AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.54 /5 (sur 152 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Sebastian Rotella est grand reporter et vit aux États-Unis. Spécialiste des questions de terrorisme international, de crime organisé, de sécurité et d’immigration, il a été finaliste du prix Pulitzer en 2006 pour ses reportages internationaux.

"Triple Crossing" a été doublement sélectionné par le New York Times comme meilleur premier roman et comme meilleur thriller.




Source : Liana Levi
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Sebastian Rotella - Le chant du converti .
A l'occasion du Festival America 2014, rencontre avec Sebastian Rotella autour de son ouvrage "Le chant du converti" aux éditions Liana Levi. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Anne Guitton. http://www.mollat.com/livres/rotella-sebastian-chant-converti-9782867467363.html Notes de Musique : Ben Selvin's Orch. - I Wonder Where My Baby Is Tonight. ® 1925.
Citations et extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
carre   24 novembre 2016
Triple Crossing de Sebastian Rotella
"Ne jamais sous estimer le pouvoir de la haine"
Commenter  J’apprécie          290
jeranjou   02 juin 2014
Triple Crossing de Sebastian Rotella
- Pour être franc, ce type est un peu fou.

- Il est honnête?

- Pas du tout. Quand je lui ai montré vos mandats et expliqué que les Américains voulaient la peau de Junior, ses yeux se sont transformés en dollars.





(Junior Caballero est un caid de la mafia Mexicaine)
Commenter  J’apprécie          220
jeranjou   01 juin 2014
Triple Crossing de Sebastian Rotella
L'avion sortit du champ de nuages et se retrouva au-dessus de la jungle.



La canopée était dense, irréelle et interminable, comme le reflet vert des nuages qui la surplombaient. Le jet descendit, encore et encore, sans qu'aucune trouée n'apparaisse dans cet océan végétal.



Au moment où il allait s'écorcher le ventre sur la cime des arbres, une piste atterrissage apparut.



C'était un minuscule aéroport Une petite tour de contrôle, un terminal pas plus grand qu'une cabane. Mais la piste était assez longue pour accueillir un 747.
Commenter  J’apprécie          200
jeranjou   21 octobre 2014
Le chant du converti de Sebastian Rotella
D’après le garde, l’homme aux bottes devait être la sentinelle chargée de protéger le labo.

- Il a un Mauser, ajouta-t-il. C’est une arme solide. Précise. La préférée des cocaleros. Avec de la dynamite.

- La dynamite ? répéta Pescatore.

- Ils en balancent partout, aussi tranquillement que si c’était des pétards.

Commenter  J’apprécie          170
JIEMDE   02 juillet 2018
Trafiquants & associés de Sebastian Rotella
Vivre à Lampedusa était un peu comme vivre dans le quartier de Playas de Tijuana, près de la plage, dans les années où la folie migratoire à la frontière mexicaine était à son pic, pensa Méndez. Profitez de la vue, si vous arrivez à ignorer le désespoir.
Commenter  J’apprécie          120
JIEMDE   01 juillet 2018
Trafiquants & associés de Sebastian Rotella
Le contraste entre les deux capitales ne cessait jamais de l'impressionner. Mexico était une métropole monstre, un labyrinthe fourmillant, rugissant et sordide. Mais il le comprenait. Il savait comment s'y repérer. Le plan urbain de Washington était propre, ordonné, d'une tranquillité saisissante. Mais ses façades impeccables dissimulaient un autre type de labyrinthe, la vaste machinerie du pouvoir américain. Ce n'était pas son territoire. Il lui fallait un guide.
Commenter  J’apprécie          100
ladesiderienne   02 mai 2013
Triple Crossing de Sebastian Rotella
- Oubliez tout ce que vous savez des prisons américaines, dit Aguirre en se retournant sur son siège. Vous n'avez rien vu de pareil. Les détenus ont des armes à feu. Des enfants vivent à l'intérieur. Les capos s'y construisent des maisons avec domestiques, gardes du corps et prostituées....

- Je connais la prison, répondit Puente d'un ton neutre.

Aguirre l'ignora.

- Méfiez-vous des gardiens. Les prisonniers vont vous harceler pour avoir de l'argent. Et ils vous diront tout ce qu'ils ont envie de vous faire. Encaissez. pas de regards dédaigneux. Pas de disputes idiotes. Et pour l'amour de Dieu, vous n'êtes pas dans votre pays, alors pas d'arme.

Fin du briefing.
Commenter  J’apprécie          50
Bazart   21 janvier 2015
Le chant du converti de Sebastian Rotella
"Quand viendra l’Apocalypse, il faudra se réfugier en Uruguay, parce que là-bas tout arrive avec cinquante ans de retard. »
Commenter  J’apprécie          41
fannyvincent   30 septembre 2014
Le chant du converti de Sebastian Rotella
Raymond avait dit que ce soir serait le grand soir.

Que ce soir, ils allaient passer à l’action. Frapper un grand coup.
Commenter  J’apprécie          40
Bazart   02 juillet 2018
Trafiquants & associés de Sebastian Rotella
On appelle les gangs comme celui qui a tué les migrantes à Tecate, des « gangs de dépouilleurs ». Ils n’ont même pas la discipline et le courage nécessaires pour faire du trafic de drogue, de migrants ou de contrebande. Ils se contentent de dépouiller ceux qui le font, tuant et violant à leur guise. Dans le domaine de l’économie « légitime », le Blake Acquisitions Group est un prédateur, un véritable gang de dépouilleurs.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Sebastian Rotella (200)Voir plus


Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur