AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.62 /5 (sur 169 notes)

Nationalité : Gambie
Né(e) à : Tananarive , le 26/12/1966
Biographie :

Shaïne Cassim est née à Madagascar en 1966. D’origine indienne, elle vit en France depuis l’âge de sept ans. Après des études de lettres, elle devient traductrice de livres pour enfants et publie – notamment chez Grasset jeunesse – des romans pour les adolescents. "Qui a tué Héloïse Van Hool ?" est son premier roman pour adultes.

Elle se dit sauvage et en effet elle évite tant que possible les foires, salons et dédicaces (plus par angoisse du public et dégoût des relations de concurrence, d'hypocrisie entre les auteurs que par dédain des lecteurs ou des libraires). Elle travaille actuellement à mi-temps chez Pocket Jeunesse pour garder le choix de ne pas publier ses écrits à tout prix. Shaïne édite des retranscriptions de séries télévisuelles américaines et prends un réel plaisir à découvrir un univers qu'elle croyait détestable. Éditer les autres lui évite une forme de narcissisme et d’écœurement de son propre travail. Pour sa part, elle se dit SEF (sans éditeur fixe), elle vogue au gré des projets et se laisse le droit de se faire plaisir. Elle entretient tout de même des contacts privilégiés avec Marielle Jean, chez Grasset Jeunesse et avec Anne Michel, chez Albin Michel. Aujourd'hui, elle dirige la collection Wiz chez Albin Michel.

Shaine Cassim est un auteur libre et curieux, engagé mais pas fermé aux opinions des autres, pas sûre d'elle mais tellement vraie et sincère !


+ Voir plus
Source : ricochet, Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (56) Voir plus Ajouter une citation
milamirage   12 juin 2014
C'est tout de suite le soir de Shaïne Cassim
" Ce sera un garçon et il sera footballeur, a rêvé tout haut mon père.

- Je suis une fille et je serai astrophysicienne ", ai-je pensé tout bas.

Dès que je suis arrivée, je me suis dit que j'allais lui expliquer que son rêve, ce n'était pas ma vie.

J'avais beau crier, il ne m'entendait pas. Les parents n'entendent que lorsqu'il est trop tard.
Commenter  J’apprécie          150
milamirage   17 juin 2014
C'est tout de suite le soir de Shaïne Cassim
C'était sa force [celle de l'espace] et ma faiblesse que j'apprenais lentement, si lentement, à accepter.

Pour voir les étoiles, je devais travailler, relâcher les tensions qui encombraient mon visage, plisser les paupières, laisser mes yeux s'habituer à l'obscurité. Jamais à la lumière.
Commenter  J’apprécie          150
milamirage   21 juin 2014
C'est tout de suite le soir de Shaïne Cassim
Ce qui me fait horreur, ce n'est pas l'examen [ici, le baccalauréat], c'est la guerre d'Algérie [son sujet]. Je ne m'imagine pas avoir une bonne note pour avoir écrit correctement et dans l'ordre chronologiques les horreurs commises. Sans oublier celles d'aujourd'hui aussi. La guerre continue sans que l'on s'en soucie vraiment. Je repense au soleil blanc qui tombe sur la maison d'Alger. C'est Grand-père qui m'a raconté. Il ne pouvait pas la peindre ; il pouvait tout juste l'admirer plonger à la verticale sur les gens, sur le sol, chuter sur Alger immobile, en un mouvement imperceptible à l’œil mais absolument réel. Il ne pouvait pas peindre, m'a-t-il avoué. Il regardait, et c'était déjà immense à accomplir. C'est là-bas qu'il a compris qu'il ne serait jamais un artiste intéressant, parce qu'il n'arrivait pas à avoir assez d'envie, assez de désir pour retranscrire cela sur une toile. Il préférait boire la lumière tout seul, sans partage, sans donner à voir à d'autres ce qu'il en avait absorbé.

Ma feuille aussi est restée blanche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
orbe   16 mai 2012
Jolene de Shaïne Cassim
Ben quoi? Qu'est-ce que vous avez à me regarder comme ça? Je ne sais plus où j'en suis, alors je préfère rester là un moment.

Armand, très raisonnable, me fait observer que je risque de prendre froid. Ma mère fronce les sourcils en me disant que, dans la mesure où je suis à moitié nu sur le carrelage de la salle de bains, il y a de quoi s'inquiéter, non?
Commenter  J’apprécie          110
milamirage   24 juin 2014
C'est tout de suite le soir de Shaïne Cassim
" Ne cherche pas, Myrtho, il n'y a rien, zéro, niente, nada pour nous retenir ici-bas, rien d'autre que notre désir ", souriait-il en m'observant toujours avec curiosité. [.......]

