AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.99 /5 (sur 905 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Salerne, Italie , 1982
Biographie :

Serena Giuliano est blogueuse, pigiste et écrivaine.

Elle arrive en France, en 1994. Serena a alors 12 ans et ne parle pas un mot de français. En trois mois, elle maîtrise la langue et se hisse au niveau de ses camarades de classe.

Après un BTS dans le domaine bancaire, elle se lance comme conseillère en image et crée un blog mode et beauté.

Mère de deux fils, elle crée son blog autour de la maternité, "Wonder mum", en 2013.

Après trois ouvrages "Wonder mum" (2014-2016), succès littéraire de l’année 2014, elle signe avec "Ciao Bella" (2019) son premier roman.

"Mamma Maria" (2020) remporte le prix Babelio 2020, dans la catégorie littérature française.

Serena Giuliano vit à Metz.

son site : https://serenagiuliano.fr/
son blog : http://www.wondermumenaraslacape.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/serenagiulianoauteur
Instagram : https://www.instagram.com/serena_giuliano_/

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Prix Babelio 2020 : découvrez les 10 lauréats


Citations et extraits (241) Voir plus Ajouter une citation
Ladybirdy   12 mai 2019
Ciao bella de Serena Giuliano
Mon mari me glisse à l’oreille qu’il a de la chance d’avoir épousé la plus belle des italiennes. C’est fou ce que l’abus de limoncello peut faire dire comme conneries. Et c’est fou ce qu’il peut rend naïve, parce qu’à ce moment précis, sur ce balcon et dans ses bras, j’y crois.

Je me sens forte et belle. Monica Bellucci peut aller se resaper.
Commenter  J’apprécie          456
Ladybirdy   13 mai 2019
Ciao bella de Serena Giuliano
J’aime écrire car cela ne fait pas de bruit. L’écriture permet de crier en silence, de pleurer sans larmes, de communiquer sans paroles.

Parler, c’est terrifiant.
Commenter  J’apprécie          387
Ladybirdy   13 mai 2019
Ciao bella de Serena Giuliano
–Anna, vous êtes la personne la plus pessimiste que je connaisse.

–Ça, c’est parce que vous ne connaissez pas ma voisine du dessus. Quand je pense être au plus mal, elle arrive encore à m’arrêter dans l’escalier pour me raconter un fait divers horrible, avec tous les détails glauques. Et elle finit toutes ces phrases par « On va tous crever, moi je vous le dis ! ». À côté, je suis la positivité incarnée !
Commenter  J’apprécie          340
Ladybirdy   12 mai 2019
Ciao bella de Serena Giuliano
Je me sens abandonnée, depuis toujours. Comme une erreur que j’aurais aimée qu’on ne commette pas. Une chose laissée là, au mauvais endroit, qui doit se démerder sans les bonnes clés, sans le mode d’emploi, sans même un plan pour s’y retrouver.

Je veux rentrer chez moi. Le problème, c’est que je ne sais plus du tout où c’est.
Commenter  J’apprécie          300
marina53   27 août 2020
Mamma Maria de Serena Giuliano
Il suffit de porter des vêtements propres et à la mode, et d'être accompagnés d'Italiens pour passer du statut de réfugiés sans papier que l'on regarde de travers à celui d'étrangers en vacances que l'on accueille avec le sourire. Ça ne tient pas à grand-chose, finalement. L'apparence, c'est tout ce qui compte, dans ce monde.
Commenter  J’apprécie          282
marina53   29 août 2020
Mamma Maria de Serena Giuliano
J’aime mes mains vieillies par le temps, mes ongles limés en amande et mon alliance un peu cabossée par tout ce qu’on a vécu, elle et moi. J’aime vernir mes orteils et porter des culottes bien confortables. J’aime mes cuisses musclées et mes grosses fesses. J’aime le fait d’être en jupe trois cent soixante-cinq jours par an. J’aime mettre un collier de perles et un peu de rose sur mes lèvres de temps en temps, même si ça souligne ce petit duvet que j’ai toujours refusé d’épiler. Parce que celui qui a dit qu’il fallait souffrir pour être belle est un connard et un menteur.
Commenter  J’apprécie          274
Ladybirdy   12 mai 2019
Ciao bella de Serena Giuliano
« Va jouer, va, nun te preoccupà. »



« Ne t’inquiète pas. » C’est la phrase la plus douce du monde.
Commenter  J’apprécie          280
Ladybirdy   14 mai 2019
Ciao bella de Serena Giuliano
J’ai réfléchi à ce que j’aimerais faire dans la vie.

–En voilà une bonne nouvelle ! Alors ? Qu’aimeriez-vous faire ?

–Rien du tout ! Gagner au loto et me barrer au soleil !
Commenter  J’apprécie          2712
Serena Giuliano
Nastie92   13 mai 2020
Serena Giuliano
À un mariage italien, on ne mange pas, non, on tente de survivre à la nourriture.

Si après avoir goûté toutes les entrées, englouti les trois plats de pâtes, le risotto, la viande, les deux poissons et, bien sûr, les desserts et la pièce montée, on peut toujours respirer plus ou moins correctement, c'est bon signe.
Commenter  J’apprécie          245
Unequestiondemots   16 septembre 2020
Ciao bella de Serena Giuliano
J’aime écrire car cela ne fait pas de bruit. L’écriture permet de crier en silence, de pleurer sans larme, de communiquer sans parole.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Fable express V 🐷

À cause de sa santé précaire / Claire ne pouvait être fermière / ......

.....craignant pour ses ovaires
.....elle cueillait la bruyère
....mais aimait les cnidaires
....la ferme tuerait claire

1 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : fables , jeux de mots , humour , couture , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..