AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.8 /5 (sur 31 notes)

Nationalité : Canada
Biographie :

Il étudie la médecine à l’Université de Montréal et pratique la médecine générale pendant deux années. Il retourne ensuite aux études à la même université et obtient une maîtrise en organisation communautaire. Il travaille ensuite au Centre de planification familiale du Québec. Il écrit un Cours de sexologie, ouvrage en cinq tomes qui connaît un bon succès. Jusqu'en 1970, il publie onze livres aux Éditions du Jour[1]. Il collabore à l'hebdomadaire de gauche Québec-Presse[2]. Il milite au Parti québécois. Lors de l'élection générale québécoise de 1970, il est candidat indépendant dans la circonscription de Taillon[3]. En juin 1970, il participe à la fondation du Mouvement pour la défense des prisonniers politiques québécois et en est le trésorier[4]. À l'époque du régime de la Loi des mesures de guerre instaurée suite à la crise d'Octobre, il est soudain jeté en prison sans accusation ni mandat, le 16 octobre 1970. Il y passera une dizaine de jours durant lesquels il écrira son expérience, publiée dans le livre Kidnappé par la police.

Quelques années plus tard, il étudie en sciences politiques à la Facultad latinoamericana de ciencias sociales, au Chili, où il prend conscience qu’on peut vivre et être heureux sans tout le luxe et les gadgets nord-américains.

De retour au Québec, il devient directeur du Centre local de services communautaires de Saint-Hubert. Puis en 1978, il passe à plein temps à l’édition et à l’écriture. Il devient directeur de la collection « Santé » chez Québec/Amérique, où il publie une première version de son livre sur la simplicité volontaire. En 1986, il passe aux éditions Libre Expression, en tant que directeur de la collection « Paix ». Puis en 1992, avec quelques amis, il fonde la maison d’édition Écosociété. Celle-ci publie des livres traitant de problématiques sociales, économiques et écologiques.

Après avoir vécu à l’île d'Orléans pendant vingt ans, il revient à Montréal en 2008.

Lors de l'élection générale québécoise de 2008, Serge Mongeau se présente comme candidat de Québec solidaire dans la circonscription d'Hochelaga-Maisonneuve. Il se classe au troisième rang, avec 12,9 % des votes.


+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Cette semaine à l’émission Dialogues, le sociologue Jean Carette accueille le Dr Serge Mongeau, médecin et écrivain ainsi que la journaliste Thérèse Miron. Dans un monde d’abondance, du prêt à jeter et de l’éphémère, nombreux s’interrogent sur la consommation sans fin et l’épuisement anticipé des ressources naturelles. Il sera question cette semaine du mouvement de la simplicité volontaire. Est-ce un choix ou une résignation? En compagnie de ses invités, le sociologue Jean Carette abordent le mouvement de la simplicité volontaire et son évolution au fil des décennies. Appelée aussi sobriété heureuse, cette dernière a ses fervents défenseurs. Est-ce un choix réel que font les adeptes de ce mode de vie ou est-ce l’expression d’une résilience face à une société qui ne peut répondre aux aspirations économiques de tous les citoyens? Le débat est ouvert à l’émission Dialogues.

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
Ziliz   02 décembre 2016
S'indigner, oui, mais agir de Serge Mongeau
Il faudrait pouvoir nous désintoxiquer du capitalisme en changeant de style de vie, car c'est en lui et par lui que se concentrent et se reproduisent toutes nos aliénations. Cela serait une véritable révolution. Encore faudrait-il la vouloir vraiment et cesser de croire qu'on peut vivre comme des capitalistes en évitant de tomber dans les horreurs du capitalisme.

