AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.4 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : Grèce
Biographie :

Sextus Empiricus est un philosophe, astronome et médecin qui fut actif vers 190.

Appliquant à la philosophie la méthode empirique qu’il préconisait en médecine, il est la principale source de connaissance de l’école sceptique.

Ces ouvrages constituent essentiellement une réfutation des philosophes dogmatiques, c'est-à-dire des stoïciens et, dans cette perspective, représentent une mine précieuse de documents concernant la philosophie antique, tout spécialement le stoïcisme.

Mais ils contiennent aussi d'intéressants exposés de la doctrine sceptique elle-même.

Sextus Empiricus rapporte les dix modes selon lesquels, d'après le sceptique Enésidème, on pouvait réaliser la suspension du jugement.

Cet ensemble d'arguments fut exploité par le courant sceptique moderne, de Montaigne à Bayle.
+ Voir plus
Source : http://www.universalis.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Sextus Empiricus   (5)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
colimasson   29 novembre 2016
Contre les moralistes de Sextus Empiricus
Même une belle sagesse est sans grâce, qui ne possède pas une noble santé.
Commenter  J’apprécie          140
colimasson   05 janvier 2021
Contre les moralistes de Sextus Empiricus
Les sceptiques […] enseignent que, pour ceux qui ne supposeront l’existence d’un bien et d’un mal par nature, une vie malheureuse s’ensuivra ; tandis que pour ceux qui restent indéterminés et suspendent leur jugement La vie, pour les mortels, s’écoule calmement.
Commenter  J’apprécie          50
colimasson   23 janvier 2021
Contre les moralistes de Sextus Empiricus
Si l’on se disait que rien n’est, par nature, digne d’être choisi plutôt que d’être fui, ni digne d’être fui plutôt que d’être choisi, et si l’on se disait que tout ce qui arrive est relatif et se présente, selon les différentes occasions et circonstances, comme étant tantôt digne d’être choisi, tantôt digne d’être fui, on aura une vie heureuse et sans trouble, sans être exalté par le bien en tant que bien, ni abattu par le mal, acceptant bravement ce qui nous arrive par nécessité et nous voyant libéré du tourment associé à l’opinion selon laquelle un mal ou un bien est jugé présent.
Commenter  J’apprécie          40
colimasson   24 novembre 2016
Contre les moralistes de Sextus Empiricus
Celui qui dit que le bien c’est l’utile ou ce que l’on choisit pour lui-même ou ce qui contribue au bonheur […] n’enseigne pas ce qu’est le bien, mais n’en établit qu’une propriété accidentelle.
Commenter  J’apprécie          50
colimasson   16 janvier 2021
Contre les moralistes de Sextus Empiricus
Tout malheur provient du fait de poursuivre les biens comme étant des biens, et de fuir les maux comme étant des maux.
Commenter  J’apprécie          50
colimasson   07 décembre 2016
Contre les moralistes de Sextus Empiricus
Il n’existe aucun bien par nature. En effet, si le bien propre à chacun n’est pas celui de tous et n’existe pas par nature, et si à côté du bien propre à chacun il n’y en a pas qui fasse l’objet d’un accord, alors le bien n’existe pas.
Commenter  J’apprécie          40
colimasson   04 mars 2021
Contre les moralistes de Sextus Empiricus
Si tout art se manifeste à partir de ses propres activités, puisqu’il n’existe aucune activité propre à la prudence par laquelle elle se fait voir, la prudence ne saurait être un quelconque art de vivre.
Commenter  J’apprécie          40
colimasson   07 février 2021
Contre les moralistes de Sextus Empiricus
Mener une vie sans troubles eu égard aux biens et aux maux introduits par l’opinion ne peut revenir qu’à celui qui suspend son jugement sur toutes choses […].
Commenter  J’apprécie          40
Philon   22 avril 2015
Esquisses pyrrhoniennes de Sextus Empiricus
Celui qui affirme dogmatiquement que telle chose est naturellement bonne ou mauvaise est dans un trouble continuel.
Commenter  J’apprécie          41
colimasson   01 décembre 2016
Contre les moralistes de Sextus Empiricus
En quoi me profite la richesse, si je suis malade ?

J’aimerais mieux n’avoir que peu de chose par jour,

Et vivre une vie sans douleur que, riche, être malade.



[EURIPIDE, TELEPHUS]
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Deux acteurs, un réalisateur, trouvez le romancier

Danielle Darrieux, Gérard Philipe, Claude Autant-Lara

Gustave Flaubert
Stendhal
Victor Hugo
Honoré de Balzac

20 questions
50 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur