AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.25 /5 (sur 8 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Bruxelles. , le 9 février 1972

Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   01 décembre 2017
La drogue dans mes veines mes enfants dans la peau de Samanta Borzi
Tout dire, même un peu, au public ne nous met plus à l’abri des secrets qui sont les derniers gardiens de notre psychisme et de notre espace le plus intime : le jardin secret. Il ne nous est pas interdit de garder le secret sur nos secrets. Si le secret est le langage de l’impossible à dire, il demeure aussi une censure sur la parole. Le secret n’étant pas seulement quelque chose qu’il y aurait à cacher ou à garder par devers soi, confirme Derrida, parfois le secret est lourd, trop lourd à porter seul. Si une partie de nos secrets nous échappe, c’est qu’ils nous sont, à nous-mêmes, encore secrets, nécessairement secrets.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   01 décembre 2017
La drogue dans mes veines mes enfants dans la peau de Samanta Borzi
Qui sommes-nous pour juger, voire même tenter de comprendre l’histoire d’une petite fille, d’une jeune fille, puis d’une femme qui s’est embrouillée dans les méandres de la tristesse, de l’échec, de la soumission, de l’humiliation, de la dépendance ? Qui suis-je, moi, clinicien, qui ai eu l’honneur de faire un bout de chemin de vie avec Samanta pour faire écho de mon témoignage, nécessairement tenu aussi au secret ? Qui est-elle, elle, Samanta, avec toute l’énergie et l’humanité qui l’habitent pour ainsi partager une histoire de vie aussi douloureuse ? Toute son histoire qui nous est donnée à lire ne suffit pas à comprendre combien sa décision de vivre peut, et à quel prix, prendre le dessus sur la tentation de tous les jours, de l’échec, de la dépression de l’angoisse, de la non-vie.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   01 décembre 2017
La drogue dans mes veines mes enfants dans la peau de Samanta Borzi
Mes silences sont des appels au secours. Il m’arrive de m’imaginer que l’on vient m’enlever pour me donner à une famille qui n’aurait pas d’enfant et qui se rendrait compte quelle merveilleuse petite fille je suis. Je fais des allers-retours entre le domicile de mon père et celui de ma mère, habitant une fois chez l’un puis chez l’autre. Malheureusement, je ne me sens en sécurité nulle part. Ce qui est avantageux chez maman, c’est qu’elle me laisse pas mal de liberté. J’ai les clés de la maison, et je suis très autonome. Elle me fait confiance, la seule condition étant d’être rentrée quand le soleil se couche.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   01 décembre 2017
La drogue dans mes veines mes enfants dans la peau de Samanta Borzi
La dépendance aux toxiques est devenue cet espace vital duquel tout s’opère et s’organise, comme tout se perd et se quitte. Le corps souffrant peut en dire long sur l’unisson toxique : il est parole. Il dit une partie de la vérité tue ou cachée. La parole, dépossédée du corps, se murmure maintenant dans les secrètes turpitudes du choc des meurtrissures. Corps abîmé, humilié, meurtri mais qui se tient droit. Parfois. Puis s’écroule par l’émission des ondes de la souffrance. Finalement, la toxicomanie, comme toutes les pathologies de l’excès, n’est-elle pas l’évitement du contact social intime ?
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   01 décembre 2017
La drogue dans mes veines mes enfants dans la peau de Samanta Borzi
Le recul me permet de comprendre que toutes ces épreuves endurées n’ont pas été vaines, qu’elles m’ont reconnectée à mon « moi » véridique et devant la prise de conscience de tout ce chemin parcouru, je reste malgré tout fière de mon parcours.

Mais il ne s’agit pas de moi mais bien des dommages collatéraux que ces mauvais choix ont engendrés, mes enfants n’avaient rien demandé et ils en ont souffert.

Je reste positive en aimant penser que leur capacité de résilience est énorme et que si Dieu le veut, il nous reste du temps pour nous rattraper.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   01 décembre 2017
La drogue dans mes veines mes enfants dans la peau de Samanta Borzi
S’il y a bien une chose que j’ai apprise avec la cocaïne, c’est que, une fois c’est de trop et mille fois ce n’est pas assez. Ce produit est de loin, pour moi, plus dangereux que l’héroïne.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   01 décembre 2017
La drogue dans mes veines mes enfants dans la peau de Samanta Borzi
Le réveil est souvent très douloureux car le nombre de plaies sur mon corps est hallucinant. Mes bras, mes jambes, mes pieds, mes cuisses sont couverts d’ulcères tellement je me pique.

J’en suis arrivée parfois à avoir la drogue mais à ne plus savoir l’injecter. Je n’ai plus de veine, plus de voie d’entrée.

Pour une injection réussie, il m’arrive de me piquer plus de 10 fois !

Lorsque je suis en manque, il n’y a plus d’endorphines secrétées naturellement, plus de protection contre la moindre douleur.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   01 décembre 2017
La drogue dans mes veines mes enfants dans la peau de Samanta Borzi
Comme dans une greffe, il va falloir que nous décidions si nous vous opérons, mes deux collègues et moi-même. Ceci pour être certains que vous ne gâcherez pas cette chance en vous mettant de nouveau en danger. Je tiens à vous dire qu’en ce qui me concerne, c’est oui. J’ai bien senti que vous étiez motivée et j’espère ne pas me tromper. Je ferai tout pour convaincre mes collègues.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   01 décembre 2017
La drogue dans mes veines mes enfants dans la peau de Samanta Borzi
Comme quoi, il suffit parfois de trouver une personne qui croit en vous pour finir par y croire aussi.

J’ai toujours eu une volonté à toute épreuve ; par contre, j’ai toujours eu besoin d’un moteur.

Je ne suis pas d’un naturel patient et je sais ce que je veux, mais si je résume, je suis tenace et déterminée, c’est peut-être pour cela que je suis encore en vie.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   01 décembre 2017
La drogue dans mes veines mes enfants dans la peau de Samanta Borzi
Les hallucinations auditives, olfactives, et visuelles font leur apparition.

Mes capacités sensorielles sont décuplées.

Ma perception des choses est exacerbée. Le moindre petit bruit ou un simple courant d’air me terrorise.

Pour moi, c’est l’enfer ! Je mets alors du journal aux fenêtres et me munis d’un couteau dans une main et de ma Bible dans l’autre.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Rions avec les écrivains français

Ce romancier a beaucoup contribué à l'essor de la publicité cinématographique et télévisuelle, permettant ainsi l'essor de ces spots qui en quelques minutes livrent la quintessence de nos turpitudes quotidiennes. Lui, pour les décrire, a noirci des pages et des pages et produit des dizaines de romans....

Romain Gary
Michel Houellebecq
Pierre Lemaître
Honoré de Balzac
Guy de Maupassant

10 questions
136 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , écrivain homme , littérature française , mots , jeux de mots , absurde , AppréciationCréer un quiz sur cet auteur