AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques de Sara Paretsky (7)
Classer par:   Titre   Date   Les plus appréciées
Sale temps
  18 août 2018
Sale temps de Sara Paretsky
C'est mon premier livre de Sara Paretsky, avec ce livre, Sale temps, acheté par hasard et d'occasion. Maintenant que je l'ai fini, j'essaie d'en savoir un peu plus. Cette auteure américaine écrit une série de romans policiers avec une héroïne Vic Warshawski, fille de flic, avocate reconvertie en détective privé, d'ascendance moitié polonaise, moitié italienne. Une nana costaude qui n'hésite pas à se jeter dans la mêlée pour démêler les intrigues les plus complexes, avec si possible, la défense de la veuve et de l'orphelin, tout ceci au sens figuré bien entendu.



Sale temps figure au milieu de la série, qui continue à se nourrir de nouvelles productions. Une jeune émigrée, a priori évadée de prison, meurt devant Vic dans les rues de Chicago. S'en suivent quelques événements un peu mystérieux et bizarres qui vont pousser Vic à chercher à comprendre et à résoudre, d'autant que sa vie et son agence de détectives, à moins que ce ne soit l'inverse, sont menacées.



Une galerie de personnages très intéressants, depuis son vieux voisin gardien de chiens, les amants passés et futurs. Une description de la ville de Chicago, de ses attraits, de ses soucis.



Une intrigue de haut niveau, dont la profondeur ne diminue pas jusqu'au dénouement, ce que je trouve assez rare.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Angle mort
  20 janvier 2020
Angle mort de Sara Paretsky
Pourquoi les ennuis arrivent-ils toujours quand on va partir en vacances ? C'est la question que se pose Vic Warshawski, en découvrant une jeune femme et ses trois enfants réfugiés dans le sous-sol de son immeuble. C'est la question qu'elle se pose encore, quand, venue faire une visite de routine à son bureau, elle y découvre un cadavre... Non, décidément, la bonne ville de Chicago n'est pas de tout repos, en ce moment... Et si les vacances de Vic allaient consister à échapper aux trafiquants de tous bords et de tout poil qui cherchent à la faire disparaître ? Plutôt sportif, comme vacances, me direz-vous ? Certes, mais le repos et Warshawski sont encore loin d'être des amis !



Une enquête plus dangereuse que jamais dans les milieux huppés de Chicago, et chez les requins du bâtiment.
Lien : https://collectifpolar.com/
Commenter  J’apprécie          70
Angle mort
  08 juin 2018
Angle mort de Sara Paretsky
L'emploi du temps de Vic Warsharwski, détective privée à Chicago, est particulièrement chargé.



Elle est menacée d'être expulsée de son bureau par ses propriétaires qui veulent abattre l'immeuble. Elle doit finir sa comptabilité pour envoyer sa feuille d'impôt. Elle doit découvrir pourquoi Lamia, une entreprise publique composée exclusivement de femmes qui devait construire un immeuble pour les sans-abris, se voit refuser les crédits bancaires dont la société a besoin. Elle doit trouver un emploi à un jeune homme, Ken, condamné à deux cents heures de travail au service de la communauté, pour avoir piraté les ordinateurs du ministre de la Défense.



Une femme accompagnée de ses trois enfants s'est réfugiée dans la cave de son immeuble. Elle tente de la raisonner mais en vain. La femme disparaît avec ses mômes. Vic contacte un employé de la municipalité afin qu'il se renseigne sur le refus de la banque. L'homme, soumis à des pressions, décline le travail. Vic participe à une soirée organisée par un professeur de droit, Fabian Messenger, en l'honneur de l'un de leurs anciens professeurs. Au cours du repas, Deirdre, femme de Fabian et membre avec Vic d'une association caritative, est particulièrement éméchée. Elle lâche quelques phrases perfides à l'encontre de certains des invités dont Alec Gantner, fils du sénateur, Blakely, président de la Gateway Bank.



Emily, la fille des hôtes, est considérée comme la bonne d'enfants, s'occupant de ses deux frères. Vic assiste à des scènes violentes au cours desquelles Fabian bat sa femme. Elle soupçonne aussi Fabian d'exercer un droit de cuissage sur sa fille. Fabian fort en colère lui conseille de s'adresser à Heccomb, responsable de Home Free, une œuvre de charité.