• Alain Accardo, 'Les liens', in 'La décroissance' (mars 2013)
Commenter  J’apprécie          90
Toshia   22 juillet 2013
La simplicité volontaire, plus que jamais... de Serge Mongeau
Notre planète me fait de plus en plus penser à un organisme vivant dont chacun de nous ne serait qu'une cellule. Cet organisme se comporte de la même façon que notre corps. Quand un des organes ou une partie du corps est touché par la maladie ou fonctionne mal, cela déclenche une réaction de l'ensemble de l'organisme ; tout cela se fait de façon involontaire, sans intervention de l'intelligence. Le même phénomène se produit actuellement sur la planète : les symptômes des atteintes graves qu'elle subit deviennent chaque jour plus évidents, mais de la même façon que nous soignons le plus souvent nos maladies en traitant les symptômes sans toucher les causes, nous cherchons les moyens d'atténuer la crise sans nous préoccuper d'en tarir la source.
Commenter  J’apprécie          50
Toshia   22 juillet 2013
La simplicité volontaire, plus que jamais... de Serge Mongeau
[Sur la manière de vivre :]

La plupart des gens s'engagent dans des voies qu'ils ne remettent jamais en question, en particulier parce qu'il est toujours plus facile de refaire la même chose, de développer des habitudes et de se contenter de les suivre. Nombre de personnes - sûrement la plupart - ont des éclairs de lucidité qui provoquent certains regrets ; mais, le plus souvent, elles refusent de voir ce qu'elles sont devenues par rapport à ce qu'elles auraient aimé être ; car cela les obligerait à faire une remise en question trop profonde qui les forcerait à apporter des modifications trop importantes dans leurs vies. Le confort de l'habitude prend le dessus, on écarte la vision critique de soi-même et on continue comme avant.
Commenter  J’apprécie          40
Toshia   23 juillet 2013
La simplicité volontaire, plus que jamais... de Serge Mongeau
Ce qu'il faut [pour conquérir la vraie liberté], c'est plutôt se libérer de l'obligation de gagner beaucoup d'argent, des modes et des courants, qui forcent à renoncer à ses différences et parvenir à un esprit communautaire véritable, où l'on ait le goût et la possibilité d'oeuvrer avec les autres quand il le faut.
Commenter  J’apprécie          40
Cielvariable   06 janvier 2019
La simplicité volontaire, plus que jamais... de Serge Mongeau
Il faut de toute urgence trouver des voies de sortie.

Certains se laissent rassurer par les beaux discours

des politiciens, qui année après année promettent la

fin de la « crise ». Les gouvernements ne trouvent ce-

pendant rien de mieux à faire que de suivre servilement

les demandes de l’entreprise privée, qui exige qu’on

concède toujours plus de terrain au « marché » pour

résoudre quelque problème que ce soit. En fait, les

gouvernements ont perdu le sens de leurs responsabi-

lités. Du service du peuple — dans une « démocratie »,

n’est-ce pas le peuple qui doit gouverner ? — ils sont

passés au service des intérêts des groupes de pression

les plus puissants, ceux qui sont riches et contrôlent le

mieux les médias, les deux allant de pair. Et le premier

intérêt des puissants est de garder en place le genre de

dirigeants qui s’y trouvent déjà. Alors, on ne peut

attendre de gouvernants cherchant avant tout leur ré-

élection qu’ils proposent à leurs électeurs les me-

sures radicales pouvant seules avoir des chances d’éviter

la catastrophe inévitable à plus ou moins longue

échéance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Toshia   22 juillet 2013
La simplicité volontaire, plus que jamais... de Serge Mongeau
Comme le constate l'ethnologue Thierry Sallantin, "Les Occidentaux doivent reconnaître humblement que la vie qu'ilos mènent est absurde, qu'elle conduit à un manque aussi indicible qu'abyssal, d'où résulte globalement le sentiment confus de mal-être, diaboliquement exploité par les marchands de tous poils."



