AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de Sebastian Fitzek (502)


Souri7   19 avril 2018
Passager 23 de Sebastian Fitzek
Sang humain :
44 % d’hématocrite.
55 % de plasma.
Et 100 % de cochonneries quand ça jaillit n’importe comment d’une artère perforée et que ça éclabousse toute la pièce.
Commenter  J’apprécie          512
nodreytiti   17 septembre 2010
Thérapie de Sebastian Fitzek
» Tu sais quoi Viktor? L’espoir, c’est comme un éclat de verre planté dans ton pied. Tant qu’il reste enfoncé dans la chair, il te fait souffrir à chaque pas. Tandis que si on te l’enlève, ça saignera pendant un moment, ça prendra un bout de temps avant que la plaie soit guérie, mais, au bout du compte, tu pourras réapprendre à marcher normalement. C’est ce qu’on appelle le deuil. »
Commenter  J’apprécie          400
Eric76   10 mai 2020
Passager 23 de Sebastian Fitzek
Comme si elle avait fait exprès de découvrir la facture dans la corbeille à papier - deux billets d'avion, mais une seule chambre, double, et à Capri, alors que Max avait parlé d'une formation à Dresde. L'un des billets était à son nom et l'autre à celui d'une de ses assistantes, celle aux extensions capillaires bas de gamme et au décolleté ridiculement débordant. Julia n'avait pas réfléchi. Elle était descendue à la cave, avait pris la corbeille à linge pleine à craquer, l'avait emportée au cabinet de conseil financier où Max travaillait comme avocat, et l'avait déversée sur le bureau de la maîtresse stupéfaite en lançant :
" Puisque vous baisez mon mari, vous pouvez aussi laver ses slips. "
Commenter  J’apprécie          320
Yggdrasila   23 mars 2019
Le colis de Sebastian Fitzek
La peur ronge l’âme et vide ses victimes de l’intérieur.
Commenter  J’apprécie          320
Yggdrasila   22 mars 2019
Le colis de Sebastian Fitzek
Ses cheveux.
Symbole de la sexualité et de la fertilité depuis la nuit des temps. Voilà pourquoi, dans de nombreuses cultures, les femmes se voilent la tête, afin de ne pas attirer le démon qui habite l’homme.
Commenter  J’apprécie          322
Yggdrasila   22 mars 2019
Le colis de Sebastian Fitzek
Les personnes extérieures considèrent souvent les maladies psychiques avec un certain scepticisme. Elles se demandent par exemple pourquoi un acteur ou un artiste mondialement connu se donne la mort alors qu’il semblait avoir « tout », la gloire, la fortune et de nombreux « amis »; c’est qu’elles ne comprennent rien aux démons qui, nichés dans les âmes les plus sensibles, leur rappellent dans un murmure, au moment du plus grand bonheur, leur médiocrité. Les personnes saines d’esprit conseillent aux dépressifs de ne pas être toujours si tristes, et aux paranoïaques comme elle de ne pas se montrer froussards au point de contrôler la porte d’entrée au moindre craquement dans les poutres. Mais il reviendrait à peu près au même de demander à un homme à la jambe cassée de courir un marathon.
Commenter  J’apprécie          314
Eric76   15 mai 2020
Passager 23 de Sebastian Fitzek
Il avait beaucoup maigri ces dernières années, beaucoup trop. Seul son nez n'avait pas rétréci : une caractéristique commune à tous les membres masculins de la famille Schwartz depuis des générations. Le fait que sa défunte femme l'ait un jour trouvé sexy était selon lui la preuve définitive que l'amour rend aveugle.
Commenter  J’apprécie          300
Yggdrasila   27 mars 2019
Le colis de Sebastian Fitzek
Dans la peinture zen, l’ensô, le cercle, est tracé d’un seul trait de pinceau très fluide. Les artistes zen prétendent que seule une personne recueillie et équilibrée est capable de tracer un ensô harmonieux. C’est donc à sa manière de peindre un tel cercle qu’on reconnaît l’état de conscience de l’artiste.
Commenter  J’apprécie          300
Yggdrasila   21 mars 2019
Le colis de Sebastian Fitzek
Le chiffre quatre se prononçant comme le mot « mort » en chinois, japonais et coréen, il était parfois considéré comme un porte-malheur.
Commenter  J’apprécie          290
Livresque78   23 mars 2016
Mémoire cachée de Sebastian Fitzek
"Notre planète n'est pas faite pour que nous roulions tous en voiture, que nous mangions tous de la viande chaque jour, que nous partions tous les ans en vacances en avion, que nous prenions des douches et regardions la télévision tous les jours."
Commenter  J’apprécie          291
Yggdrasila   26 mars 2019
Le colis de Sebastian Fitzek
Au cours des semaines précédentes, elle avait fait le douloureux apprentissage des souffrances endurées par les dépressifs, dont la maladie est souvent interprétée comme une profonde tristesse par les non-initiés. En réalité, un dépressif se trouve coincé dans un gouffre psychique d’une telle profondeur qu’il est incapable de prendre la moindre initiative. C’est là une des raisons du taux élevé de suicide chez les dépressifs au moment où ils commencent un traitement destiné à leur redonner des forces. Ces cachets ne leur rendent pas la joie de vivre mais leur procurent l’énergie de mettre fin à leurs jours.
Commenter  J’apprécie          280
carnetdelecture   10 avril 2013
Thérapie de Sebastian Fitzek
L’espoir, c’est comme un éclat de verre planté dans ton pied. Tant qu’il reste enfoncé dans ta chair, il te fait souffrir à chaque pas. Tandis que si on te l’enlève, ça saignera pendant un moment, ça prendra un bout de temps avant que la plaie soit guérie, mais, au bout du compte, tu pourras réapprendre à marcher normalement. C’est ce qu’on appelle le deuil.
Commenter  J’apprécie          280
Eve-Yeshe   18 avril 2018
Thérapie de Sebastian Fitzek
La vérité est comme un puzzle, à ceci près que le nombre d’éléments qui la constituent n’est pas connu à l’avance. Or elle ne peut apparaître qu’une fois que tous les morceaux de la mosaïque ont été assemblés. P 215
Commenter  J’apprécie          270
Sachenka   28 avril 2015
Le briseur d'âmes de Sebastian Fitzek
Il ne dormait plus, mais il n'était pas encore réveillé : la pire situation qui soit. Un état dans lequel la conscience, engourdie de sommeil, ne revient que très lentement à la réalité.
Commenter  J’apprécie          270
calypso   02 avril 2018
Passager 23 de Sebastian Fitzek
Naomi adorait les thrillers, les plus sanglants étant bien sûr les meilleurs. Pas encore habituée aux liseuses électroniques, elle avait embarqué toute une cargaison de livres à bord du Sultan des mers pour les lire pendant sa luxueuse traversée ; les bons jours, elle dévorait presque un livre entier, en fonction du nombre de pages.
Ou de litres de sang.
Elle se demandait parfois qui était le plus fêlé : les auteurs qui inventaient toutes ces horreurs, ou elle-même, qui payait pour lire les méfaits de tueurs à la hache et autres psychopathes, confortablement installée au bord de la piscine, jamais loin des charmants serveurs qui, selon l'heure de la journée, lui apportaient, entre deux cafés, jus de fruits ou cocktails.
Commenter  J’apprécie          250
frgi   15 avril 2017
Le somnambule de Sebastian Fitzek
"Ce ne sont pas les disputes qui empoisonnent un mariage, c'est l'indifférence." (p.78)
Commenter  J’apprécie          250
manU17   24 juin 2014
Ne les crois pas de Sebastian Fitzek
- Si un truc pareil s'était passé dans ma ville, dans mon secteur, je serais au courant.
- Mais c'était dans le journal...
- Et alors ? Dans le journal, ils disent aussi qu'une femme sur deux aimeraient avoir des relations sexuelles avec un inconnu, et pourtant, aucune n'est jamais venue me le proposer.
Commenter  J’apprécie          254
manU17   23 janvier 2014
Thérapie de Sebastian Fitzek
- Encore combien de temps ? lui demanda-t-il doucement.

