AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.04 /5 (sur 152 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Montréal , le 27/07/1947
Biographie :

Serge Bouchard (né le 27 juillet 1947 à Montréal au Canada) est un anthropologue, écrivain et animateur de radio québécois.

Source : Boréal
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Conférence de Serge Bouchard 4/4


Citations et extraits (96) Voir plus Ajouter une citation
Sachenka   15 décembre 2017
Le peuple rieur de Serge Bouchard
L'archéologie est une bonne amie. Comme toutes les sciences de la mémoire, elle nous accompagne au fond des choses ; elle établit des liens, des séquences, des transformations, elle dessine les contours des ères et des épiques et des existences passées.
Commenter  J’apprécie          210
Sachenka   23 décembre 2017
Le peuple rieur de Serge Bouchard
[...] j'ai toujours cru naïvement que le mot «indien» était parmi les plus beaux mots du monde. Je trouvais qu'il était beau d'être un Indien. L'histoire aura eu raison de moi, aura eu raison de nous. Ils sont bien disparus ces «Sauvages» et ces «Indiens», jetés à la fourrière des mots honnis, conspués. On les a changés en pensant changer le monde. Ne dites plus ceci ou cela, le problème s'en trouvera résolu - car nous savons tous qu'il est beaucoup moins aveugle, le non-voyant, comme elle est beaucoup moins infirme, la personne à mobilité réduite. Il semble bien qu'il soit beaucoup moins indien, l'Autochtone.
Commenter  J’apprécie          182
Artesia   09 octobre 2016
Confessions animales : Bestiaire de Serge Bouchard
Mes faits d'armes sont innombrables. La nation des corbeaux porte fièrement mon nom, toutes les mythologies amérindiennes me réservent une place première, je suis l'altitude, la distance. le mâle, le jour, le chef. L'épouse du corbeau est la corbeille, les petits sont des corbillons, et les vieillards des corbillards. Ma cousine est corneille, mon cousin est corbeau et ainsi va mon vol dans le champ de l'humour. Je blague, je ris, je me bidonne sous mon manteau noir.

Je suis aussi un littéraire. Je me replie dans mon nid de corbeau où je me réfugie pour lire. Le corbeau lit beaucoup, il lit tout ce qui lui tombe sous l'aile. Docte corbeau à lunettes qui s'intéresse à la poésie, à la morale et à l'histoire. Et si j'avais une plume pour écrire, en sus de mes plumes pour voler, qui sait ce que je révélerais dans mon Petit Traité du Grand Corbeau, où il sera démontré que le Noir est la couleur du Beau.
Commenter  J’apprécie          100
bilodoh   14 juillet 2017
De remarquables oubliés, tome 1 : Elles ont fait l'Amérique de Serge Bouchard
L’époque est cruelle, et les voies de Dieu certainement impénétrables.

Or, il faut bien le dire, le feu constitue l’ennemi juré des villes : poêles, foyers, bougies, touches, fanaux, tout ce qui réchauffe et éclaire menace jour et nuit la sécurité des habitants.



(p. 154)
Commenter  J’apprécie          80
Lucili   31 mai 2012
C'était au temps des mammouths laineux de Serge Bouchard
« Je suis un grand-père du temps des mammouths laineux, je suis d’une race lourde et lente, éteinte depuis longtemps. Et c’est miracle que je puisse encore parler la même langue que vous, apercevoir vos beaux yeux écarquillés et vos minois surpris, votre étonnement devant pareilles révélations. Cela a existé, un temps passé où rien ne se passait. Nous avons cheminé quand même à travers nos propres miroirs. Dans notre monde où l’imagerie était faible, l’imaginaire était puissant. Je me revois jeune, je revois le grand ciel bleu au-delà des réservoirs d’essence de la Shell, je me souviens de mon amour des orages et du vent, de mon amour des chiens, de la vie et de l’hiver. Et nous pensions alors que nos mains étaient faites pour prendre, que nos jambes étaient faites pour courir, que nos bouches étaient faites pour parler. Nous ne pouvions pas savoir que nous faisions fausse route et que l’avenir allait tout redresser. Sur les genoux de mon père, quand il prenait deux secondes pour se rassurer et s’assurer de notre existence, je regardais les volutes de fumée de sa cigarette lui sortir de la bouche, par nuages compacts et ourlés. Cela sentait bon. Il nous contait un ou deux mensonges merveilleux, des mensonges dont je me rappelle encore les tenants et ficelles. Puis il reprenait la route, avec sa gueule d’acteur américain, en nous disant que nous étions forts, que nous étions neufs, et qu’il ne fallait croire qu’en nous-mêmes. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CathRoy   24 février 2019
L'oeuvre du Grand Lièvre filou de Serge Bouchard
J’ai vécu en une époque où nous avons augmenté le bruit des échanges superficiels pour mieux faire silence à propos de l’essentiel.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   01 novembre 2014
De remarquables oubliés, tome 1 : Elles ont fait l'Amérique de Serge Bouchard
Écrire sous un pseudonyme permettait à Robertine d’émettre ses idées, de bafouer les conventions avec un peu plus de liberté. Cela lui permettait surtout d’être journaliste, une profession déshonorante s’il en était, même pour un homme – imaginez une femme journaliste, une bourgeoise en plus! Ce déshonneur aurait éclaboussé toute sa famille.
Commenter  J’apprécie          40
Serge Bouchard
gouelan   11 septembre 2014
Serge Bouchard
L'homme est un loup pour l'homme, ce qui, vous en conviendrez, n'est pas très gentil pour le loup.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   01 novembre 2014
De remarquables oubliés, tome 1 : Elles ont fait l'Amérique de Serge Bouchard
C’était une femme d’expérience qui avait toute une vie derrière elle, mais elle était encore belle, bien faite, et avait toujours la vigueur et la force du temps de sa jeunesse. Par son allure, sa présence, elle forçait le respect: Madame était une combattante, cela se voyait au premier coup d’œil. Tout le monde la connaissait en ville, elle était la protestante militante qui scandait haut et fort, sur les quais, sur les toits, la mauvaise foi des catholiques, les droits des huguenots, la nécessité de se battre et de ne rien concéder aux ennemis.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   01 novembre 2014
De remarquables oubliés, tome 1 : Elles ont fait l'Amérique de Serge Bouchard
Confrontée à des responsabilités masculines, la femme devient vite hystérique. Toutes ses tares et limites lui viennent de son bas-ventre, région mystérieuse qui est la source de tous les dérèglements. Développer un cerveau féminin entraîne l’atrophie de l’utérus. Entre la tête et le ventre, il faut choisir, et le choix s’impose: la femme est d’abord une génitrice et une épouse; elle n’a pas de compte à la banque, elle ne signe pas de chèques, elle n’est pas propriétaire. C’est une créature soumise au bon vouloir de l’homme.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Voyage d'hiver... Schubert et compagnie

Entrons dans la musique : En quelle année Franz Schubert a-t-il composé le Voyage d'hiver?

1797
1827
1857
1887

7 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : musique romantique , essai , romanCréer un quiz sur cet auteur