignait du temps qui avait passé. Le bar n’était pas très fréquenté à cette heure-là, cela leur permettrait de discuter au calme et en toute discrétion.
— Je veux que tu me racontes tout, lâcha Sophie.
— Je t’ai déjà tout dit, il me semble.
— Paul ! J’ai besoin de savoir ! Je veux que tu me dises ce qui s’est passé dans cette fichue cuisine !
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Salvatore Minni (530)Voir plus

Quiz Voir plus

Le roman de Renart

Renart est un:

loup
blaireau
renard
rat

11 questions
141 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..