Pour ma part, il y a longtemps que j'ai découvert que le "système" - la société de consommation dans laquelle je vis - nous enferme, individuellement et collectivement, dans une cage qui nous laisse de moins en moins de choix véritables et de vraie liberté. Que les barreaux de la cage soient dorés ne change rien à la réalité profonde de l'aliénation de ses prisonniers.
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   06 janvier 2019
La simplicité volontaire, plus que jamais... de Serge Mongeau
L’homme et la société n’ont plus de liberté de choix,

d’orientation ; le seul choix qui leur reste est de

s’adapter ou de périr. S’adapter aux nouvelles techno-

logies, à la mondialisation libéralisée, déréglementée,

privatisée, compétitive, et aux contraintes des mar-

chés financiers. On considère tout cela (de manière

tout à fait arbitraire) comme étant des phénomènes

exogènes à la société et obéissant à des « lois » qui

leur seraient propres, donc pas modifiables par la

société.
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   06 janvier 2019
La simplicité volontaire, plus que jamais... de Serge Mongeau
TABLE DES MATIÈRES



INTRODUCTION



PREMIÈRE PARTIE La crise des valeurs



CHAPITRE PREMIER Consommer, consommer, consommer



CHAPITRE II La crise



CHAPITRE III La conscience étouffée par la surconsommation



CHAPITRE IV Changer de cap



CHAPITRE V La révolution intérieure

Quantité et qualité

Individualisme et solidarité

Compétition et participation

Dépendance et autonomie



DEUXIÈME PARTIE La vie quotidienne



CHAPITRE VI Une alimentation qui réponde à nos besoins

L’emploi

L’environnement

La santé



CHAPITRE VII La maladie, un moment clé



CHAPITRE VIII Des loisirs qui libèrent



CHAPITRE IX L’automobile : liberté ou aliénation?



CHAPITRE X Se fondre dans l’environnement



CHAPITRE XI Le travail : plus qu’un salaire

L’utilité pour la société

Les conditions d’épanouissement

L’intégration harmonieuse à l’écosystème



CHAPITRE XII Une économie centrée sur les besoins

Les corvées

Les ressourceries

Copropriété, colocation et coopératives d’habitation

Le gardiennage des enfants

Les ateliers communautaires



CHAPITRE XIII Accroître son autonomie



CHAPITRE XIV Se libérer du système



CHAPITRE XV La simplicité volontaire



ANNEXES

I – Un contre-projet au système agro-alimentaire industriel

Brigitte Pinard

II – Pour la création d’entreprises paroissiales

Gérard Bernatchez

III – Quelques adresses en France, en Suisse et en Belgique
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable   06 janvier 2019
La simplicité volontaire, plus que jamais... de Serge Mongeau
Les appels à l’action fusent de toutes parts, pour la justice sociale, pour la solidarité, pour le respect de la nature, mais rien n’y fait : ce sont les entreprises multinationales qui contrôlent le monde et, avec la complicité des gouvernements qui se soumettent à leurs desiderata, établissent les priorités nationales et internationales, lesquelles se résument à « profits », « compétitivité » et «libre-échange».
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   06 janvier 2019
La simplicité volontaire, plus que jamais... de Serge Mongeau
Il n’y a pas de choix : quiconque prend conscience

de la gravité des menaces qui pèsent sur la planète

doit entreprendre les actions nécessaires. La responsabi-

lité de trouver la voie de la viabilité — pour l’épanouis-

sement des individus, des collectivités et de toute la

vie sur Terre — revient à celles et à ceux qui ont vécu

au cœur de l’abondance et ont pu en constater les effets

nocifs. Et je ne parle pas seulement d’environnement

ici : de ce côté, les scientifiques, même s’ils ne s’enten-

dent pas tous sur la gravité des phénomènes en marche,

nous donnent tout de même la mesure de la détériora-

tion de nombre de paramètres. Non, quand je pense

aux conséquences négatives de la société d’abondance,

je pense à la vie de tous les jours, à la santé, au travail,

à l’amour, à la solidarité communautaire, au bonheur,

tout cela qui ne s’achète pas ou, quand on croit pouvoir

l’acheter, coûte finalement trop cher, car on doit sacri-

fier le meilleur de sa vie à gagner de quoi le payer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

A chacun sa spécialité

Rhumatologue

Rhumes
Rhumatismes

10 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , médecine , spécialitésCréer un quiz sur cet auteur

.. ..