AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.59 /5 (sur 100 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Granby , 1990
Biographie :

Sarah-Maude Beauchesne a fait des études en création littéraire à l'Université du Québec à Montréal (UQAM).

Elle a publié des textes notamment dans la revue de littérature pop "Biscuit chinois".

Elle a publié son premier recueil de nouvelles et de poésie, Les Je-Sais-Pas chez publie.net, et tient depuis 2010 un blog : Les Fourchettes.

Coeur de slush (2014) est son premier roman.

Parallèlement, elle planche sur le scénario d'un film qui sera réalisé par Sébastien Landry.

Autre projet en chantier pour la Granbyenne d'origine: la web-série Les Presqu'histoires, qu'elle a coécrite avec sa grande amie Zoé Pelchat-Ouellet, vient de voir son tournage terminé en octobre 2014.

Sarah-Maude Beauchesne vit à Montréal.

page Facebook:
https://www.facebook.com/sarahmaude.beauchesne

blog Les Fourchettes:
http://www.lesfourchettes.net/

Les Fourchettes | Facebook:
https://www.facebook.com/fourchettes

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Sarah-Maude Beauchesne   (13)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le Salon dans tes oreilles - S1E10 - Être une jeune femme en 2020 Que signifie être une jeune femme en 2020? Est-ce vouloir changer le monde pour vivre dans un environnement plus égalitaire? Est-ce lutter pour que nos voix soient entendues? Est-ce redéfinir (sans arrêt) ce que c'est qu'être une femme? Avec: Sarah-Maude Beauchesne, autrice Mia Caron, autrice Daphné B., autrice Caroline Dawson, autrice Judith Lussier, animatrice Livres: Sarah-Maude Beauchesne, Les fourchettes : une vingtaine complexe et sensuelle, éditions HURTUBISE. https://www.salondulivredemontreal.com/livres/les-fourchettes-une-vingtaine-complexe-et-sensuelleMia Caron, L'après-Jérôme, Éditions MICHEL QUINTIN. https://www.salondulivredemontreal.com/livres/l-apres-jerome Daphné B. , Maquillée, aux éditions MARCHAND DE FEUILLES. https://www.salondulivredemontreal.com/livres/maquilleeCaroline Dawson, Là où je me terre, ÉDITIONS DU REMUE-MÉNAGE. https://www.salondulivredemontreal.com/livres/la-ou-je-me-terre Le Salon dans tes oreilles est un balado issu des entrevues, tables rondes, et cabarets enregistrés dans le cadre du Salon du livre de Montréal 2020. Écoutez des auteurs, autrices et personnalités parler de livre, de lecture et d'écriture et échanger autour des cinq thématiques suivantes: le Féminisme, la Pluralité des voix, 2020, et après?, Récit et inspiration et Famille et enfance. Bonne écoute! Abonnez-vous: https://feeds.buzzsprout.com/1678609.rss Retrouvez la version vidéo ici: https://youtu.be/AgK9Zg7cMzc

+ Lire la suite

Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   22 octobre 2014
Coeur de slush de Sarah-Maude Beauchesne
On pense aux garçons qu’on ne connaît pas, qui sont là-bas, qui sont beaux, sûrement, qui ne sont pas fins, souvent. On pense aux garçons qui nous font rire avec leur maladresse, aux garçons qui sont juste beaux de la face et pas du dedans, et aux garçons qui sont beaux de partout aussi.
Commenter  J’apprécie          110
rkhettaoui   22 octobre 2014
Coeur de slush de Sarah-Maude Beauchesne
Entre sœurs, c’est compliqué et ça ne l’est pas en même temps, c’est de l’amour fou et de l’envie, c’est de l’amour fou et de la douce jalousie. Mais je crois qu’en vieillissant, ça deviendra de l’amour tout court.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   22 octobre 2014
Coeur de slush de Sarah-Maude Beauchesne
On croise des gens dans le noir. Il y a des amoureux qui s’embrassent sur les bottes de foin, des filles qui pleurent sûrement parce que ci, parce que ça, parce que n’importe quoi. Les filles pleurent parce que lui, il a dansé avec elle, parce qu’elle, elle a embrassé lui, parce que lui, il a trop bu et parce qu’elle, elle avait des attentes et que c’est bien moins le fun que prévu.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaoui   22 octobre 2014
Coeur de slush de Sarah-Maude Beauchesne
À dix-sept ans, les garçons ne savent pas quoi faire d’un corps de fille. Je veux rencontrer un presque homme qui ne sera pas mal à l’aise devant une moi toute nue, gênée, pas sûre, mais sûre en même temps. Je veux le voir, dans le noir, me regarder me déshabiller, je veux qu’il parle tout bas, doucement, qu’il sache quoi faire, comment faire. Je ne veux surtout pas qu’il ait plus peur que moi de mal faire les choses.
Commenter  J’apprécie          50
Puce5   06 juin 2020
Coeur de slush de Sarah-Maude Beauchesne
Billie-Lou,

Est-ce que je t’ai fait mal, est-ce que je t’ai fait de

la peine ?

