AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.61 /5 (sur 348 notes)

Nationalité : Japon
Né(e) à : Kokura, Fukuoka , le 21/12/1909
Mort(e) le : 04/08/1992
Biographie :

Seichō Matsumoto (de son vrai nom Kiyoharu Matsumoto) a été un écrivain et journaliste.

Matsumoto a écrit non seulement des romans policiers, mais aussi des romans historiques. Il a été lauréat du Prix Akutagawa en 1952, ainsi que de la Mystery Writers of Japan Prize.

Auteur prolifique, Matsumoto a écrit plus de 450 œuvres, en quatre décennies, jusqu'à sa mort en 1992. Bien qu'il ait publié de nombreux romans, ce sont ses récits policiers qui l'ont rendu célèbre. Les œuvres de Matsumoto ont créé une nouvelle tradition dans le roman policier japonais. Matsumoto incorpore dans leurs intrigues des éléments de la psychologie humaine et de la vie ordinaire. C'est pourquoi il est souvent comparé à Georges Simenon. En outre, une des caractéristiques majeures de son œuvre est que le crime lui-même et son contexte sont décrits avec une grande minutie, les descriptions offrant un luxe de détails. Ses récits sont souvent liés au thème des trains, d'ailleurs, son roman le plus célèbre demeure son premier roman policier, intitulé Tōkyō express (Ten to sen), paru en 1958.

Il a également collaboré avec le réalisateur Yoshitaro Nomura sur l'adaptation de huit de ses romans au cinéma, y compris "Le château de sable", qui est considéré comme l'un des chefs-d'œuvre de cinéma japonais.

Plusieurs de ses romans figurent dans la Tozai Mystery Best 100, liste des 100 meilleurs romans policiers publiée en 1985 (et révisée en 2012, où l'auteur reste présent) par le magazine Bungeishunjū.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
À l'occasion du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême 2019, Xavier Guibert vous présente l'exposition "Taiy? Matsumoto, dessiner l'enfance" avec ATOM, ANA, Les Cahiers de la BD et le Musée d'Angoulême. Retrouvez le site : https://www.bdangouleme.com/heure-par-heure/taiyo-matsumoto-dessiner-enfance Notes de Musique : Youtube Audio Library. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite

Citations et extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1   29 janvier 2020
Le point zéro de Seicho Matsumoto
Cet automne-là, Teiko Itane épousa Kenichi Uhara, un homme qui lui avait été recommandé par un entremetteur. Elle avait 26 ans, et lui trente-six. Leur différence d’âge n’était pas un problème, mais pour les esprits conventionnels, cette union arrivait un peu tardivement. « Un célibataire de 36 ans a forcément eu des aventures », lui avait fait d’emblée remarquer sa mère lorsque la proposition de mariage leur était parvenue. Sa réflexion ne manquait pas de bon sens ; personne n’aurait osé la contredire en affirmant qu’un homme pouvait avoir vécu jusque-là sans aucune liaison féminine, et bien sûr, Uhara serait passé pour un menteur en essayant. En réalité, il fit l’impression de quelqu’un de délicat à Teiko, laquelle avait une expérience professionnelle et connaissait bien le monde masculin du travail. Réfléchissant à cela, elle découvrit même qu’elle n’aurait éprouvé qu’un sentiment proche du dédain pour un homme resté chaste ; plutôt que de la pureté, elle n’aurait vu chez lui qu’une faiblesse physique, un manque d’énergie.



Elle pensait donc que c’était assez positif que son partenaire ait entretenu une relation. Lui demander s’il avait déjà vécu maritalement avec quelqu’un serait certes désagréable, mais ne passerait pas pour un reproche si le lien avec cette personne était bel et bien rompu. En bref, à condition qu’il ait laissé son passé derrière lui et qu’aucun ennui futur ne soit envisageable, tout se présentait au mieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
andman   06 mars 2013
Le vase de sable de Seicho Matsumoto
Kenichi Miki lui faisait penser au poème de Kenji Miyazawa intitulé "Sans être arrêté par la pluie" :



... S'il y a un enfant malade à l'Est

J'irai le soigner

S'il y a une mère fatiguée à l'Ouest

J'irai lui porter son fardeau

S'il y a un mourant au Sud

J'irai lui dire de ne pas avoir peur

S'il y a des querelles et des procès au Nord

J'irai leur dire de faire la paix

S'il y a de la sécheresse, je laisserai couler mes larmes

S'il y a un été froid...
Commenter  J’apprécie          130
Musardise   06 mars 2016
La Voix de Seicho Matsumoto
Deux jours plus tard, il n'était pas encore parvenu à se débarrasser de cet arrière-goût désagréable. Et bien que légèrement atténué le troisième jour, ce sentiment restait en lui comme un résidu amer qui, pendant la journée, refaisait surface de temps à autre. Il ressentait ce qu'il considérait comme un affront encore plus durement que s'il avait été violemment critiqué par un professionnel.