Je me demande s'il a su que les étoiles me paraissaient moins loin quand il était là ; sans doute l'a-t-il senti, plus que su. Savoir, ce n'était pas son problème. Ce qu'il aimait, c'était aimer sans mot dire, avec son sourire, son regard, et quelques paroles mystérieuses qu'il avait inventées pour m'intriguer la vie entière.
Commenter  J’apprécie          100
Shan_Ze   14 avril 2016
Camarades de Shaïne Cassim
Rarement on frappe à la porte pour réconforter son semblable. Pas de bonjour, ni de bonsoir. Souffrons sans un mot, ne changeons pas.
Commenter  J’apprécie          100
Nousha   19 octobre 2012
Sa Seigneurie de Shaïne Cassim
Je l'ai détesté d'être si fine, de m'avoir observé tout l'été sans que je m'en doute une seule seconde. Elle n'avait, ce soir, que tenté une infime percé pour vérifier le bien-fondé de son hypothèse. Sans insister le moins du monde. Bref, j'étais furieux qu'elle se soit comportée en parfait gentleman.
Commenter  J’apprécie          90
milamirage   20 juin 2014
C'est tout de suite le soir de Shaïne Cassim
J'en ai pleuré, je reniflais comme une imbécile que l'air trop fort, trop frais, trop chargé de parfums et de la peine de Grand-Père étouffait, jusqu'à ne plus avoir que le désir d'être engloutie instantanément. Pour ne plus avoir à penser que je pense.
Commenter  J’apprécie          80
Sio   21 juillet 2013
Sa Seigneurie de Shaïne Cassim
"Tu ne veux pas arranger ta tenue ? On dirait que tu viens de te rouler dans les foins.

- Simon, tu es impossible. Je viens simplement d'embrasser quelqu'un.

- Que Dieu te pardonne, tu ne sais pas ce que tu fais. Un grand blond à boucle d'oreille ! Quelle horreur !

- Il embrasse très bien.

- Je me demande si je ne regrette pas ma grande blonde."

Je lui ai raconté pendant que nous longions la Seine à la recherche d'un café ouvert.

"Comment a-t-on osé embrasser Sa Seigneurie sans lui demander l'autorisation en trois exemplaires auparavant ? s'est-elle exclamée en riant.

- Tu m'appelles Sa Seigneurie en douce ? ai-je demandé incrédule.

- Mince, tu es fâché ?

- Pas du tout. C'est moqueur mais pas méchant. Je crois même que je vais m'autoriser à sourire."

Nous étions debout au comptoir d'un bar bondé. Je chassais sans espoir la fumée qui m'asphyxiait quand j'ai vu Rose jeter un oeil désolé au tabouret devant le comptoir. Il était trop haut pour elle. Je l'ai soulevée dans mes bras pour l'aider à s'y asseoir. Elle a penché le visage vers moi, j'ai senti sa main sur mon épaule. Elle l'a enlevée un peu trop vite à mon goût. J'ai rencontré ses yeux, qu'elle a d'abord détournés. Je suis d'un naturel élégant, j'ai donc attendu qu'ils reposent sur moi puis je me suis comporté de façon scandaleuse.

"Tu embrasses très bien, Ta Seigneurie", a-t-elle chuchoté à mon oreille.

J'ai pris sur moi pour ne pas l'emporter sous le bras afin de lui montrer l'étendue de mes talents. Au lieu de cela, j'ai vérifié que je n'avais pas rêvé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
c.brijs   21 octobre 2012
Jolene de Shaïne Cassim
Je ne sais pas parler des choses merveilleuses. Je me dis qu'elles ont lieu, c'est tout. On ne sait pas raconter les beaux moments. Ils ressemblent trop à des cartes postales, à des photos pafaites, des clichés uniques. Une fois passés, ils n'ont pas de raison d'être racontés. Ils n'ont pas de valeur autre que celle d'avoir été vécus. Comme s'ils n'étaient pas faits pour être partagés.
Commenter  J’apprécie          70
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Je ne suis pas Eugénie Grandet - Shaïne Cassim

Comment se prénomme la narratrice ?

Anne Louise
Annabelle
Hélène
Alice

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Je ne suis pas Eugénie Grandet de Shaïne CassimCréer un quiz sur cet auteur