AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Bibliographie de Serge Gisquière   (1)Voir plus


Citations et extraits (1) Ajouter une citation
lolitajamesdawson   05 juin 2021
Hors Séries de Serge Gisquière
Si je me marre tout le temps, c'est surtout pour donner le change. C'est une sorte de réflexe un peu nerveux pour essayer de me détendre quand on est trop nombreux. Mais bon, ça va beaucoup mieux, parce qu'enfant, j'étais vraiment une petite fille très fermée, très timide. - Cathy Andrieu



Une femme m'a avoué un jour, que nous étions un peu sa madeleine de Proust, que nous suivre la reconnectait à son enfance et lui faisait du bien. Au-delà des jugements que certains portent encore sur la série, c'est une chose qu'il faut savoir entendre, dont il faut se réjouir, pour laquelle nous sommes redevables et devons être reconnaissants envers ceux qui nous ont choisis. - Cathy Andrieu



Pour moi, c'était de la folie de pouvoir imaginer être d'un quelconque intérêt. Encore aujourd'hui d'ailleurs. Je ne suis nulle part sur les réseaux sociaux. Pour y mettre quoi ? Que je suis allée au supermarché ? Que j'ai fait venir un plombier, comme tout le monde ? Catherine Deneuve, je ne dis pas, mais moi, Isabelle Bouysse, sans déconner... - Isabelle Bouysse



Il y a des gens faibles, d'autres forts, moi je fais partie de la première catégorie. Je l'ai vécu pendant mon enfance et tout récemment avec ce Covid. C'était évident que j'allais l'attraper et que j'allais morfler. Ça n'a pas loupé, avec une double pneumonie à la clé. Mais c'est comme ça, on n'est pas tous égaux. Dire le contraire, c'est nier les lois de la nature, c'est faux. - Carole Dechantre



Pour moi, la maladie -et son issue parfois fatale- fait partie intégrante de la vie. La nature c'est ça, et pour continuer à avancer, on est obligé d'accepter aussi ce qui semble inacceptable, comme j'ai dû faire avec ma soeur. Ne pas le faire, c'est se mentir à soi-même, c'est considérer que la vie nous est due sans qu'on n'ait jamais à souffrir ou à lutter. - Carole Dechantre



À l'époque, on jouissait d'une forme de liberté qu'on a perdue aujourd'hui. Les parents étaient moins flippés, il n'y avait pas internet et tout ce qui s'y raconte, il n'y avait pas cette information omniprésente et finalement flippante. J'étais entourée par la nature et ça m'a vraiment marquée à vie. Je pense que ça éduque l'œil, ça éveille la curiosité plus que de grandir dans une ville. - Laure Guibert



C'est là que tu vois que la vie est parfois injuste. Il y a des gens qui aspiraient à ma place, qui avaient bossé dur, qui se sont battus et pour qui il ne s'est jamais rien passé. Et moi, je pointe ma fraise sans y avoir jamais pensé et Bim ! le succès me tombe sur la tête. - Laura Guibert



La mort, c'est aussi ce qui permet d'apprécier à sa juste valeur la vie. Dans le contraste, il y a les deux pôles. Si j'aime les vanités, les têtes de mort, c'est parce que je veux profiter chaque jour de ce que l'existence m'offre. Ce qui me fait le plus flipper, c'est de perdre du temps, gâcher des instants, d'avoir des regrets. C'est tout ça la tête de mort, l'idée de privilégier le présent parce qu'on finira tous comme ça et que tu peux disparaître à chaque moment. - Laure Guibert



Ce qui me révolte, c'est le constat qu'on est dans une merde noire par rapport à l'écologie. Alors, c'est un constat général, je ne sais pas contre qui me révolter. Je pense d'ailleurs qu'on a tous une part de responsabilité, au moins pour avoir été trop peu attentifs. Mais ce qui me révolte, c'est de voir le monde que l'on va laisser à nos mômes. C'est cet aveuglement passé qui me rend dingue. - Laure Guibert



J'ai toujours eu des chiens, des bestioles en tout genre. Ça a été ma bouée affective, quasiment mon seul équilibre d'ailleurs. J'ai toujours recueilli tout ce qui traînait dehors. Si c'était blessé, je le ramenais chez moi et je le soignais. J'avais besoin de sauver... - Manuela Lopez



Quand je regarde en arrière, je pense ne pas avoir fait les mauvais choix, y compris pour cette série, qui a vraiment été une aubaine à l'âge auquel j'ai commencé. Surtout si je vois tout ça de notre époque actuelle, où tout me paraît plus compliqué pour les jeunes, où on cherche à être différent d'un côté et on bannit la différence de l'autre, où tout est plus polissé. Cette saga à traversé des époques mouvementées, avec des guerres, des crises sociales ou politiques et nous a, en quelque sorte préservés. - Laly Meignan



Rien de matériel n'est nécessaire pour embellir une âme. Seul, sur une île déserte, ça reste possible. Mais justement, on est tellement submergé par le matériel aujourd'hui ! Internet, la surconsommation... Je plains la nouvelle génération, je pense que j'aurais été très malheureuse de vivre leur jeunesse aujourd'hui. Mais bon, il faut rester optimiste... - Macha Polikarpova



Mon problème en fait, c'est que je m'ennuie vite ! Je n'arrive pas à me concentrer longtemps sur une seule chose, je crois trop vite que j'en ai fait le tour. Découvrir le monde, en revanche, c'est un renouveau perpétuel. Au début, tu es attiré par les clichés de carte postale, le soleil, les plages magnifiques... Puis tu apprends à aimer les choses plus insolites, Le grand Nord, les paysages plus extrêmes. Et très vite, tout ça s'est associé à la découverte des espèces animales. J'ai une véritable passion pour les bestioles. - Patrick Puydebat