Le cadavre de Deirdre est retrouvé dans le bureau de Vic qui est soupçonnée du meurtre. Le disque dur de son micro-ordinateur est totalement effacé. Emily disparaît avec ses frères et Fabian accuse Vic de les cacher. Vic ne trouve aucun appui auprès des policiers dont Conrad son amant. La batte de base-ball appartenant à Fabian est retrouvée dans la chambre d'Emily, tâchée de sang. La jeune fille est accusée du meurtre de sa mère mais Vic est persuadée que le meurtrier est Fabian.



De l'eau s'infiltre dans les caves du quartier du Loop. Vic aidée de son voisin s'infiltre dans les tunnels souterrains et parvient à sauver Emily, ses frères et la jeune femme toujours accompagnée de ses enfants dont l'un décèdera peu après. Ken se fait entreprenant auprès de Vic et celle-ci lui demande de réinitialiser son ordinateur. Il récupère les fichiers de comptabilité et un message sibyllin de Deirdre. Vic est éconduite par Heccomb de Home Free mais elle s'obstine et s'introduit nuitamment dans les locaux. Elle découvre dans un classeur cinq millions de dollars. En compagnie d'un journaliste elle visite un chantier de Home Free et s'aperçoit que les ouvriers sont des Roumains en situation irrégulière. Peu après elle se sent suivi dans ses déplacements. Son bureau est visité, elle est assommée ce qui lui vaut un stage à l'hôpital.







Pas de temps morts dans cet ouvrage de près de quatre cent cinquante pages. Les scènes d'action défilent, Sara Paretsky ne lésinant pas sur les moyens. Elle dénonce la collusion entre les hommes d'affaires et les hommes politiques, la protection dont ils jouissent.



La police ferme l'œil, préférant accuser des innocents ne possédant pas de relations. Vic se bat contre les machos battant leurs femmes, violant leurs enfants.



Une sorte de Don Quichotte moderne face à des moulins qui ne sont pas en voie d'extinction d'après ce roman où les personnages féminins subissant les mauvais traitements leur conjoint sont légion.
Lien : http://leslecturesdelonclepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Un clergé pas très régulier
  28 mai 2010
Un clergé pas très régulier de Sara Paretsky
Une enquête inédite de Warshawski, écrite en 1985.
Commenter  J’apprécie          20
Chronique d'une mort assurée
  28 décembre 2019
Chronique d'une mort assurée de Sara Paretsky
Très beau roman policier avec une belle énergie. L’histoire de ce financier ambigu, de sa famille divisée, des syndicalistes corrompus, des personnages doubles, le tout sur un fond de lutte de classe à Chicago, est jouissive. Les liens d’amitié de la détective héritière d’une grande tradition américaine permettent de construire un personnage humain, complexe, loin des super héros. Elle se déplace en ville en suivant avec attention les lignes de rupture entre classes sociales. Les repas sont des movements importants où se nouent les liens amicaux et où la vérité se met à émerger. J’ai lu ce livre dans une traduction en grec de Petros Markaris, auteur célèbre de romans policiers et l’héroïne de Paretzky est la version féminine et américaine du policier Charitos, personnage récurrent de Markaris : l’une et l’autre sont fins gourmets et portent beaucoup d’importance aux déplacements en ville. Ce qui est très beau dans ce livre est cette amitiés entre une femme médecin et la détective privée qui permet de résoudre véritablement l’énigme policière. Le rôle aussi d’une très jeune héritière qui se rebelle contre toute sa famille et de ce fait aussi contre les autorités corrompues, est essentiel dans le roman moderne, féministe, classique dans son écriture et vraiment agréable.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Un clergé pas très régulier
  16 novembre 2019
Un clergé pas très régulier de Sara Paretsky
Un polar assez délicieux. Les années 80, le froid, une église opaque, une femme libre. Quelle belle époque !!!
Commenter  J’apprécie          10
Sale temps
  30 mai 2013
Sale temps de Sara Paretsky
Les polars de Sarah Paretzky sont quelque chose à part. Le détective est une femme et elle a sa manière à elle de résoudre ses cas.

Et c'est aussi la langue de ces romans qui est intéressante pour moi.
Commenter  J’apprécie          10


Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Alice de David Moitet

Comment s'appelle le personnage principal ?

Samantha
Alice
Albert
Suzanne

4 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fiction , intelligence artificielle , suspenseCréer un quiz sur cet auteur