AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.49 /5 (sur 253 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : La Crau, Var , le 06/01/1952
Biographie :

Serge Quadruppani est un écrivain, traducteur, essayiste, journaliste et éditeur littéraire français.

Après avoir publié des essais, des enquêtes et deux romans historiques, il a surtout écrit des romans noirs, en particulier une trilogie chez Anne-Marie Métailié.

Il a participé à la création du personnage du "Poulpe" et au lancement de la collection afférente (Saigne-sur-Mer, Poulpe n°2, Baleine, 1995) et a créé la collection "Alias" au Fleuve Noir.

Il a dirigé pour le Fleuve noir les anthologies : Portes d’Italie (18 nouvelles d’auteurs italiens), 2001 et Bleu, blanc, sang (25 nouvelles d’auteurs français), 2002.

Traducteur depuis vingt-cinq ans, il a, depuis 1999, donné une nouvelle dimension à son activité de "passeur" en faisant connaître, comme directeur de collection, des auteurs italiens en France tels qu’ Andrea Camilleri, Valerio Evangelisti, Santo Piazzese.
Il est le traducteur en français des romans d'Andrea Camilleri dont il a su adapter la langue avec finesse.

Son dernier polar "Madame Courage" est paru aux éditions du Masque en septembre 2012.

Il vit entre la Dordogne (Le Lardin-Saint Lazare), Paris et l’Italie.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Serge Quadruppani   (107)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Certains personnages ont la vie dure, traversant les années comme si auteurs et lecteurs ne pouvaient pas les quitter. Harry bosch, le fameux détective de L.A., est de ceux-là, créé en 1992 par Michael Connelly. Deux ans plus tard, Andrea Camilleri donnait naissance à son fameux commissaire sicilien Montalbano. Que deviennent-ils ? Leurs nouvelles aventures, qui viennent de paraître, valent-elles encore le coup ? Quant à Don Winslow, l'auteur de la fameuse trilogie La griffe du chien, il publie un recueil de six novellas dont deux remettent en scène les héros de ses plus anciens romans. Alors ? On a lu, on vous dit tout. Incendie nocturne de Michael Connelly, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Robert Pépin, éd. Calmann-Lévy. Le manège des erreurs d'Andrea Camilleri, traduit de l'italien (Sicile) par Serge Quadruppani, éd. Fleuve noir. Le prix de la vengeance de Don Winslow, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Isabelle Maillet, éd. Harper Collins. Vous avez aimé cette vidéo ? Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/¤££¤36Abonnez-vous20¤££¤4fHZHvJdM38HA?sub_confirmation=1 Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ! Facebook : https://www.facebook.com/Telerama Instagram : https://www.instagram.com/telerama Twitter : https://twitter.com/Telerama

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (93) Voir plus Ajouter une citation
Stelphique   24 octobre 2017
Loups solitaires de Serge Quadruppani
-Tu sais que la panique , ça vient de Pan, la divinité qui incarne les forces invisibles et mystérieuses de la nature?
Commenter  J’apprécie          180
ErnestLONDON   31 juillet 2018
Le monde des Grands Projets et ses ennemis de Serge Quadruppani
Le sentiment que l’humanité est au bord du gouffre est désormais largement partagé. La colère contre ce qui l’y a menée l’est beaucoup moins. 
Commenter  J’apprécie          170
Stelphique   23 octobre 2017
Loups solitaires de Serge Quadruppani
Je crois au besoin de croire. Je crois à la poésie qui exprime ce besoin. Je crois au besoin de règle. Mais je crois aussi à la règle du besoin. Et j'ai besoin de toi.
Commenter  J’apprécie          140
Crazynath   14 mars 2015
Saturne de Serge Quadruppani
Je sais que vous pensez que je suis fou et vous n'avez pas tort mais je suis un fou assez commun finalement , le genre de fou que sa folie n’empêche pas d'accomplir les taches qu'on lui a assignées.
Commenter  J’apprécie          130
HORUSFONCK   11 janvier 2021
Tir a vue de Serge Quadruppani
C'est ainsi, mijotant à petits bouillons dans la culpabilité, que je m'endormis.
Commenter  J’apprécie          121
mlseditions   07 juillet 2015
Corps défendant de Serge Quadruppani
les farines animales, c'est de la poudre aux yeux. C'est pas la vache qui est folle, c'est notre civilisation.
Commenter  J’apprécie          80
encoredunoir   21 septembre 2014
Madame Courage de Serge Quadruppani
En quelques secondes, tout le monde fut debout, tout le monde cria, car tout le monde fixait ce qui reposait dans la semoule : une main tranchée. De la coupure, où se voyaient les veines et les tendons émergeant des chairs, du sang avait coulé sur le grain beurré avant que la chaleur de celui-ci ne cuise les tissus. Quand elle provenait du dépeçage d’autres mammifères qu’eux, la présence de matière organique sur une garniture d’origine végétale déclenchait fréquemment chez les humains la salivation mais, là, il y eut presque aussitôt plusieurs vomissements. Une jolie femme se répandit la première aux dépens de sa robe printanière à 2000 euros, aussitôt imitée par un voisin à tête de notaire.
Commenter  J’apprécie          60
Chouchane   11 décembre 2013
La disparition soudaine des ouvrières de Serge Quadruppani
Il m'a expliqué qu'il était partisan des théories du "décèlement précoce", c'est-à-dire une politique de prévention du crime. Il s'agit de repérer la dangerosité des organisations avant même qu'elles ne deviennent vraiment dangereues et d'intervenir contre les personnes non pas en fonction de ce qu'elles ont fait mais de ce qu'elles pourraient faire. Je lui ai répondu alors qu'il devrait m'interpeller tout de suite, parce que j'ai souvent envie d'étrangler ma femme... Il a ri l'idiot, il croyait que je plaisantais.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaoui   20 février 2016
La politique de la peur de Serge Quadruppani
Big Brother incarne un moment unificateur de l’empire, la figure qu’il prend quand les diverses puissances qui le composent s’entendent pour désigner le terroriste, cet ennemi qui est la justification ultime à leur propre existence, à leurs propres exactions. Big Brother, c’est Bush mettant à prix la tête d’un Ben Laden que son pays a peu ou prou créé, c’est Poutine dénonçant les islamistes tchétchènes, seuls survivants de la guerre d’extermination menée par le président russe contre les indépendantistes démocrates, guerre lancée grâce à des attentats en Russie très vraisemblablement réalisés par ses propres services, c’est Ben Ali dont le clan met la Tunisie en coupe réglée au nom de la lutte contre l’islamisme ; Big Brother, c’est Berlusconi en intendant du G8, à Gênes, en 2001, quand sa police matraquait jusqu’au coma à l’école Diaz, torturait à la caserne Bolzaneto et tuait sur la place Alimonda : c’est l’alliance de tous les pouvoirs exerçant la terreur au nom de la lutte antiterroriste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Renod   27 mars 2020
Saigne sur mer de Serge Quadruppani
De toute manière, conclut-il, il y a de plus en plus d'étrangers dans le monde.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Serge Quadruppani (398)Voir plus


Quiz Voir plus

Le quiz in de Françoise Bernard

Avant de devenir la cuisinière aimée de tous les Français, Andrée Jonquoy était secrétaire de direction dans le groupe ...?...

Total
Unilever

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Françoise BernardCréer un quiz sur cet auteur

.. ..