AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations de Serena Giuliano (415)


Ladybirdy   12 mai 2019
Ciao bella de Serena Giuliano
Mon mari me glisse à l’oreille qu’il a de la chance d’avoir épousé la plus belle des italiennes. C’est fou ce que l’abus de limoncello peut faire dire comme conneries. Et c’est fou ce qu’il peut rend naïve, parce qu’à ce moment précis, sur ce balcon et dans ses bras, j’y crois.
Je me sens forte et belle. Monica Bellucci peut aller se resaper.
Commenter  J’apprécie          506
Ladybirdy   13 mai 2019
Ciao bella de Serena Giuliano
J’aime écrire car cela ne fait pas de bruit. L’écriture permet de crier en silence, de pleurer sans larmes, de communiquer sans paroles.
Parler, c’est terrifiant.
Commenter  J’apprécie          447
Ladybirdy   13 mai 2019
Ciao bella de Serena Giuliano
–Anna, vous êtes la personne la plus pessimiste que je connaisse.
–Ça, c’est parce que vous ne connaissez pas ma voisine du dessus. Quand je pense être au plus mal, elle arrive encore à m’arrêter dans l’escalier pour me raconter un fait divers horrible, avec tous les détails glauques. Et elle finit toutes ces phrases par « On va tous crever, moi je vous le dis ! ». À côté, je suis la positivité incarnée !
Commenter  J’apprécie          360
marina53   27 août 2020
Mamma Maria de Serena Giuliano
Il suffit de porter des vêtements propres et à la mode, et d'être accompagnés d'Italiens pour passer du statut de réfugiés sans papier que l'on regarde de travers à celui d'étrangers en vacances que l'on accueille avec le sourire. Ça ne tient pas à grand-chose, finalement. L'apparence, c'est tout ce qui compte, dans ce monde.
Commenter  J’apprécie          322
Ladybirdy   12 mai 2019
Ciao bella de Serena Giuliano
« Va jouer, va, nun te preoccupà. »