Le Roman-feuilleton
Commenter  J’apprécie          100
jovidalens   18 juillet 2015
Un endroit discret de Seicho Matsumoto
Elle aurait pu mettre les vêtements les plus sobres, cela n'aurait sans doute rien changé. Le sex-appeal qu'elle aurait essayé d'atténuer n'en aurait été que plus perceptible. Cela faisait partie de son corps et n'avait rien à voir avec ses vêtements. Eiko avait été une jeune femme aimable et plutôt expansive, ensuite son attitude lui avait semblé empreinte de séduction. De fait, même lui, son mari, le sentait parfois, surpris par un petit geste ou une de ses manières.
Commenter  J’apprécie          90
andman   09 février 2013
Tokyo express de Seicho Matsumoto
Si par quelque indice que ce soit vous êtes persuadé que cet homme est coupable, il faut y revenir une deuxième, voire une troisième fois. De plus, nous sommes tous victimes de préjugés inconscients, et de ce fait, il nous arrive de passer sur certaines choses qui nous semble évidentes. C'est dangereux. Les préjugés faisant partie du domaine de l'inconscient, ils sont bien souvent source d'erreur.
Commenter  J’apprécie          80
Spilett   29 décembre 2009
Tokyo express de Seicho Matsumoto
Les corps étaient allongés frileusement dans la lumière bleutée de l'aube, alors que le soleil ne brillait pas encore. Les bords de leurs vêtements s'agitaient. Rien d'autre ne bougeait, sauf leurs cheveux. Les chaussures noires ainsi que les tabi blancs restaient immobiles. Troublé, l'ouvrier courut dans la direction opposée à celle qu'il prenait d'habitude. Il se précipita vers la ville et vint frapper à la porte vitrée du poste de police.

- Il y a des morts sur la plage !
Commenter  J’apprécie          70
nounours36   23 avril 2014
Le vase de sable de Seicho Matsumoto
Pour finir, on sectionna le cuir chevelu et l'on scia la calotte crânienne. Les longs cheveux de Kunio Miyata se trouvèrent rabattus sur son visage. Dans l'ouverture ronde, on aperçut une boule rose pale, enveloppée d'une fine membrane.



C'était le cerveau. Toutes les fois qu'il voyait cela, Imanishi était impressionné par la beauté du cerveau humain. Il croyait voir un fruit tropical de grande valeur sous son emballage de cellophane
Commenter  J’apprécie          70
leolechat   28 avril 2016
Un endroit discret de Seicho Matsumoto
Mais il n'était pas pour autant tout à fait tranquille. Il lui arrivait soudain d'être frappé par la perspective d'être un meurtrier. Une pensée qui lui donnait des sueurs froides. Non par conscience morale de son crime, mais par peur de la catastrophe lorsqu'il serait découvert. Cela ressemblait à la peur du vide, et il avait parfois envie de hurler. C'était brutal, comme des crampes d'estomac. Et comme pour les crampes d'estomac, dès que la douleur disparaissait il oubliait tout et revenait à son quotidien.
Commenter  J’apprécie          60
andman   06 février 2013
Tokyo express de Seicho Matsumoto
Le double suicide était-il un acte si banal pour s'imposer ainsi d'emblée comme solution - bien que le raisonnement y conduisant demeurât inconnu ? Jutaro ressentait une impression de manque, comme si l'on avait supprimé les causes qui menaient à la conclusion.
Commenter  J’apprécie          60
jovidalens   17 juillet 2015
Un endroit discret de Seicho Matsumoto
Etait-ce donc qu'il l'avait aimée ? On ne pouvait pas dire que leurs sept années de vie de couple avaient été intenses, mais maintenant qu'elle était morte, il se rendait compte de son amour.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Seicho Matsumoto (426)Voir plus


Quiz Voir plus

Il fait chaud

Cet auteur suisse a signé un polar intitulé Chaleur:

C. F. Ramuz
Joseph Incardona
Martin Suter

10 questions
34 lecteurs ont répondu
Thèmes : chaleur , canicule , soleil , ete , littérature , romans policiers et polars , adapté au cinéma , cinema , Actrices , acteur , vacancesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..