AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.27/5 (sur 39 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Shannon Pufahl a grandi dans la campagne du Kansas. Elle enseigne à l'Université de Stanford, où elle a été Stegner Fellow in Fiction. Pendant de nombreuses années, elle a travaillé comme auteure de musique indépendante et barman. Ses essais, sur des sujets allant de l'Amérique du XVIIIe siècle à son enfance, ont été publiés dans The Threepenny Review, The Paris Review, The New York Review of Books et ailleurs. Elle vit à Monterey, en Californie, avec sa femme et leurs chiens.

Ajouter des informations
Bibliographie de Shannon Pufahl   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Pour retrouver tous leurs ouvrages Nana Kwame Adjei-Brenyah : https://www.albin-michel.fr/nana-kwame-adjei-brenyah Matthew Neill Null : https://www.albin-michel.fr/matthew-neill-null Leila Mottley : https://www.albin-michel.fr/leila-mottley Shannon Pufahl : https://www.albin-michel.fr/shannon-pufahl David Treuer : https://www.albin-michel.fr/david-treuer Katherena Vermette : https://www.albin-michel.fr/katherena-vermette Michael Christie : https://www.albin-michel.fr/michael-christie Charles C. Mann : https://www.albin-michel.fr/charles-c-mann

+ Lire la suite

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Elle se met à considérer les éléments du paysage différemment, comme si c'étaient les chevaux eux-mêmes qui leur avaient donné leurs noms. Les collines et la zone de marnage sont alezanes, gris pommelé. Les troncs arrondis et nus des palmiers sont couleur bai dans la lumière du littoral, une lumière suspendue dans le ciel sans nuage au-dessus d'une mer couleur rouan, et qui passe du bai-cerise à la robe isabelle selon le temps qu'il fait.
Un sentiment poignant la saisit parfois au travail ou le matin au réveil. Un sentiment qui ressemble au bonheur, mais qui se déploie avec tant de lenteur et de gravité qu'elle pourrait aisément le confondre avec le chagrin.
Commenter  J’apprécie          200
Ils avaient grimpé l’échelle pour regarder dans le trou depuis le bord, à trente mètres de hauteur. Le reflet de leurs têtes dans l’eau se découpait au centre d’un cercle de lumière, et ce cercle était devenu noir comme un négatif à la surface de l’eau, bordé d’un liseré satiné. On aurait dit qu’ils se tenaient debout à l’intérieur d’une éclipse.
Commenter  J’apprécie          110
Le lendemain matin, Lee fit du bruit dans la cuisine avec les tasses et entreprit de réparer des choses dans la maison qu’elle ne savait pas réparer, et elle consentit finalement à l’épouser. Parce qu’elle était orpheline et seule, mais aussi à cause de Julius, qui lui avait fait pressentir que le monde était plus vaste qu’elle ne l’avait imaginé, et parce que Lee, qui aimait son frère, en était devenu à la fois plus intéressant et plus fort. Elle savait que sa mère n’aurait pas cautionné cette union, mais sa mère n’était plus dans les parages pour le lui dire.
Commenter  J’apprécie          50
L’amour était toujours quelque part hors de soi, il était toujours improbable. Il pouvait surprendre n’importe qui et pouvait naître mille fois, une seule fois ou jamais. Il fallait le chercher et il fallait l’autoriser, se laisser mettre à nu par la force de sa clairvoyance.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Shannon Pufahl (53)Voir plus

Quiz Voir plus

Portraits d'écrivains par des peintres

Bien avant de devenir Premier peintre du roi, et de réaliser les décors de la galerie des Glaces à Versailles, Charles Le Brun fut élève de Simon Vouet. De quel tragédien fit-il le portrait en 1642 ?

Corneille
Desmarets de Saint-Sorlin
Molière
Racine

12 questions
9 lecteurs ont répondu
Thèmes : portraits d'écrivains , Peinture française , peinture anglaiseCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}