« Ne t’inquiète pas. » C’est la phrase la plus douce du monde.
Commenter  J’apprécie          310
Ladybirdy   12 mai 2019
Ciao bella de Serena Giuliano
Je me sens abandonnée, depuis toujours. Comme une erreur que j’aurais aimée qu’on ne commette pas. Une chose laissée là, au mauvais endroit, qui doit se démerder sans les bonnes clés, sans le mode d’emploi, sans même un plan pour s’y retrouver.
Je veux rentrer chez moi. Le problème, c’est que je ne sais plus du tout où c’est.
Commenter  J’apprécie          310
marina53   29 août 2020
Mamma Maria de Serena Giuliano
J’aime mes mains vieillies par le temps, mes ongles limés en amande et mon alliance un peu cabossée par tout ce qu’on a vécu, elle et moi. J’aime vernir mes orteils et porter des culottes bien confortables. J’aime mes cuisses musclées et mes grosses fesses. J’aime le fait d’être en jupe trois cent soixante-cinq jours par an. J’aime mettre un collier de perles et un peu de rose sur mes lèvres de temps en temps, même si ça souligne ce petit duvet que j’ai toujours refusé d’épiler. Parce que celui qui a dit qu’il fallait souffrir pour être belle est un connard et un menteur.
Commenter  J’apprécie          304
Ladybirdy   14 mai 2019
Ciao bella de Serena Giuliano
J’ai réfléchi à ce que j’aimerais faire dans la vie.
–En voilà une bonne nouvelle ! Alors ? Qu’aimeriez-vous faire ?
–Rien du tout ! Gagner au loto et me barrer au soleil !
Commenter  J’apprécie          2912
Serena Giuliano
mariechrist67   03 juillet 2021
Serena Giuliano
La perspective de ne plus jamais revoir ma grand-mère est une douleur qui pourrait se mesurer sur l'échelle de Richter.
Mon coeur est en mille morceaux et je suis sous les décombres.
Commenter  J’apprécie          270
cicou45   14 juillet 2020
Mamma Maria de Serena Giuliano
"Pendant le repas, je me suis rendu compte qu'il était plus facile d'avoir de la colère pour des inconnus derrière un écran de télévision qu'en face et en réalité. Lorsque "ces gens-là", comme je les ai souvent appelés, plongent leurs yeux dans les vôtres, lorsqu'on se retrouve devant une femme qui a préféré risquer mourir en pleine mer plutôt que de laisser ses enfants grandir dans un pays où ils ne seraient pas libres, on se sent tout petit.
Et très con, aussi."
Commenter  J’apprécie          270
Serena Giuliano
Nastie92   13 mai 2020
Serena Giuliano
À un mariage italien, on ne mange pas, non, on tente de survivre à la nourriture.
Si après avoir goûté toutes les entrées, englouti les trois plats de pâtes, le risotto, la viande, les deux poissons et, bien sûr, les desserts et la pièce montée, on peut toujours respirer plus ou moins correctement, c'est bon signe.
Commenter  J’apprécie          265
cicou45   12 juillet 2020
Mamma Maria de Serena Giuliano
"L'amour maternel est un médicament puissant."
Commenter  J’apprécie          223
fabienne1809   02 juillet 2020
Mamma Maria de Serena Giuliano
Tandis qu'ils s'installent, je prépare un cappuccino pour mon petit-fils. Avec une part de torta Caprese. Et un ristretto à sa mère, avec un croissant à la crème.
Parce que je sais qu'elle préfère les Cornett fourrés à la confiture.
Alors je la regarderai se lever imperturbablement, comme elle le fait depuis des années, passer derrière le comptoir et procéder elle-même à l'échange.
J'admets que l'emmerder est mon passe-temps favori.
Commenter  J’apprécie          220
marina53   28 août 2020
Mamma Maria de Serena Giuliano
L'amour, c'est comme les roses : on les aime tant qu'elles sont fraîchement coupées, que leur couleur est vive et belle, leur odeur enivrante. On en prend soin, puis les sentiments finissent malgré tout par faner, comme elles.
Commenter  J’apprécie          210
Nastie92   17 août 2019
Ciao bella de Serena Giuliano
En Italie, il y a toujours quelqu'un pour prendre un café. J'ai grandi dans un village de 800 habitants, et peu importe l'heure, le jour ou la saison, il y a toujours une personne assise au bar.
Le bar, c'est une institution. C'est là, en plein milieu, comme l'église, pour soigner les plaies, s'écouter, s'entendre, s'aider. La véritable signification de « Viens, on prend un café » on la connaît. On le sait, dès le début, que ce n'est qu'un prétexte, qu'une excuse pudique pour signifier : « Viens, je t'écoute, dis-moi ce qui ne va pas. Bois, ça va aller. Regarde, c'est chaud et réconfortant, et ça te donne de la force. »
Commenter  J’apprécie          214
mariechrist67   03 juillet 2021
Ciao bella de Serena Giuliano
Quand je serai grande, je ne veux pas être ma mère.
Commenter  J’apprécie          180
marina53   27 août 2020
Mamma Maria de Serena Giuliano
La vie et les mères sont bien plus douces avec les hommes qu'avec les femmes.
Commenter  J’apprécie          181
fabienne1809   23 juillet 2020
Ciao bella de Serena Giuliano
En Italie, il y a toujours quelqu’un pour prendre un café. J’ai grandi dans un village de 800 habitants, et peu importe l’heure, le jour ou la saison, il y a toujours une personne assise au bar.
Commenter  J’apprécie          180
Cannetille   30 septembre 2020
Mamma Maria de Serena Giuliano
La vitesse m’a toujours fait peur et, ici, le code de la route est une option pour la plupart des conducteurs. On double à droite, à gauche ; s’ils le pouvaient, certains doubleraient même par-dessus. Quant aux ronds-points, c’est un vrai piège. Mettez un Français là-dedans, il deviendrait fou. C’est simple : si on y entre, on ne sait ni quand ni comment on finira par en ressortir. La priorité est à celui qui la prend. Dans ma région, les assurances pour les deux-roues sont trois fois plus chères que dans le nord de l’Italie. Ça résume bien la situation…
Commenter  J’apprécie          171
cicou45   14 juillet 2020
Mamma Maria de Serena Giuliano
"Parfois, une seule lettre peut tout changer..."
Commenter  J’apprécie          170



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

La Cigale et la Fourmi 🦗🐜

La Cigale, ayant chanté / ....................... ,

Pendant tout l'été
Durant tout l'été
Tout l’été
Tout au long de l'été

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , fable animalièreCréer un quiz sur cet auteur