Hélène, quant à elle, ne me supportait pas parce que j'étais aussi dilettante qu'elle était professionnelle. Mais on fréquentait tous les deux les gens de la technique, donc on se retrouvait finalement dans les mêmes soirées. C'est comme ça qu'on s'est « rapprochés »... Je trouvais sa force de travail proprement admirable. Certes, ce qu'elle chantait n'était pas vraiment ma tasse de thé musicale puisqu'à l'époque j'étais à fond dans l'électro. Alors forcément, je trouvais ça nunuche. Mais son professionnalisme était sidérant. Les tournages, les concerts, Bercy, les Zénith,... Tout cela avait pris une telle dimension. Pour avoir ensuite partagé sa vie pendant quelques années, je l'ai vu par exemple travailler 90 jours de suite sans un jour off, avec des horaires de chien. Non seulement j'étais admiratif de ce qu'elle accomplissait, mais plus encore de son attitude face à tout ce qui lui arrivait. Elle vivait son succès avec une telle distance, sans jamais prendre la grosse tête alors qu'elle était LA star du moment. N'importe qui aurait chopé le melon avec le dixième de ce qui lui est arrivé. Je découvrais avec une admiration démesurée un personnage absolument unique. - Patrick Puydebat



J'adore cette phrase de Nicolas Bedos : « Tout sauf l'ennui ! » Pour moi, c'est comme un mantra. - Patrick Puydebat



Les animaux sont fascinants de beauté, de diversité. Et surtout, il n'y a chez eux aucune perfidie. Un animal ne ment pas, il est honnête ! Quelque part, c'est l'homme débarrassé de toutes ces merdes. Évidemment, il y a de la prédation, de la violence, mais l'animal ne nourrit aucune haine. - Patrick Puydebat



Je n'aime pas les gens qui se lamentent à l'idée que c'était mieux avant. J'aime regarder devant, je n'ai pas de photos chez moi, je ne suis pas « souvenirs ». J'aimerais juste être plus jeune aujourd'hui, pour voir mon époque plus longtemps et savoir ce qu'elle va devenir, mais chaque époque a son lot de joies et de misères, donc je garde la mienne. - Patrick Puydebat



J'aime le réel, mais je suis toujours à la recherche d'une petite note d'extraordinaire qui donne une autre dimension à tout ça. J'en ai besoin, sinon la vie serait trop déprimante, remplie de banalités et de contraintes quotidiennes qui te bouffent : faire les courses, les tâches ménagères... J'ai besoin de me raccrocher à ses touches de magie qui te « réveillent » l'esprit. Quand je déjeune le matin, j'ai une telle soif du monde ! Du monde des hommes et du monde naturel ! C'est la raison pour laquelle j'aimais tellement voyager. Si je ne trouve rien pour mettre un peu de magie dans notre vie pas vraiment rose, c'est vraiment trop triste à mon goût. - Rochelle Redfield



Mon amour de la vie nocturne, ce n'est pas par dépravation, c'est une forme d'équilibre pour moi, je me nourris de ça. Les gens m'intéressent aussi plus la nuit que le jour. Le jour, ils sont dans des codes qu'on leur impose ; la nuit, les masques tombent, les gens sont mentalement à poil ! Avocats, médecins, chômeurs, arabes, blacks, blancs... tout le monde est dans un autre univers, avec d'autres lumières. Tout le monde est beau ! Bon, parfois quand tu rentres chez toi au petit matin, tu l'es un peu moins, mais il y a ce filtre de la nuit qui met tout le monde sur un pied d'égalité et j'adore ça ! - Sébastien Roch



On souffre beaucoup de ne pas s'exprimer, de ne pas se vider, quel que soit le langage. Je déplore, d'ailleurs que dans l'éducation nationale, l'art ne soit pas plus développé. On en est encore à jouer du pipeau alors qu'il y a des artistes qui pourraient intervenir, mettre en place des programmes, faire de la musique assistée par ordi par exemple. Mais il faut arrêter avec les flûtes à deux balles, il faut donner les moyens d'évacuer, c'est urgent, par les temps qui courent ! - Sébastien Roch



Je pense qu'ils se sont trompés dans le timing en ce qui me concerne, j'aurais dû naître un peu avant. Dix-huit ans en 1970, ça aurait été magnifique. Quand je vois les images, j'aurais dû y être ! - Sébastien Roch



Je peux m'extasier devant une fleur qui éclôt, mais pas devant une émission de télé qui cartonne. Je comprends que, vu de l'extérieur, des gens puissent avoir rêvé d'être à ma place, mais si tu as un minimum de bon sens et que tu veux garder les pieds sur terre, tu ne peux pas faire autrement qu'admettre que tout cela n'est qu'un boulot, non ? Enfin je ne sais pas... Évidement, c'est un peu particulier et s'il y avait quelque chose à en retenir au niveau des émotions, les seuls moments vrais, c'était de voir tous ces enfants heureux lors des concerts. La seule vraie satisfaction, c'était ça en fait. Parce que me voir en photo sur les couvertures de magazines ou sur des posters, ça ne me faisait ni chaud ni froid. C'est peut-être une des raisons pour lesquelles les
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Serge Gisquière (2)Voir plus


Quiz Voir plus

Expressions tirées de citations littéraires

"Un seul être nous manque, et tout est dépeuplé"

Alphonse de Lamartine
Victor Hugo
Gérard de Nerval
Pierre de Ronsard

13 questions
503 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , expressionsCréer un quiz sur cet auteur