Est-ce que c’est parce que je suis pas capable de

t’aimer ?

Parce que non, je suis pas capable. Toi, es-tu

capable ?

J’espère que non parce que ça me fendrait le cœur

(ouais, j’ai un cœur finalement).

T’es belle en maudit. C’est compliqué les senti-

ments.

Bye,

Pierre
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   22 octobre 2014
Coeur de slush de Sarah-Maude Beauchesne
Elle est parfaite, c’est une femme, une vraie. Du corps jusqu’au dedans de la tête.Moi, quand je suis triste, je redeviens une fille-enfant et quand je ne suis plus triste, je suis presque une fille-femme, ça devient mêlant des fois.
Commenter  J’apprécie          40
Puce5   06 juin 2020
Coeur de slush de Sarah-Maude Beauchesne
J’en ai croisé souvent des beaux garçons qui reluisent, qui marche droit, la tête haute, les épaules en carré, les cheveux un peu longs, les dents droites, le sourire qui ’’shine’’. Mais Pierre, lui, il est tout ça, en plus d’avoir toutes sortent de cœurs en lui ; des cœurs en forme de plein de choses, des cœurs qui décident de tout, des cœurs doux, super doux, des cœur durs aussi. Pierre a tout plein de cœur bien cachés en lui.
Commenter  J’apprécie          30
Cielvariable   30 janvier 2018
Lèche-vitrines de Sarah-Maude Beauchesne
Je deviens émotive en admirant mes deux meilleures amies qui sont encore là après tout ce temps, après mes histoires de coeur compliquées, ma famille éclatée, mes sautes d’humeur, mes coups de tête. Elles m’ont vue me relever après Pierre, rêver avec Erik, puis retomber de mon nuage parce que l’amour n’était pas assez fort pour que je sois heureuse d’être la blonde de quelqu’un.



C’est difficile d’entretenir des amitiés à notre âge. On est tellement concentrées sur ce qu’on veut devenir qu’on oublie presque qu’on a besoin de la douceur de nos amies pour bien fonctionner. Et à mesure qu’on devient de vraies femmes avec des rêves et des ambitions et des hanches et des cheveux soyeux et des ongles moins rongés, on ne peut s’empêcher de se comparer, de s’envier.



Des fois, je vais jusqu’à leur en vouloir d’être plus ci ou plus ça que moi. Mais je me parle fort et j’essaie de miser sur ce qui nous unit. Sinon, on va se perdre de vue à force de se créer de petites compétitions inutiles. Et sans elles, ma vie en ville serait moins belle, moins vraie, plus épeurante.



Mais elles sont là, dans leurs plus beaux vêtements, à embarquer dans mes manigances festives, à me protéger du mieux qu’elles le peuvent. Parce qu’elles savent aussi bien que moi que j’ai tendance à provoquer la vie pour qu’elle soit grandiose. Et souvent, ça me met dans le trouble.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable   30 janvier 2018
Lèche-vitrines de Sarah-Maude Beauchesne
Je monte les escaliers roulants jusqu’à notre point de rencontre, j’applique une nouvelle couche de lipsyl sur mes lèvres déjà bien hydratées et je regarde mon reflet dans l’écran de mon téléphone, juste pour être certaine que tout est à sa place. Je lève les yeux et il est déjà là à m’attendre, assis sur la rampe tout en haut, sa planche à roulettes sur ses genoux. Malgré son œil au beurre noir et son bras dans le plâtre, il a l’air plus tendre que n’importe qui. Il me sourit et m’envoie la main ; je fais la même chose, puis je passe mes doigts dans mes cheveux pour faire comme dans les films, les livres et les vidéoclips qui parlent d’une fille super belle, mais inaccessible. Je regagne un peu de confiance en moi.
Commenter  J’apprécie          10
brigetoun   29 mars 2011
Les je-sais-pas de Sarah-Maude Beauchesne
Le dessous de tes ongles sent le chien que t’as flatté l’an passé t’es juste là à te dire que t’aimais ça flatter une bête mais au fond tu t’en souviens plus t’as juste envie de toucher quelque chose de doux plus souvent qu’une fois par année

Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Y aura-t-il de la volaille à Noël ? 🦃 🎅🏻

Pour Noël, osons l'abondance, nom d'un Micromégas ! Chapon et poularde !

voltaire
rousseau

12 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , volailles , noël , gastronomie , baba yaga , théâtreCréer un quiz sur cet auteur

.. ..