- Jusqu'à ma prochaine crise ?

- Oui.

- Une journée ? Douze heures ? Je ne sais pas. Les premiers symptômes sont déjà là, répondit-elle d'une voix faible.

- Les couleurs, c'est ça ?

- Oui. D'un seul coup, tout me semble plus coloré, sur cette île. C'est comme si les arbres avaient été peints. Et la mer est sombre mais scintillante. Malgré la pluie, les couleurs sont si intenses, si lumineuses, que je n'en ferme plus les yeux. Et il y a autre chose : les odeurs. Je sens beaucoup plus nettement qu'avant les effluves salés de l'écume. Toute île est emplie d'un délicieux parfum que je suis la seule à percevoir.
Commenter  J’apprécie          250
gruz   04 avril 2012
Le briseur d'âmes de Sebastian Fitzek
Je ne peux pas leur faire confiance. Je ne connais personne dans cette pièce, y compris moi même.
Commenter  J’apprécie          250
Verdorie   30 juin 2018
Passager 23 de Sebastian Fitzek
– [...]. Tu sais que j’aime bien me lever tôt, mais pas le matin.

(p. 145)
Commenter  J’apprécie          244



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Passager 23" de Sebastian Fitzek.

Quel est le nom du bateau ?

Roi des mers
Sultan des mers
Roi des océans
Sultan des océans

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Passager 23 de Sebastian FitzekCréer un quiz sur cet auteur